Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
20
mar
2018
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
nov 20 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.
13:00 LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
nov 20 @ 13:00
LES TUBES DANS LA RADIO - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]
14:00 WARM UP – Bob,Laurent et Wallace
WARM UP – Bob,Laurent et Wallace
nov 20 @ 14:00
WARM UP - Bob,Laurent et Wallace
Le Warm up c’est de la musique pour agrémenter votre après-midi, mais aussi………de la musique et encore de la joie !  
16:00 BeWAPI – Wallace
BeWAPI – Wallace
nov 20 @ 16:00
BeWAPI - Wallace
BeWAPI – Le mardi de 16h à 18h   Patrick James Wallace sera avec vous pour cette émission consacrée à la Wallonie Picarde On y retrouve du tourisme, des rendez-vous culturels  mais aussi des associations[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Amis de la Citadelle’

L’ASBL Les Amis de la Citadelle de Tournai vous propose « Les hôpitaux militaires à Tournai XVII e – XX e siècle »s

La parution de ce livre aura lieu lors de Tournai la page en la halle aux draps de Tournai les 14 et 15 novembre 2015

Qui ne connait l’hôpital militaire de Tournai ? Situé à la rue de la Citadelle, il est aujourd’hui désaffecté et aménagé en bureau. Pourtant l’ancien hôpital De Bongnie est le dernier des hôpitaux militaires de Tournai.
Avant la prise de Tournai par Louis XIV en 1667, les soldats bénéficiaient de soins dans les casernes du Fort Rouge.
Vu l’importante garnison française, un premier hôpital à usage des militaires sera installé à la demande du Roi Soleil
à la rue Marvis : l’hôpital militaire de Marvis.
Ce livret se propose de vous relater l’histoire de ces deux établissements aujourd’hui disparus.

Prix promotionnel de 6 € lors de Tournai la page
Membres ACT : 5 €

<div id= »fb-root »></div><script>(function(d, s, id) {  var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];  if (d.getElementById(id)) return;  js = d.createElement(s); js.id = id;  js.src = « //connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3″;  fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));</script><div class= »fb-post » data-href= »https://www.facebook.com/pacifiquefm/posts/522242891284849″ data-width= »500″><div class= »fb-xfbml-parse-ignore »><blockquote cite= »https://www.facebook.com/pacifiquefm/posts/522242891284849″><p>&quot;Tournai la Page&quot; verra un nouvel ouvrage Tournaisiens historique.</p>Posté par <a href= »https://www.facebook.com/pacifiquefm/ »>Pacifique FM – Officiel</a> sur&nbsp;<a href= »https://www.facebook.com/pacifiquefm/posts/522242891284849″>lundi 9 novembre 2015</a></blockquote></div></div>

Les amis de la Citadelle de Tournai visiteront la « Carrière Wellington »

citadelle 2015 wellington

La carrière Wellington

A la fin de l’année 1916, le secteur d’Arras est pressenti par les Etats Majors alliés pour être la base de départ d’une offensive de diversion. Cette action, combinée avec une attaque d’envergure dans le secteur français, devait attirer les troupes de réserve allemandes et faciliter la rupture des lignes ennemies entre Soissons et Reims.

A partir de ce moment, les Britanniques organisent l’attaque prévue pour le mois d’avril 1917. Le principal souci du haut commandement est de concentrer des troupes en grand nombre sans attirer l’attention de l’adversaire. Un vaste réseau souterrain va alors être réalisé, il permettra aux troupes anglaises de surgir à quelques dizaines de mètres devant les premières lignes ennemies sans avoir à subir le feu ennemi lors du passage dans le no man’s land. C’est aux tunneliers néo-zélandais que l’on doit en grande partie l’aménagement des vingt-deux kilomètres de cheminements souterrains, d’une carrière à l’autre. Ces lieux étaient agencés pour répondre aux besoins élémentaires des hommes : des cuisines, des douches, un hôpital, des latrines ont été réalisées. Ces souterrains ont pu accueillir plus de 24000 hommes, soit l’équivalent de la population de la ville d’Arras à la veille du 1er conflit mondial.

Visitez le lieu historique de la Carrière Wellington avec les "Amis de la Citadelle".

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 29 mars 2015