Titre obligatoire

Emissions à venir

juil
17
mar
2018
16:00 BeWAPI – Wallace
BeWAPI – Wallace
juil 17 @ 16:00
BeWAPI - Wallace
BeWAPI – Le mardi de 16h à 18h   Patrick James Wallace sera avec vous pour cette émission consacrée à la Wallonie Picarde On y retrouve du tourisme, des rendez-vous culturels  mais aussi des associations[...]
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
juil 17 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
20:00 Mondo Blues – Jean-Claude et Michel
Mondo Blues – Jean-Claude et Michel
juil 17 @ 20:00
Mondo Blues - Jean-Claude et Michel
Mondo Blues – Mardi de 20h à 22h Le mardi de 20h à 22h avec Jean-Claude Mondo et son acolyte Michel.  Le Monde du Blues  

View Calendar

Articles marqués avec ‘agressions sexuelles’

Allemagne: les agressions sexuelles du Nouvel An s’étendent bien au-delà de ce qui a été annoncé

Source: Afp

Plus de 1300 plaintes pour agressions sexuelles déjà actées en Allemagnes !

La police allemande a revu à la hausse l’étendue des agressions similaires à celles commises la nuit du Nouvel An à Cologne (ouest), un rapport révélant que douze des seize régions ont été touchées par ce phénomène, affirment samedi des médias allemands.

Allemagne: les agressions sexuelles du Nouvel An s'étendent bien au-delà de ce qui a été annoncé

La gare de Cologne le soir du 31 décembre. © Belga

 

Au total, « douze » des seize Länder (les Etats régionaux allemands) sont concernés par ces violences sexuelles combinées à des vols survenues la nuit du 31 décembre, notent le quotidien Süddeutsche Zeitung et les chaînes de télévision locales NDR et WDR, citant un rapport de la police judiciaire allemande (BKA).

Sollicité par l’AFP, le BKA n’a pas encore réagi.

Jusqu’à présent, l’attention s’était essentiellement focalisée sur Cologne, épicentre de ces violences, ou, plus marginalement, sur Hambourg (nord), où plus de 200 plaintes ont été déposées.

« Le phénomène des violences sexuelles, en partie liées à des vols, est plus important que ce que l’on savait jusqu’alors », relève la Süddeutsche Zeitung sur son site internet.

Le land le plus touché a été celui de Rhénanie du Nord-Westphalie (Cologne, Düsseldorf et Bielefeld), où un millier de plaintes ont été déposées. Dans une bien moindre mesure, des cas similaires ont été enregistrés en Hesse (centre, 31), en Bavière (sud-ouest, 27), dans le Bade-Wurttemberg (25), à Brême (nord, 11) et Berlin (est, six).

Un seul cas d’agression a été recensé en Basse-Saxe (nord-ouest), dans le Brandebourg, en Saxe (est), en Rhénanie-Palatinat et en Sarre (ouest).

A l’image de Cologne, où un millier de plaintes ont été déposées, ces agressions ont visé quasiment exclusivement des femmes. Les témoins ont assuré que les agresseurs étaient souvent des adolescents ou des hommes d’origine étrangère âgés de 17 à 30 ans.

Les agressions de Cologne, attribuées par la police à des jeunes gens originaires du Maghreb et d’autres régions du monde arabe, ont relancé le débat en Allemagne sur la politique d’accueil portée par la chancelière Angela Merkel, dont le pays a vu affluer plus d’un million de demandeurs d’asile en 2015.

Samedi, Aydan Özoguz, qui est chargée des questions d’intégration, a estimé dans le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung que l’affaire avait « empoisonné » l’atmosphère en Allemagne. « Quelques centaines de criminels ne représentent pas un million de réfugiés », a-t-elle dit……..

Agressions sexuelles en Allemagne: « J’ai vu qu’une femme se faisait retirer la culotte »

koln
L’affaire suscite une forte émotion en Allemagne. Une centaine d’agressions sexuelles ont été commises la nuit du Nouvel an à Cologne. Elles sont attribuées à des « jeunes apparemment d’origine arabe ». Ces agressions sont attribuées à des groupes de 20 à 30 jeunes hommes ivres qui ont encerclé leurs victimes en profitant de la foule rassemblée autour de la cathédrale et de la gare centrale de Cologne. Mais la police a aussi signalé des dépôts de plaintes à Hambourg et Stuttgart.Certaines des victimes ont fait part dans la presse des harcèlements subis. »Nous nous apprêtions à partir et c’est là qu’un groupe d’une dizaine, vingtaine, trentaine de jeunes hommes étrangers s’en est pris à nous », a raconté une jeune femme sur le plateau de la chaîne d’information télévisée en continu N-TV. « Ils se sont mis à nous agresser, nous prenant l’entre-jambe, touchant nos décolletés, sous les manteaux », a-t-elle précisé, ajoutant que « seules les femmes » étaient visées et faisant également état de vols.Dans Der Spiegel, Anne, qui a débarqué à Cologne à 22h en provenance de sa ville d’Erftstadt, explique que, dès son arrivée à la gare, elle s’est sentie « mal à l’aise » face aux nombreux hommes qui la regardaient comme dans une foire aux bestiaux.

