Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
18
dim
2018
01:00 The Laurent Schark Selection
The Laurent Schark Selection
nov 18 @ 01:00
The Laurent Schark Selection
The Laurent Shark Selection – Dimanche 01h – 02h Laurent est Dj résident dans un club sur Londres (Palm Beach Club, concept parties au Proud Gallery, 93 Feet East, etc…), en plus de son booking[...]
08:00 Salut les sixties
Salut les sixties
nov 18 @ 08:00
Salut les sixties
Salut Les Sixties – Dimanche 09h – 10h L’actualité musicale des années Sixties en compagnie de NIKY et JC. Retrouvez ou découvrez les années d’insouciance ! Salut les Sixties vous propose un retour sur le[...]

View Calendar

Greenpeace contre les pesticides dans les grandes enseignes.

greenpeace leclerc

Cela fait plus d’un an et demi que Grenpeace a lancé la Course zéro pesticide et qu’il demande aux six principales enseignes françaises de la grande distribution de s’engager dans la réduction des pesticides.

Parmi elles, une seule n’a jamais souhaité  répondre et fait preuve d’une opacité totale vis-à-vis des consommateurs : E.Leclerc. L’enseigne se positionne par conséquent en dernière position de la Course zéro pesticide, quand ses concurrents ont préféré la transparence et la bonne volonté.

Michel-Edouard Leclerc, le PDG de l’enseigne, affirme défendre les intérêts des consommateurs français. N’est-ce pas justement dans leur intérêt de proposer des fruits et légumes exempts de toutes substances toxiques, telles que les pesticides qui sont utilisés en masse lors de leur production ?

  Geenpeace s’est rendu dans le fief de la famille Leclerc, à Landerneau dans le Finistère, afin d’adresser un message directement à Michel-Edouard Leclerc : “il faut qu’on parle pesticides !” A la veille du festival de musique “Fête du bruit dans Landerneau”, les militants ont placardés près de 300 affiches dans la ville adressées à Michel-Edouard Leclerc et distribué plus de 500 flyers. L’intéressé a immédiatement réagit et affirme sur son blog que leur enseigne “est complètement disponible pour travailler [à la réduction des pesticides]”. Effet d’annonce ou réel engagement ? En attendant de le savoir, Greenpeace a répondu point par point et réitère sa demande de rendez-vous au leader de la grande distribution.
Pour lire cette réponse : http://agriculture.greenpeace.fr/michel-edouard-leclerc-il-faut-quon-se-voit?utm_source=email&utm_medium=160818_PushInfo_ReponseLeclercLanderneau&utm_campaign=Agri-Market-Leclerc

 

Mots-clefs : , ,