Titre obligatoire

Emissions à venir

oct
18
mer
2017
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
oct 18 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
16:00 HAPPY JOB – Alexandre et Wallace
HAPPY JOB – Alexandre et Wallace
oct 18 @ 16:00 – 18:00
HAPPY JOB - Alexandre et Wallace
Avec Alexandre, on y aborde les jobs mais par les entrepreneurs, les indépendants, ils viennent présenter leur entreprise et les profils d’emplois qu’ils recherchent exactement ; l’émission en deuxième partie se fait en coaching et[...]

View Calendar

La grande avancée : nous héritons bien des traumatismes des générations passées et ce sont les gènes qui les transmettent

Une étude récemment menée par une équipe de chercheurs américains sur des souris a montré que des événements traumatisants pouvaient avoir une influence sur leurs gènes, et avoir une influence sur le cerveau et le comportement de leur descendance.

La grande avancée : nous héritons bien des traumatismes des générations passées et ce sont les gènes qui les transmettent

Les événements traumatisants provoquaient des modifications sur l’ADN. Crédit Reuters

Atlantico : Des expériences menées sur des souris par une équipe de chercheurs de l’université d’Atlanta ont mis en évidence le fait que des événements traumatisants provoquaient des modifications sur l’ADN observé dans leur sperme, et avoir des effets sur le cerveau et le comportement des générations suivantes (voir ici). D’après le professeur Marcus Pembrey, du University College London, ces découvertes sont transposables aux hommes. Notre ADN peut-il effectivement être modifié par des traumatismes ?

Pierre Roubertoux : Notons tout d’abord que cette étude est bien construite, et que pour une fois on ne se contente pas d’observer le pelage de la souris, mais le système nerveux (neurone et comportement).

Précisons également que ce ‘est pas véritablement l’ADN qui est modifié, mais la transcription des gènes. Car ce qui impacte le fonctionnement de la cellule, c’est la protéine. On sait qu’un grand nombre de phénomènes qui se situent au niveau du génome interviennent sur la transcription. De telle sorte que le génome fera dire au gène reçu de vos parents des choses différentes de celles qu’on attendait du gène des géniteurs. C’est ce qu’on appelle l’épigénèse. Ces facteurs génétiques qui modifient d’autres gènes peuvent être modifiés, à long terme, par notre environnement. Le plus connu des mécanismes de l’épigenèse est la méthylation : la chromatine qui contient l’ADN sera compactée, et maintenue dans cet état par cette même méthylation. Pour qu’elle se « décompacte », un autre mécanisme intervient, celui de l’acétylation. Ces mécanismes peuvent être modulés par l’environnement.

A lire sur un thème similaire : Psychogénéalogie : L’impact sur ma vie de ma place dans la famille, Juliette Allais (Atlantico éditions). Vous pouvez acheter ce livre sur Atlantico Editions.

Source: atlantico.fr

Héritage familial et ADN

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 27 février 2016

Mots-clefs : , ,