Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
23
jeu
2017
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
nov 23 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
20:00 Reggae Underground – Omar et David
Reggae Underground – Omar et David
nov 23 @ 20:00 – 22:00
Reggae Underground - Omar et David
Votre émission reggae avec des musiciens du milieu roots, David et Omar au commandes de cette émissions. Cette émission est souvent en externe en Belgique ( Bruxelles, Anvers,Charleroi )
nov
24
ven
2017
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
nov 24 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Anvaing’

Le Cicaday est de retour à Anvaing le 23 septembre

La festivité débutera dès 14h avec une balade et des animations sur le Sentier de l’Amour. A partir de 18h30, quatre groupes et deux Dj se produiront sur deux scènes.

 cicaday 2017

Programmation
18h30 :
Gagnant du tremplin « Forest On Stage »

19h15 : Gaëtan Streel

20h30 : Los Papurris del sabor

21h30 : Sidi Wacho

23h : Tom Fire

00h30: El Duch

La festivité débutera dès 14h avec une balade et des animations sur le Sentier de l’Amour. A partir de 18h30, quatre groupes et deux Dj se produiront sur deux scènes.

 cicaday 2017-2

 

Le festival brassicole des Collines ces 8 et 9 avril à Anvaing

Ce weekend à la Maison des Villages à Anvaing aura lieu le festival des micro-brasseries

La bière est un moment convivial de se rencontrer en amis, aussi ce festival a choisit de petites nrasserie quasiment absentes des grandes surfaces; 12 brasseries seront présentes sur le site et vous ferons déguster leurs produits.

Entrée : 5 €

Conférences :

Serge Vannerom, représentant pour trois brasseries pour la France et la Suisse, est un amateur de bière artisanale.

Il nous fera découvrir la bière autrement via ses deux conférences :

  • L’Etude de la bouche et expériences de dégustations : 6€ / personne
  • L’Etoile des Brasseurs : 2€ / personne

Horaires :

Samedi 8 avril : de 14h00 à 19h00

Dimanche 9 avril : 11h00 à 18h00

http://www.brassicollines.be

Nouveau « Cicaday Festival », organisé le samedi 24 septembre à Anvaing

Le Centre culturel du Pays des Collines souhaite attirer votre attention sur son tout nouveau « Cicaday Festival », organisé le samedi 24 septembre à Anvaing.

Cicaday-303x429
La festivité débutera dès 14h avec une balade et des animations sur le Sentier de l’Amour. A partir de 18h30, différents groupes et un Dj se produiront sur les deux scènes de la Ferme de la Petite Courbe.

Promenades et animations dès 14h // Concerts à 18h
Ferme de la Petite Courbe (Rue Delcourbe, 1 à 7910 Anvaing)
Balades gratuites // Concerts : 10€ / 5€ (- 12 ans)

De 14h à 18h : Promenade et animations sur le sentier de l’Amour

Le 24 septembre, des installations éphémères réalisées par les deux écoles d’Anvaing et l’école communale de Saint-Sauveur se retrouveront sur le parcours ainsi que des interventions de notre troupe de théâtre de rue des « Curiosités Foraines ».
Dès 18h, les balades laisseront place à différents concerts à la Ferme de la Petite Courbe.

18h30 : El Gato Negro
Genre : Cumbia

20h : Les fières Bretelles
Genre : Folk Rock – Bluegrass

20h45 : GrandGeorge
Genre : Pop – Soul

22h : ALouest
Genre : Folk – Rock

22h45 : Oai Star (Massilia Sound System)
Genre : hip-hop – reggae – rock – electro

00h15 : Dj Dunya
Genre : Vintage Beats – Electro Swing

Le carnaval d’Anvaing c’est bel et bien partit !

Cette fois c’est bel et bien parti ! Hier soir, les amis de la Gilde de l’Anvinoise et le Comité du carnaval, ont partagé un grand moment de plaisir avec leurs amis renaisiens lors de la fête des Bommels. Quelle ambiance !

Il ne faut surtout pas s’arrêter en un si agréable chemin nous disent-ils.

Pour continuer à bien démarrer cette nouvelle année, dans la joie et la bonne humeur, le samedi 16 janvier prochain, venez rejoindre les carnavaleux pour le carnaval à Anvaing, dès 17 h pour le cortège et vers 18 h sur la Place, pour l’intronisation, le feu d’artifice et le bal qui clôturera les festivités.

Véronique et Dany aurons l’immense honneur de succéder à la bonne Reine Katherine et à son brave Roi Serge.

roi et reine carnaval anvaing

Seul le rire sera de rigueur pour ce grand moment de la vie festive anvinoise. On vous attends nombreux !

Vive le carnaval et vive l’heureux village d’Anvaing.