Egalement dans l’enceinte de la gare, Eveline, 24 ans, a elle été victime d’attouchements. « Je portais une jupe jusqu’au genou. Tout à coup, j’ai senti une main sur mes fesses, sous la jupe », décrit-elle dans Bild.

Linda, toujours dans Der Spiegel, assure qu’elle a vu des femmes tomber au sol et être tirées par les jambes. « J’ai même vu qu’une femme se faisait retirer la culotte. »

Dans le métro également, les choses ont mal tourné. Une victime raconte avoir senti des doigts se poser sur tout son corps, s’arrêtant particulièrement sur certains orifices. Elle dit avoir crié au secours mais n’avoir rencontré que les sarcasmes de ses agresseurs qui ont tenté de lui retirer sa veste et de lui voler son téléphone.

Johanna, 17 ans, et Isabel, 16 ans, ont été harcelées de façon similaire à Hambourg, au marché de Noël. Les lycéennes expliquent : « Ils sont arrivés par derrière, nous ont poussées. Nous étions en panique. Ils nous ont touchées partout. Dès que nous repoussions une main, une autre se posait sur nous, sur les seins, les fesses. »

Dans un pays où l’afflux de réfugiés a parfois suscité de vives tensions ces derniers mois, les autorités, sans vouloir minimiser l’importance de ces événements « intolérables », selon l’expression de la maire de Cologne, ont cherché à éviter toute stigmatisation.

La chancelière Angela Merkel a téléphoné mardi après-midi à la maire de Cologne Henriette Reker et lui a fait part de « son indignation face à ces actes de violence insupportables et à ces agressions sexuelles ».

Source: dhnet.be

 

Témoignages suite aux agressions à Cologne : j'ai vu une femme à qui on enlévait sa culotte !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur vendredi 8 janvier 2016

Les agressions sexuelles de Cologne « ont été coordonnées»

Selon le ministre allemand de la Justice, Heiko Maas, il est peu probable que ces événements se soient produits par hasard.

  • <br /><br />
Photo Reporters<br /><br />
    Photo Reporters

Quelques 90 plaintes pour agressions sexuelles et un viol ont été enregistrées à la suite de la Saint-Sylvestre dans la ville de l’ouest de l’Allemagne. Les agressions se sont produites vers minuit autour de la gare de Cologne, mais également à Hambourg, où 27 plaintes ont été déposées.

«Le tout semble avoir été coordonné», a déclaré le ministre allemand de la Justice Heiko Maas sur la chaîne télévisée ZDF. Selon lui, il est peu probable que ces événements se soient produits «  par hasard  ». La police a annoncé mercredi avoir trois suspects dans son viseur, sans donner plus d’informations.

Se basant sur les témoignages, la police estime que les suspects sont des hommes d’apparence nord-africaine, a indiqué mardi le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière. Mais peu de détails sont connus sur l’identité des assaillants et il n’est pas avéré qu’il s’agisse de demandeurs d’asile, soulignent différents médias allemands. Les événements créent néanmoins le malaise dans le pays, qui a accueilli un million de réfugiés en 2015. Plusieurs personnalités politiques ont exprimé leur crainte de voir apparaître des amalgames, comme n’hésitent pas à le faire le mouvement anti-islam Pegida et le petit parti d’extrême droite AfD.

source: lesoir.be

Agressions sexuelles à Cologne, le ministre de la justice ne pense pas au hasard !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur jeudi 7 janvier 2016

Agressions sexuelles à Cologne : la maire appelle les femmes à adapter leurs comportements

Source: Reuters

Après les terribles événements survenus la nuit de la Saint Sylvestre à proximité de la gare de Cologne, la maire de la ville, Henriette Reker, a demandé aux femmes d’adopter des règles de comportement pour éviter les agressions.

L’histoire est à peine croyable et pourtant elle est vraie. Dans la nuit du 31 décembre, des dizaines de femmes ont été sexuellement agressées par de jeunes hommes âgés de 18 à 35 ans et pour la plupart originaires de pays arabes et d’Afrique du Nord. Pour empêcher de telles horreurs de se reproduire, l’édile de la ville n’a rien trouvé de mieux que d’ériger des règles de conduite pour ses citoyennes féminines.

Conférence de presse surréaliste

Alors qu’elle s’exprimait devant les journalistes, Henriette Reker a lourdement insisté sur les mesures de prévention. Elle a également fait référence au comportement des jeunes femmes qui doit être «mieux adapté». Elle souhaite même l’élaboration d’un «code de conduite».

Sa technique infaillible ? Que les femmes se tiennent à distance de bras d’un potentiel agresseur…

Pire, l’édile s’est indignée de l’attitude des jeunes victimes qui n’auraient pas appelé la police «par peur de se faire voler leurs smartphones». Indigent.

