Titre obligatoire

Emissions à venir

avr
24
mar
2018
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
avr 24 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
20:00 Mondo Blues – Jean-Claude et Michel
Mondo Blues – Jean-Claude et Michel
avr 24 @ 20:00
Mondo Blues - Jean-Claude et Michel
Mondo Blues – Mardi de 20h à 22h Le mardi de 20h à 22h avec Jean-Claude Mondo et son acolyte Michel.  Le Monde du Blues  
avr
25
mer
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
avr 25 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘alcool’

Tournai: l’alcool gâche en partie le carnaval, « c’était assez chaud pour les mineurs » révèle un urgentiste

Les trois jours de carnaval ont été en partie gâchés par des cas d’imprégnation alcoolique qui ont touché de très jeunes gens, souvent mineurs.

<br /> Samedi, l’ambulance du Sprint a eu du mal à se frayer un passage dans la foule.<br />

B.LIBERT

Samedi, l’ambulance du Sprint a eu du mal à se frayer un passage dans la foule.

Si la nuit de vendredi à samedi a été relativement calme, la suivante a été très agitée. Le poste de secours installé à l’école des Frères a accueilli 62 personnes la plupart pour des cas de forte imprégnation alcoolique. « C’était assez chaud », de l’avis même des urgentistes. « Il y avait hélas pas mal de mineurs d’âge qu’on ne peut pas laisser repartir ainsi. La difficulté supplémentaire est de prévenir et de retrouver leurs parents ».

L’alcool aidant, il y a eu aussi quelques bagarres. Les ambulances ont dû sortir 27 fois dans le périmètre du carnaval.

Source : nordeclair.be

 On a même vu des parents boire au côté de leur enfants mineur, l’alcool une norme  ? il est temps de réagir avant de laisser la jeunesse s’enfoncer encore plus dans la déchéance.

Alcool et carnaval de Tournai , un mélange dangereux, mineurs d’âge en nombre à l’hôpital, bagarres, cette année 2016 devra tirer des leçons !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 6 mars 2016

Interdiction de fumer dans les lieux publics : les infractions ont diminué dans les cafés, pas dans les casinos et les salles de jeux

Le service de contrôle « Tabac et Alcool » du SPF Santé publique a contrôlé 5634 cafés en 2015, 4669 autres endroits publics et 182 casinos et salles de jeux. Excepté dans ces derniers, les infractions à l’interdiction de fumer sont en baisse.

Fotolia_41871862_XS

Sur les 5634 cafés visités, les inspecteurs ont constaté que 85% étaient conformes à la législation. Les 15% qui ne l’étaient pas ont donc été verbalisés. Le nombre d’infractions est en baisse, grâce notamment aux contrôles ciblés auprès des cafés problématiques et au durcissement de la législation. En 2014, 18% des cafés n’étaient pas conformes et ils étaient encore 22% à être dans l’illégalité en 2013. L’année dernière, pour la première fois, le tribunal a exigé la fermeture de 7 cafés pour une durée de 1 à 2 mois, comme le permet la loi du 7 mai 2014 en cas de récidive.
En 2015, le service « Tabac et Alcool » a renforcé ses contrôles auprès des casinos et des salles de jeux, car les infractions n’y ont pas diminué depuis l’interdiction de fumer de 2011. 182 contrôles ont été effectués, certains endroits ont été contrôlés plusieurs fois. 37% des endroits visités n’étaient pas en conformité avec la loi. Les fumoirs sont particulièrement problématiques, puisque 52% d’entre eux (sur 90 fumoirs visités) étaient en infraction. Actuellement, plusieurs dossiers sont dans les mains de la justice et des fermetures temporaires sont possibles.
Enfin, l’interdiction de fumer dans les autres endroits publics est plutôt bien respectée. Sur les 4669 endroits visités, seuls 4% n’étaient pas en règle.
Les contrôles seront encore nombreux en 2016. Les établissements problématiques et les casinos et salles de jeux seront à nouveau contrôlés. Le service « Tabac et alcool » du SPF Santé publique travaille en étroite collaboration avec la justice. Les établissements qui refuseront de respecter la législation risqueront des amendes de plus en plus élevées (jusqu’à 6000 euros) et pourront être fermés temporairement.

 

Source:  SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

Les infractions au tabac ont diminué dans les cafés, mais pas ailleurs…..