Le Carnaval d'Anvaing c'est bien partit !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 10 janvier 2016

« Scala & Kolacny Brothers » le dimanche 27 septembre dès 17h à l’église d’Anvaing

le Centre culturel du Pays des Collines accueillera le groupe mondialement connu « Scala & Kolacny Brothers » le dimanche 27 septembre dès 17h à l’église d’Anvaing.

En première partie, de nombreux choristes du Pays des Collines s’associeront pour proposer un concert unique, dans un répertoire principalement dédié à jean-Jacques Goldman, mais aussi composé de medleys de chansons françaises.

Scala & Kolacny Brothers
« Scala & Kolacny Brothers » est un ensemble de chœurs venant de la région flamande (Aarschot). Cette chorale indie rock, composée des frères Steven et Stijn Kolacny et de Scala, leur chorale féminine, choisit des classiques du rock indie et les revisite pour en faire des hymnes poétiques avec un piano comme seul instrument d’accompagnement.

Biographie :

Chorale indie rock comprenant les frères Kolacny, Steven et Stijn, et Scala, leur chorale féminine. Steven accompagne au piano, Stijn dirige. Habituellement, les frères se produisent avec 20 à 30 choristes âgées de 16 à 26 ans. Aujourd’hui le nombre de choristes s’élève à plus de 200 et permet de satisfaire la demande sans cesse croissante.

Scala & Kolacny Brothers choisit des classiques du rock indie ou des morceaux indie que le groupe revisite pour en faire des hymnes élégiaques – aux effets à couper le souffle – avec un piano comme seul instrument d’accompagnement. De temps en temps la chorale utilise la boîte à rythmes, le séquenceur et le synthétiseur et se produit avec son propre orchestre rock.

2011 est l’année de la percée de Scala & Kolacny Brothers avec la conquête des Etats-Unis et du Canada. Une grande tournée à l’occasion de la sortie du premier album de Scala en Amérique du Nord emmène la chorale à New York, Los Angeles et Chicago, ainsi qu’aux prestigieux festivals SXSW et Coachella. Ce succès est immédiatement suivi du lancement d’un premier album au Royaume Uni, d’un concert à guichets fermés à la Union Chapel à Londres et d’un concert comme « special guest » au Latitude Festival sur la scène exclusive et prestigieuse du dimanche midi. En 2011, Scala devient un phénomène international, et tout cela apparemment grâce à un simple petit e-mail.

Lorsque cet e-mail leur arrive en mai 2010, les frères Kolacny croient qu’il s’agit d’une farce. Il provient d’Hollywood et contient quelques questions à propos de leur musique. Entre autres la reprise d’une chanson bien particulière qui conviendrait parfaitement à la bande lancement d’un prochain film. « Euh ?! » Ce n’est pas vraiment le type d’e-mail que reçoivent habituellement les deux musiciens de formation classique vivant dans une petite ville provinciale de Belgique.

Mais la demande dans l’e-mail est authentique et le film en question n’est autre que Le Réseau Social (The Social Network). Son régisseur, David Fincher, s’avère être un grand fan de Scala. Le morceau en question est un arrangement acoustique d’une grande beauté de « Creep », morceau phare de Radiohead – interprété par une chorale féminine accompagnée uniquement d’un piano. En juillet 2010, deux mois après que les frères aient reçu le fameux e-mail, sort la bande-annonce de lancement du film Le Réseau Social avec plus de deux minutes de la reprise de « Creep » par Scala. La musique y joue un rôle primordial, renforçant sans cesse un sentiment de malaise à l’image d’un chœur d’anges déchus. Tout comme le film, la bande-annonce est un succès mondial énorme – plus de 250 millions de gens l’ont vu dans les salles, à la télé ou en ligne. Il s’ensuit un trafic énorme sur les réseaux sociaux et le site internet des frères atteint des pics sans précédents : leur interprétation de « Creep » est devenue un phénomène de l’internet.

Une guerre des enchères entre labels se déclenche aux Etats-Unis, mais les frères choisissent Atco, une filiale de Warner, avec laquelle ils étaient déjà en pourparlers avant le succès phénoménal de « Creep ». Ils sortent un premier album en mars 2011 aux Etats-Unis. Le Royaume Uni suit et en Grande-Bretagne l’album sort le 6 juin 2011 via The Wall Of Sound.

C’est Steven qui sélectionne et arrange les morceaux pour la chorale. « Il arrive que le ton et le rythme de l’original soient modifiés, mais les textes ne changent jamais » ajoute-t-il, « toutefois l’atmosphère d’une chanson peut changer complètement. Ecoutez « Creep » interprété par Radiohead et comparez cette version à la nôtre : la même durée, les mêmes textes, les mêmes notes, le même ton et malgré cela deux versions complètement différentes ! »

« La musique rock et indie nous convient parfaitement vu que ces chansons sont souvent très sombres et très émotionnelles, et les voix féminines ajoutent une touche mélancolique » dit Stijn. « Parfois elles donnent une nouvelle dimension aux chansons ; notre version de « Nothing Else Matters » pourrait être de la musique classique, elle n’a plus les sonorités de Metallica. » Les autres influences émanent du sombre électro pop de Goldfrapp et de Depeche Mode, et des minisymphonies menaçantes de Massive Attack.