Lire aussi

Vague d’agressions sexuelles lors du nouvel an à Cologne

Henriette Reker n’a fait aucune allusion à l’origine des auteurs que de nombreux témoignages, vidéos et déclarations de police identifient comme étant des migrants. En 2015, l’Allemagne a accueilli plus d’un million de réfugiés, pour la plupart originaires de Syrie.

A la suite des événements, le chef de la police de Cologne déclarait : «La seule chose que sache les policiers, c’est qu’il s’agit de jeunes hommes âgés de 18 à 35 ans, d’origine arabe ou nord-africaine.» Ce qui concorde avec les descriptions faites par les victimes.

Un policier a informé le site web Express que huit suspects ont été détenus : «Ils étaient tous demandeurs d’asile et portaient leurs titres de séjour».

Pour l’instant, le gouvernement se refuse à toute déclaration concernant l’implication de migrants dans les événements et ne confirme ni les arrestations ni l’origine des agresseurs.

La maire se refuse d’ailleurs à tout amalgame. Pour elle, rien n’indique que les auteurs soient des migrants séjournant à Cologne.

Entre dérision et colère

Les réactions aux propos de la maire de Cologne ne se sont pas fait attendre, qu’elles viennent des politiques ou des internautes. Oliver Luksic, membre du FDP, s’est fendu d’un tweet teinté d’ironie : «Mot de l’année : code de conduite.»

Le réseaux social aux gazouillis a été le théâtre d’un déchaînement de réponses. Certains utilisant l’humour comme ce tweet montrant un Adolf Hitler effectuant un salut nazi et «perfectionnant» la technique de la distance de bras :

Ou encore cette photo d’Angela Merkel et Barack Obama, prise lors du G20 et censée, elle aussi, illustrer la trouvaille d’Henriette Reker

Mais plusieurs internautes n’ont pas pris les déclarations de la maire de Cologne à la légère et se situent sur le registre de l’indignation comme cette femme : «95% des hommes dans le monde se comportent normalement et à cause d’environ 5%, 100% des femmes doivent adapter leur comportement ?»

Source: francais.rt.com

Agressions sexuelles le jour du nouvel an à Cologne, la bourgmestre demande aux femmes de changer !!!

Posté par Pacifique FM – Officiel sur jeudi 7 janvier 2016

Réouverture de procès dans l’affaire d’Outreau !

Victimes et acquittés d’une affaire de pédophilie qui a marqué l’un des pires fiascos judiciaires en France s’apprêtent à en revivre les tourments lors d’un nouveau procès ouvert mardi, qui cible l’un de ses protagonistes blanchi en 2005.

outreau

Daniel Legrand, 33 ans, comparaît devant la cour d’assises pour mineurs de Rennes pour des viols et agressions sexuelles d’enfants qu’il est accusé d’avoir commis en réunion à la fin des années 90 à Outreau, une petite ville du nord de la France. L’homme, qui encourt jusqu’à 20 ans de prison, avait été blanchi il y a dix ans dans la même affaire, mais seulement pour les actes qu’il était censé avoir commis après sa majorité. Il doit répondre cette fois d’accusations remontant à son adolescence.

Le sordide dossier d’Outreau avait éclaté en février 2001 et débouché, après deux procès en 2004 et 2005, sur l’acquittement de 13 inculpés sur 17, dont certains avaient passé jusqu’à trois ans en détention provisoire. L’issue de ce fiasco accablant pour la justice, accusée de multiples errements dans l’instruction de l’affaire, avait amené le président français de l’époque, Jacques Chirac, à présenter « regrets et excuses » aux acquittés, indemnisés.

« Ca fait beaucoup pour un innocent, trois procès« , a dénoncé Daniel Legrand en arrivant au tribunal. « Je suis serein (…) prêt à défendre mon honneur« , a-t-il ajouté. Devant la cour d’assises de Rennes, il est soutenu par une demi-douzaine de ténors du barreau, anciens défenseurs des « acquittés » d’Outreau. A la barre sont attendus au cours des trois semaines d’audience la quasi totalité des protagonistes encore en vie des deux procès de 2004 et 2005.

Au rang des parties civiles figurent Chérif, Dimitri et Jonathan Delay, les trois fils les plus âgés du couple à l’origine de l’affaire d’Outreau. Leurs parents, Thierry Delay et Myriam Badaoui, purgent des peines de 20 ans et 15 ans de réclusion auxquelles ils ont été condamnés, lors du premier procès de 2004, pour avoir violé leurs fils avec un couple de voisins.

« Je veux juste être entendu, que les choses soient dites, que la vérité soit dite« , a déclaré Jonathan Delay avant le début de l’audience. Selon l’un de leurs avocats, Léon-Lef Forster, les enfants Delay entendent faire valoir que Daniel Legrand « fait partie de ceux qui, à l’époque de la minorité de l’intéressé, leur ont fait subir des sévices »

Un procès qui réveille les démons d'un des pires fiascos judiciaires français !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 20 mai 2015