Titre obligatoire

Emissions à venir

avr
24
mar
2018
20:00 Mondo Blues – Jean-Claude et Michel
Mondo Blues – Jean-Claude et Michel
avr 24 @ 20:00
Mondo Blues - Jean-Claude et Michel
Mondo Blues – Mardi de 20h à 22h Le mardi de 20h à 22h avec Jean-Claude Mondo et son acolyte Michel.  Le Monde du Blues  
avr
25
mer
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
avr 25 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Adolescent’

Les quincados (45 – 55 ans ), génération pathétique?

Ils ont entre 45 et 55 ans, mais vivent comme des jeunes de 30 ans. Et ils ont peut-être raison. Analyse d’un sociologue, spécialiste du vieillissement

Naomi Watts joue Cornelia dans «While We’re Young» et se lance dans le hip-hop, entre autres découvertes. (Nicole Rivelli Photographie)
Naomi Watts joue Cornelia dans «While We’re Young» et se lance dans le hip-hop, entre autres découvertes. (Nicole Rivelli Photographie)
C’est un soulagement. La levée d’une certaine culpabilité. Vous avez entre 45 et 55 ans, parfois de grands enfants, mais, des habits au langage, en passant par les loisirs, les sports et les voyages, vous continuez à vous comporter comme un jeune de 30 ans. Vous vous trouvez pathétique, on dit de vous que vous êtes un éternel adolescent? Vous avez vu le film While We’re Young et vous vous êtes reconnu? Vous avez tort de vous flageller, car, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, l’âge a rajeuni, dit le sociologue Serge Guérin, et le regard social doit évoluer. On a bien envie de l’écouter. Le quincado. Non, ce n’est pas un nouveau jeu de la Loterie Romande. C’est une appellation née en 2013 définissant cette population d’un bon niveau socioculturel qui vit son âge senior (depuis ses 50 ans) avec un élan déconcertant. Etonnamment, ce terme est plutôt appliqué aux femmes. Sans doute parce que les hommes ont, depuis longtemps, leur midlife crisis où ils s’inventent une nouvelle vie. Le quincado, donc, est un baby-boomer qui a grandi dans les années 60, 70 et qui préfère la liberté à l’autorité, les sorties aux corvées, le travail choisi à la besogne subie, les voyages improvisés aux vacances programmées. Rien n’est arrêté, tout est à créer. Les spécimens féminins sont proches de leurs filles adultes avec qui elles partagent t-shirts et, parfois, petits copains. Les prototypes masculins aiment les jeux vidéo, le sport à haute dose et les soirées qui durent jusqu’au petit matin. Tous deux sont plutôt des accros des réseaux sociaux. Fin de la liste, car, précisément, un quincado ne veut pas se laisser enfermer. Sa vie, il la façonne au jour le jour et rejette toutes les étiquettes… Source : Letemps.ch

Les 45 – 55 ans génération pathétique ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 30 août 2015

Le prêtre des loubards ému après la visite d’un centre de jeunes délinquants à Tournai

Guy Gilbert, le prêtre des loubards, a visité vendredi dernier à Tournai un pavillon réservé à des adolescents placés par la  justice.Une découverte qui l’a particulièrement touché.

Guy Gilbert

« Ici, il y a une rémission. En France, sur ce point, c’est la préhistoire », déclarait, ému, celui qui gère dans le sud de  l’Hexagone un établissement qui accueille aussi des jeunes en difficulté. Santiags et blouson de cuir, des pin’s plein sa veste, des cheveux longs et  un franc parler omniprésent, le père Gilbert a pu découvrir le pavillon « Les Mangroves » de l’institut les Marronniers de Tournai. Cette institution de défense sociale accueille, soigne et éduque huit résidents placés par le juge de la jeunesse.

Il s’agit uniquement de garçons. Une structure similaire existe pour les filles à Mons. Contrairement à l’IPPJ, il s’agit ici de jeunes qui ont des difficultés psychiatriques et qui ont besoin de soins. Alors qu’il a pour habitude de visiter les prisons et d’y côtoyer des prisonniers, Guy Gilbert a découvert un autre univers. Lui-même dirige, dans les gorges du Verdon en France, un lieu de vie dénommé la « Bergerie du Faucon ». Ce site accueille sept jeunes âgés de 13 à 15 ans, des ados en difficulté.

Durant sa visite, le prêtre a dressé un parallèle entre la France et la Belgique. « En France, pour eux, c’est habituellement la prison. Ici, à Tournai, c’est extraordinaire. C’est très novateur. Ici, le jeune entre, puis sort en fonction de ses progrès. Il y a une rémission possible. Ces jeunes ados passent du néant à  quelque chose. J’ai passé un très bon moment avec ces jeunes qui ont le  même profil que ceux qui sont chez moi. Après ce que j’ai vu, j’ai  des projets plein les bottes ». Pour l’occasion, Guy Gilbert a donné une conférence ce samedi à 20h sur le thème « Oser l’espérance » en l’église Notre-Dame Auxiliatrice de Tournai.