« La musique pop, par contre nous convient moins. La plupart du temps on n’y décèle aucune amertume » dit Steven. « C’est trop superficiel » ajoute Stijn. « Nous avons essayé des reprises de Michael Jackson, mais cela ne marche pas. Et plus nous faisons du Madonna ou du Robbie Williams, plus nous courons à l’échec. »

L’idée de chanter de la musique rock vient de Steven. En 2001, un ami de Londres lui envoie un album de Radiohead avec quelques enregistrements que le groupe avait effectués pour la station radio XFM, dont une version live de « Creep ». « Leur interprétation avait quelque chose de très touchant et de très émotionnel. » Scala & Kolacny Brothers se produisait déjà depuis plusieurs années puisque les frères avaient fondé la chorale en 1996. Cette chorale avait remporté nombre de prix en Belgique, dont le titre de Chœur de l’Année en 1999-2000. « Mais c’était une chorale classique, traditionnelle, qui se produisait pour un public moins jeune » nous dit Steven. « C’était gai, mais on interprétais sans cesse des chants choraux traditionnels. C’était un peu comme pour les reprises : il existe plus d’un million de versions de la 5e Symphonie de Beethoven. Je ne pouvais m’y faire et c’est pourquoi je me suis mis à composer mes propres chansons. »

Il faudra convaincre Stijn qui craint que la presse classique qualifiera l’idée d’une chorale indie rock de Steven de tape-à-l’œil. Ces craintes s’avèrent fondées lorsque les frères ajoutent leurs nouvelles chansons à leur répertoire lors de concours choraux traditionnels. Ils sont même disqualifiés lors d’un concours pour « usage de langage déplacé ». Mais l’éventuel contrecoup est devancé par l’intérêt croissant pour leur musique de la presse rock et de la radio, ce qui débouche sur un contrat avec le label PIAS en 2002. Leur tout premier album Scala on the Rocks, est disque d’or quelques semaines à peine après son lancement.

Dans sa nouvelle mouture de chorale indie rock, Scala & Kolacny Brothers se forge une belle réputation en France et en Allemagne, en sortant des albums en français (Respire en 2004) et en allemand (Grenzenlos en 2005). En 2006, les frères signent avec EMI et fondent Fratelli, leur propre label et maison de production. Ils sortent deux albums sous le label Fratelli, dont « Paper Plane »(en 2008, seulement en  Belgique) comprenant uniquement des compositions originales de Steven. L’album Circle (2010) est leur premier album aux Etats-Unis et au Royaume Uni. Steven s’offre même un tube dans les clubs avec le morceau dance  « I Fail » que Scala avait enregistré avec le DJ belge Regi.

Les morceaux de Scala & Kolacny Brothers deviennent même un phénomène à peine croyable dans les clubs où les DJ les passent en guise de clôture.

Après de nombreuses pérégrinations internationales, les frères Kolacny se retirent dans les studios d’enregistrement en 2013 pour créer l’une des productions les plus artistiques et ambitieuses de l’existence de Scala : l’album Black Moon et la tournée du même nom qui se termine fin 2014 et qui les a emmenés pour la première fois à Singapour et en Corée du Sud. Les chansons, toutes composées par Steven Kolacny, se combinent à des chorégraphies adaptées et à de magnifiques lumières, pour devenir comme par magie un spectacle audiovisuel époustouflant..

En 2015, exactement 10 ans après la sortie de « Respire » et de « Grenzenlos »  deux nouveaux albums sortiront quasi simultanément, l’album « Et si on était des anges » en français et l’album « Unendlich » en allemand.Scala montre ainsi une fois encore sa considération envers et ses liens étroits avec le public local.

Entre-temps, le spectacle de Scala & Kolacny Brothers est devenu une extraordinaire expérience multimédias allant des vidéos produites sur mesure, des animations, des spectacles lumière au sampling électronique. Grâce à leur casque micro les choristes peuvent se déplacer librement sur la scène et même parmi les spectateurs. Les nouvelles technologies du spectacle (équipement audio et vidéo, nouveaux clips, …) sont l’objet d’investissements constants. « C’est assez unique ! » dit Stijn. « Aujourd’hui Scala séduit un public bien plus varié qu’auparavant dans sa période classique : maintenant, les fans du chœur classique, jeunes et moins jeunes, les fans du rock et du rock indie viennent ensemble à nos concerts. » Les lieux où se donnent les concerts vont des églises et petites salles de théâtre aux salles pour concerts rock, pour un millier de fans ou sur la scène de grands spectacles et festivals.