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 30 janvier 2016

Les effets de l’alcool chez la personne âgée

Il n’y a pas que la quantité d’alcool qui peut avoir des effets néfastes pour la santé. L’âge joue également un rôle.

Si les enfants (les adolescents aussi !) doivent être interdits de consommation d’alcool, nuisible à leur cerveau en plein développement, les personnes âgées devront se montrer prudentes car leur résistance aux boissons alcoolisées est affaiblie.

• Les personnes âgées ont moins de liquide dans l’organisme, avec aussi une augmentation relative du taux de graisse. La manière dont elles réagissent face à l’alcool s’en trouve modifiée.

• Le foie et les reins fonctionnent moins efficacement et leur système immunitaire est plus fragile.

• Le cerveau est plus sensible aux effets de l’alcool en raison de l’augmentation de la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique (qui agit comme un filtre entre la circulation sanguine et la matière cérébrale). Les seniors subissent également une perte progressive de neurones dans certaines zones du cerveau, ce qui entraîne un affaiblissement cognitif (mémoire, raisonnement…) et une diminution des capacités motrices.

De ce fait, les personnes âgées ressentent plus rapidement les effets de l’alcool (concentration, vitesse de réaction…) et sont plus vite ivres que les jeunes. Leur organisme a besoin de davantage de temps pour éliminer l’alcool, avec la conséquence que son impact perdure plus longtemps et que la récupération est plus longue.
source:passionsante.be

Et oui les effets de l'alcool ne sont pas les mêmes suivant l'âge.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 23 janvier 2016

Quels sont les risques d’une forte consommation d’alcool sur la santé ?

Attention aux excès pendant les fêtes de fin d’année : trop d’alcool fait courir des risques à l’organisme. Lesquels ? Découvrez-le

Beaucoup d'organes peuvent être endommagés. © Damien Hypolite / Sciences et Avenir
Beaucoup d’organes peuvent être endommagés. © Damien Hypolite / Sciences et Avenir

Une consommation excessive et régulière d’alcool risque d’endommager à peu près tous les organes du corps : les organes internes (comme le foie, le pancréas, l’œsophage, l’estomac et l’intestin) et la circulation sanguine (artères, cœur, système nerveux, santé mentale, etc.), comme le montre l’infographie ci-dessous. Alors, quelle dose d’alcool ne faut-il pas dépasser ? À l’heure actuelle, la plupart des autorités médicales recommandent de ne pas boire plus de 3 verres par jour pour les hommes (voir encadré ci-dessous) et 2 pour les femmes. Les seuils établis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconisent ainsi de ne pas boire plus de 21 verres par semaine pour les hommes et 14 pour les femmes. Surtout, l’OMS recommande de s’abstenir au moins un jour par semaine de toute consommation d’alcool.

UNITÉ D’ALCOOL. La référence pour une boisson est généralement l' »unité » d’alcool, soit 10 grammes d’alcool pur, correspondant à un verre standard (verre de bistrot ou de bar), comme par exemple un petit verre de whisky (3 centilitre ou cl), un verre de vin (10 cl à 12°) ou une chope de bière (25 cl à 5°).

Des effets parfois réversibles

Car l’impact néfaste pour les organes peut se manifester à des doses d’alcool considérées comme « modérément excessives » : par exemple, le risque de cirrhose du foie augmente significativement à partir de 30 grammes d’alcool par jour (soit 3 verres) pendant une durée d’au moins 10 ans chez la femme et de 50 grammes (soit 5 verres) chez l’homme pendant au moins 15 ans. Mais, rappelons-le, il s’agit de moyennes et « la vulnérabilité de chacun à l’alcool est déterminant dans l’apparition de certains complications, comme la pancréatite chronique », précise un rapport d’Éduc Alcool, un organisme canadien d’information et de prévention sur la consommation d’alcool.  Si la consommation d’alcool s’avère excessive, il n’est jamais trop tard pour la diminuer, puisque certains effets néfastes peuvent disparaître après sevrage, sans laisser de séquelles. C’est le cas de certaines lésions du foie (on parle de stéatose hépatique), de l’hypertension artérielle et des modifications de l’absorption de nutriments par les intestins. Ces modifications peuvent même disparaître seulement 2 à 6 semaines après un sevrage, avec l’aide d’apports nutritionnels et vitaminiques.