Le prêtre a dressé un parallèle entre la France et la Belgique et avoue que notre pays se débrouille mieux face aux délinquants !

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 11 mai 2015

Les parents du petit Jimmy jugés coupables !

Mardi soir, après plus de cinq heures de délibération, le jury a tranché. Isabelle Dantand et Gaëtan Massin sont reconnus coupables de tortures sur leurs enfants.

cour d'assise

Le jury de la cour d’assises du Hainaut a répondu « oui » à toutes les questions qui lui ont été posées. Le jury a estimé que le  couple avait bien torturé Jimmy, adolescent autiste et polyhandicapé. Le  jury a estimé que, par son comportement inactif et l’abstention  qualifiée, Isabelle Dantand avait encouragé son compagnon.

Pour le jury, il ne fait aucun doute que Jimmy, découvert par hasard dans une chambre crasseuse le 27 septembre 2013 alors qu’il ne pesait  plus que 29 kilos, a été torturé et non soumis à un traitement inhumain, et qu’il a fait l’objet d’un mépris profond de la part de ses  bourreaux.

Pour le jury, l’enfant handicapé a été soumis à une douleur aiguë, notamment quand Gaëtan Massin a lancé un tournevis qui s’est planté  dans son mollet, où quand l’accusé s’asseyait de tout son poids sur ses genoux déformés, tout en lui assénant des gifles. Le jury a  aussi retenu les traces de brûlures de cigarette et noté que seuls les  accusés, qui se trouvaient avec lui dans la maison crasseuse de la  rue Lardinois, pouvaient être les auteurs de ces coups.

Si Gaëtan Massin est bien l’auteur matériel des faits, le jury reproche à Isabelle Dantand son comportement inactif et volontaire, qui n’a fait qu’encourager son compagnon. Le jury a aussi retenu la  théorie selon laquelle Isabelle Dantand « s’est abstenue d’aller voir son fils et a cru naïvement Gaëtan Massin, à qui elle avait confié son enfant handicapé en sachant que son compagnon était fainéant et brutal ».

Les accusés sont aussi coupables d’avoir privé de soins et  d’aliments quatre autres enfants mineurs, les trois autres enfants d’Isabelle Dantand et la fille de Gaëtan Massin. Les enfants ont été placés  en familles d’accueil, fortement amaigris, sales et infestés de poux.  Ils étaient aussi isolés car déscolarisés.

Torturé, mal-nourri, soumis à un traitement inhumain… Le petit Jimmy a subi les pires atrocités !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 29 avril 2015

Le jury entre en délibération pour juger les tortionnaires présumés !

Ce mardi matin, le jury chargé de prononcer ou non la culpabilité des accusés Isabelle Dantand et Gaëtan Massin est entré en délibération.

assises du Hainaut

Alors que le couple est accusé d’avoir torturé un adolescent autiste et d’avoir volontairement privé de soins et de nourritures quatre autres mineurs, il a été interrogé une dernière fois par le président de la cour d’assises du Hainaut.

Isabelle Dantand déclare elle-même : « J’ai ma part de responsabilité et j’en ai conscience. Je suis prête à être punie et à vivre avec cette culpabilité ». Quant à Gaëtan Massin, il a tenu à présenter ses excuses aux enfants de sa compagne, à ses enfants et à sa compagne. « J’assume, je m’excuse auprès d’Isabelle pour avoir utilisé sa carte de banque et je vais aussi vivre avec cette culpabilité » a-t-il commenté.

À 9h35, la clôture des débats était prononcée par le président de la cours d’assises, Olivier Delmarche. Le jury, composé de sept femmes et de cinq hommes, est entré en délibération vers 10h45. Le jury est chargé de répondre à 27 questions relatives à la culpabilité des deux accusés.

Lundi, les avocats de la défense avait demandé au jury de les condamner sous la prévention de traitement inhumain et non de torture alors que l’avocat général et les avocats des parties civiles estimaient qu’il s’agissait bien d’un cas de torture. Les autre faits reprochés au couple n’ont pas été contestés par les avocats de la défense lors des plaidoiries qui ont eu lieu ce lundi. Un arrêt est attendu durant la journée de mardi (Belga).

Assises du Hainaut : le jury délibère en ce moment même pour juger le couple présumé coupable de torture envers un adolescent autiste et d'avoir privé de nourritures quatre mineurs !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 28 avril 2015

Un ado en scooter sème la police et s’en sort.

Fonçant à toute allure avec son scooter, cet adolescent n’a rien voulu savoir lorsque des agents de la police Danoise lancés à sa poursuite lui ont demandé de se garer sur le côté. Au lieu de cela, le jeune homme de 15 ans a préféré prendre la fuite et a tenté de semer les forces de l’ordre qui ont tout tenté pour le coincer.
ado scooter


Une course poursuite épique entre un scooter et… par laglandefacile

Course pousuite entre un ado et la police, il arrive à semer celle-ci!

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 26 avril 2015