La chorale voyage aujourd’hui comme un vrai groupe rock en cars couchettes tout équipés. « Imaginez-vous, partir en tournée avec toutes ces jeunes femmes … » ajoute Steven en souriant. « C’est plutôt rock’n’roll ! – mais la discipline est de mise sans quoi les premiers malades se manifesteront après quelques jours ». Avoir un pool de choristes bien fourni est indispensable. Nos années d’expérience ont permis de tirer des leçons, et aujourd’hui le nombre de choristes nécessaire pour un concert est assuré en toute circonstance. »

Les frères attribuent partiellement leur succès à leur ville, Aarschot (15.000 habitants). Sise au milieu d’une région boisée, Aarschot est une agréable petite ville avec un passé historique et une vie sociale florissante. « Nous aimons y vivre »,” dit Steven. “Il y fait bon vivre. Je suis convaincu que nous sommes parvenus à construire ce que nous avons aujourd’hui parce que nous avons commencé petit dans une petite ville. Pouvoir grandir lentement a été capital pour nous. Nous n’avons jamais eu de master plan commercial. Tout ce que nous faisons vient droit du cœur. »

La chorale est le résultat d’années de dur labeur. Les frères ont étudié tous deux le piano, Steven au Conservatoire royal de Bruxelles, Stijn à l’Institut Lemmens à Louvain. Steven est sorti en 1992, neuf ans avant que son frère cadet Stijn achève ses études qu’il prolongera par des études de musicologie à la KU Leuven (université flamande de Louvain), mais sans achever son travail de fin d’études. Steven enseigne la musique en attendant que son frère termine ses études, mais il ne se plaît guère dans ce rôle. Le 2 avril 1996 les deux frères rassemblent 18 choristes pour un projet qui devait durer le temps d’un week-end, « pour s’essayer à quelque chose de créatif ». C’était bien avant qu’ils ne se produisent en public. Steven n’arrête de donner cours de musique qu’ en 2002 lorsque Scala & Kolacny Brothers devient une chorale indie rock.

Même les éminents professeurs des deux frères n’avaient pas pressenti leur potentiel. « Le seul examen que je n’ai pas réussi à l’Institut Lemmens est celui de la direction de chœurs » dit Stijn. « L’ironie du sort ! »  Le succès de Scala & Kolacny Brothers’ à Hollywood, le pont spectaculaire établi entre le classique et le rock et les frissons que procure leur chant céleste sont l’expression parfaite d’une approche non conventionnelle et audacieuse.

Aujourd’hui Scala est invité à se produire à l’étranger et en Belgique et continue de revisiter et d’améliorer sa propre formule dont le succès repose sur les sonorités intimes et spécifiques des voix de Scala.

http://www.scalachoir.com/

 

Scala & Kolacny Brothers en concert à Anvaing.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 22 septembre 2015

Collines en Choeurs 2015 à Anvaing

Le dimanche 27 septembre dès 17h, le Centre culturel du Pays des Collines accueillera le groupe mondialement connu « Scala & Kolacny Brothers » à l’église d’Anvaing. En première partie, des choristes du Pays des Collines s’associeront pour proposer un concert unique au public
collines en coeur 2015

Collines en Chœurs
En première partie, de nombreux choristes du Pays des Collines, issus des chœurs ou autres chorales paroissiales, proposeront un concert unique dans un répertoire principalement dédié à Jean-Jacques Goldman, mais aussi composé de medleys de chansons françaises.

Scala & Kolacny Brothers
« Scala & Kolacny Brothers » est un ensemble de chœurs venant de la région flamande (Aarschot). Cette chorale indie rock est composée des frères Steven et Stijn Kolacny et de Scala, leur chorale féminine.

Scala choisit des classiques du rock indie et les revisite pour en faire des hymnes poétiques – aux effets à couper le souffle – avec un piano comme seul instrument d’accompagnement.

2011 est l’année de la percée pour Scala & Kolacny Brothers, qui a conquis les Etats-Unis et le Canada. La grande tournée organisée à l’occasion de la sortie de leur premier album leur a permis de se produire à New-York, Los Angeles et Chicago. Depuis, la chorale est devenue un véritable phénomène international !
Pour Anvaing, Scala se produira en petite formation acoustique.

Collines en Choeurs
Date et horaire : Le dimanche 27 septembre, dès 17h
Lieu : Eglise Saint-Amand (Place à 7910 Anvaing)
Prix : 18€ / 15 € (Etudiants) / 12 € (De 6 à 12 ans)
Organisation : Centre culturel du Pays des Collines. Dans le cadre de l’Eté culturel.

Infos : 068/54.29.02 ou info@culturecollines.com
www.culturecollines.com