Source : Infographie réalisée par Damien Hypolite/Sciences et Avenir.

Sources : Rapport Alcool et Santé 2007 d’Éduc Alcool (Organisme canadien d’information et de prévention sur la consommation d’alcool) et Alcool Info Service.

Alcool , jusqu'où les excès ?

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mercredi 30 décembre 2015

Sécurité routière : BOB fête ses 20 ans! sinon amendes TRES salées si vous avez bu !!!

Du 27 novembre au 25 janvier, des contrôles de police ciblés se dérouleront sur l’ensemble du territoire. À ‪‎Mouscron‬, plus de 10 opérations sont planifiées par la zone de police rien qu’en décembre…
Alcool au volant? Que risquez-vous? Votre vie, celle de vos passagers et celle des autres usagers!!!! Mais aussi une amende salée!!! Les montants de l’amende? Retrouvez les tarifs ici!

Taux déterminé Montant de l’amende
Entre 0.22 et 0.34 mg/laae* 170 euros + interdiction de conduire 3 heures
Entre 0.34 et 0.43 mg/laae 400 euros + interdiction de conduire 6 heures
Entre 0.44 et 0.49 mg/laae 550 euros+ interdiction de conduire 6 heures
Entre 0.50 et 0.64 mg/laae 1.200 euros + interdiction de conduire 6 heures
A partir de 0.65 mg/laae 1.200 euros + retrait immédiat du permis de conduire pour 15 jours

* Mg/laae = taux exprimé en milligramme par litre d’air alvéolaire expiré. Il s’agit donc du taux d’alcool dans l’air sortant des poumons. Afin d’avoir une concordance avec le taux d’alcool dans le sang, il faut multiplier ce taux par 2,2.

 

Appelez BOB pour les fêtes car les amendes sont salées si vous avez bu !!

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 29 novembre 2015

Mouscron : Contrôle « alcool au volant » du week-end dernier >> résultats

Ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche, 2 des équipes de police ont procédé à des contrôles « alcool au volant » sur l’entité mouscronnoise.

Cette opération s’inscrivait dans le cadre de l’exécution des plans d’actions en matière de lutte contre l’insécurité routière (plan zonal de sécurité 2014-2017). Au total, 20 véhicules et 23 personnes ont été contrôlés.

Résultats :

Deux automobilistes étaient en imprégnation alcoolique au volant ;
2 PV pour défaut de contrôle technique ;
1 PV pour défaut d’immatriculation ;
2 PV pour infraction au code de la route (stop et feu rouge).

Durant le mois de septembre, la direction des opérations a d’ores et déjà planifié plusieurs contrôles routiers : vitesse, roulage et alcool au volant. Prudence et bonne route!

Attention ca va contrôler les semaines qui arrivent sur Mouscron !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 16 septembre 2015

Saint-Amand-les-Eaux: il dégaine son fusil à double canon pour menacer ses voisins

Saint-Amand-les-Eaux. Il arrive parfois, que, malheureusement, l’alcool aidant, un conflit de voisinage prenne une ampleur inquiétante. C’est ce qui s’est produit ce jeudi soir, dans un immeuble de la rue Louise-de-Bettignies.

saint amand les eaux

En fin d’après-midi, les services de police de Saint-Amand sont appelés par des habitants de la rue Louise-de-Bettignies pour un différend sur la voie publique. Ils indiquent aux forces de l’ordre qu’un de leur voisin est en train de les menacer avec un fusil de chasse à double canon superposé. Lorsque les fonctionnaires de police arrivent sur place, l’homme n’était plus dans la cage d’escalier de l’immeuble où les faits venaient de se produire. Mais les policiers n’ont pas tardé à mettre la main, non loin de là, sur l’individu, qui a près de 44 ans. Et qui avait pas loin d’un gramme d’alcool par litre de sang lors de son interpellation. Les riverains décrivent le fusil aux policiers. Mais aussi comment leur voisin aurait fait le geste de mettre des cartouches dans le canon.

