Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
17
sam
2018
17:00 Into The Mixx
Into The Mixx
nov 17 @ 17:00
Into The Mixx
Into The Mixx – Samedi de 22h à 23h Samedi de 22h à 23h Into The Mixx avec DJ Moustik   Chaque semaine  DJ Moustik vous propose de revivre l’ambiance musicale des années 80 en[...]
18:00 Funk Anthology
Funk Anthology
nov 17 @ 18:00 – 19:00
Funk Anthology
Funk Anthology – Samedi de 21h à 22h Samedi de 21h à 22h Funk Anthology présenté et animé par DJ Vibe DJ Vibe officie sur la scène funky depuis prêt de 25 ans. Il se[...]
19:00 CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
nov 17 @ 19:00
CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
DJ Bob, remix et invité, de la musique et du fun !
21:00 SMASH TIME
SMASH TIME
nov 17 @ 21:00
 

View Calendar

L’IESPP Tournai se forme aux gestes qui sauvent…

Après le congé d’automne, les élèves de 7ème pédiatrie de l’IESPP Tournai ont suivi ces 6 et 8 novembre une formation Croix-Rouge en réanimation pédiatrique. Un bagage théorique et pratique qui leur permet d’appréhender les premiers gestes qui sauvent une vie.

 

iespp tournai

La formation encadrée par Dany Bouvry, formateur Croix-Rouge a été proposée en classe avec deux objectifs, celui de la réanimation et de la désobstruction du bébé jusqu’à un an.
Depuis plus de cinq ans, Mme Claire Mathieu, titulaire de 7ème pédiatrie, programme cette formation théorique et pratique à l’attention de ses élèves pour les préparer au mieux à leur avenir professionnel immédiat et à leur vie de famille. « Cette initiation de trois heures est très importante pour eux. Face à une situation de réanimation ou de désobstruction, les élèves pourront ainsi agir plus facilement et prodiguer les premiers soins de secours. De plus, ils recevront à l’issue de la formation une attestation de la Croix-Rouge qu’ils pourront valoriser dans leur CV. »

Dany Bouvry donne aux étudiants les premières instructions pour la réanimation d’un bébé : « Ce sont des gestes faciles à reproduire mais qu’il faut adapter en fonction de la taille de l’enfant. Si le nourrisson est inconscient, stimulez-le et vérifiez si il a une réaction. Si pas, posez-le sur une surface plane, vérifiez son ventre et écoutez sa respiration. Si les signes sont négatifs, commencez la réanimation avec 5 insufflations puis 15 compressions au niveau du thorax, 2 insufflations et 15 compressions jusqu’à l’arrivée des secours que vous aurez prévenu ou jusqu’à une réaction du bébé. Et n’oubliez pas de guider les secours à leur arrivée vers la victime.»
Chaque élève a pu mettre en pratique tant les gestes de la réanimation que ceux de la désobstruction en cas d’étranglement.

Ces premiers gestes, même s’ils n’apparaissent pas difficiles d’un premier abord, sont stressants pour les étudiants. Il faut oser les mettre en pratique pour pouvoir intervenir en cas de problèmes. Lorine Chantry, Evi Claes, Charlotte Maquet et Maxance Monart sont 4 des étudiants qui ont suivi cette formation, ils nous livrent leur ressenti : « L’expérience est assez stressante, mais très enrichissante et importante pour pouvoir sauver un nourrisson. Des questions se posent si nous étions confrontés à l’urgence : est-ce que l’enfant va bouger, dans quel état de stress vais-je être, est-ce que je n’aurai pas du suivre une formation plus complète ? Ces premières bases reçues aujourd’hui nous ont donné l’envie de transmettre ces gestes qui nous seront utiles pour notre métier plus tard. »

Mots-clefs : , , ,