Le suspect a été déféré hier

Le suspect n’avait pas de fusil sur lui lorsqu’il a été interpellé. Mais les policiers ont retrouvé un fusil démonté à son domicile, lors de la perquisition, qui lui sert d’ordinaire pour le ball-trap. L’arme est ensuite montrée aux voisins qui affirment la reconnaître. Lors de son audition, durant son placement en garde à vue, le suspect aurait commencé par nier les faits. Avant de les reconnaître lors de la confrontation avec les voisins. « Mais il nie avoir mis les cartouches », indique une source proche de l’enquête. À l’issue de son défèrement devant le parquet de Valenciennes, ce vendredi après-midi, le mis en cause a été placé sous contrôle judiciaire.

 

source : lavoixdunord.fr

 

Il menace ses voisins avec un fusil !

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 24 août 2015

Alcool : une méthode pour repérer les adeptes du « binge drinking »

Un marqueur sanguin permet de différencier un « binge drinker » d’un consommateur d’alcool régulier plus modéré.
Illustration Teenager, alcool, cigarette, money

Une trace indélébile détectable par simple analyse sanguine permet désormais de repérer les « binge drinker », ces personnes qui s’alcoolisent très rapidement (5 verres d’alcool ou plus en moins de 2 heures). C’est du moins ce que vient de révéler une équipe de l’Université de l’Illinois à Chicago (États-Unis ) dont le travail est publié dans la revue Alcohol and Alcoholism.
Une mesure objective de la pratique du « binge drinking »

L’équipe du Pr Mariann Piano, chef du département des sciences de la santé à l’Université de l’Illinois, a mesuré le niveau de phosphatidyléthanol (PEth) – un résidu issu de la métabolisation de l’alcool dans l’organisme – dans le sang d’une centaine d’étudiants de campus universitaires américains participant à une cohorte d’étude sur les effets cardiovasculaires d’une consommation excessive d’alcool.

Les chercheurs ont ensuite réparti les étudiants en trois groupes (abstinents, buveurs modérés et gros buveurs) et ont tout simplement corrélé les résultats des dosages de PEth aux habitudes de consommation recueillies par questionnaire. Ce qui leur a permis de retrouver une association significative. « Le dosage du PEth peut donc désormais fournir une mesure objective de la pratique du binge drinking, soit pour la recherche, soit pour le dépistage, soit en pratique médicale », ont commenté les auteurs. Très en vogue chez les adolescents depuis plusieurs années, le binge drinking est responsable aux États-Unis d’environ 2.200 morts par an, soit environ six décès par jour.

Source : sciencesetavenir.fr

Comment différencier un buveur d'alcool et un adepte du binge drinking ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 2 août 2015

Alcool : un tatouage éphémère pour limiter les accidents de la route

Deux étudiantes américaines ont mis au point un tatouage temporaire capable, grâce à une micro-puce, de s’illuminer en bleu quand le taux d’alcool est trop haut pour conduire.
BAR ALCOOL

L’alcool est la première cause de mortalité sur les routes, avant la vitesse. D’après les chiffres du site de Sécurité Routière, il serait responsable d’un accident mortel sur trois, et touche en particulier les jeunes adultes. Pour essayer de trouver une solution à ce problème, deux Américaines de la Miami Ad School ont conçu un tatouage éphémère qui s’illumine lorsque le taux d’alcool dans le sang est trop haut pour prendre le volant.

Ce projet, baptisé SafeStamp, a été réalisé pour la marque de bière Heineken. Les deux étudiantes en art de la communication, Chennai Divya Seshadri et Megan O’Neill, ont pensé à utiliser une micro-puce qui se colle à la peau grâce à un système de tatouage temporaire, comme ceux des malabars. Elles se sont inspirées de la technologie utilisée pour certains tests pour les diabétiques : la puce analyse le taux d’alcool contenu dans la transpiration.
Bientôt distribué dans les bars ?

Techniquement, elle libère des petits courants électromagnétiques qui attirent les ions contenus dans la sueur. « La condensation de la transpiration sur la puce permet alors de mesurer la teneur en alcool », précise l’une des deux étudiantes. Si le taux dépasse le niveau légal accordé pour conduire, le tatouage s’illumine en bleu. La personne est alors au courant qu’elle ne doit pas prendre le volant, tout comme son entourage.

Ce concept est très peu coûteux, car la micro-puce n’est qu’à un dollar, et pourrait donc être facilement adopté par le bars et boîtes de nuits afin de lutter efficacement contre les accidents de la route.

 

Source: santemagazine.fr

 

Sortir et boire de l'alcool, une solution ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 8 juillet 2015