Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
17
sam
2018
14:00 Top Tonic samedi
Top Tonic samedi
nov 17 @ 14:00
Top Tonic samedi
Top Tonic – Samedi de 14h à 15h Le samedi de 14h à 15h Top Tonic Le classement du Top Tonic ce sont les meilleurs tubes du moment. Le classement des 20 meilleurs hits du moment. Le[...]
15:00 Cinémagix – Claude et Pascale
Cinémagix – Claude et Pascale
nov 17 @ 15:00
Cinémagix - Claude et Pascale
Cinémagix – Samedi et Dimanche de 15h à 17h Le Samedi et le Dimanche Cinémagix avec Pascale Tous les samedis et Dimanche, Pascale vous présente Cinémagix Vous y retrouver toutes le nouveautés des salles …  Rejoins[...]
17:00 Into The Mixx
Into The Mixx
nov 17 @ 17:00
Into The Mixx
Into The Mixx – Samedi de 22h à 23h Samedi de 22h à 23h Into The Mixx avec DJ Moustik   Chaque semaine  DJ Moustik vous propose de revivre l’ambiance musicale des années 80 en[...]
18:00 Funk Anthology
Funk Anthology
nov 17 @ 18:00 – 19:00
Funk Anthology
Funk Anthology – Samedi de 21h à 22h Samedi de 21h à 22h Funk Anthology présenté et animé par DJ Vibe DJ Vibe officie sur la scène funky depuis prêt de 25 ans. Il se[...]
19:00 CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
nov 17 @ 19:00
CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
DJ Bob, remix et invité, de la musique et du fun !

View Calendar

Question de M.Paul-Olivier Delannois au ministre de la Justice sur « l’avenir de l’activité judiciaire à Tournai »

paul-olivier-delannois
Paul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le ministre, cela fait des mois que je vous interroge au sujet du paysage judiciaire tournaisien sans obtenir de réponse. En effet, suite à l’annonce de votre Masterplan palais de justice, il existe une très nette inquiétude du monde judiciaire et des citoyens de ma région de voir l’activité judiciaire locale affaiblie, voire transférée ailleurs.
En Wallonie picarde, tant les avocats que les magistrats, les policiers et les citoyens sont d’accord pour affirmer que le déménagement de la justice tournaisienne vers Mons n’est pas envisageable. Les policiers, les avocats mais également les justiciables devront effectuer des trajets beaucoup plus longs, ce qui constitue une perte de temps, d’énergie et d’argent considérable. En outre, qu’adviendrait-il du palais de justice actuel qui constitue un lieu hautement symbolique de la cité des cinq clochers?
Par ailleurs, l’ensemble du monde judiciaire tournaisien s’est accordé sur le maintien d’un lieu unique permettant de rendre la justice dans les meilleures conditions pour tous à Tournai. Ils préconisent également, et je vous l’avais déjà dit lors d’une précédente question, le réaménagement de l’actuel palais de justice de Tournai. Cette solution constitue, économiquement parlant, l’option la plus pertinente.
En plus des questions que je vous adresse, j’interroge également le ministre chargé de la Régie des Bâtiments, Jan Jambon, afin de connaître l’avenir réservé au terrain du Luchet d’Antoing, à propos duquel les anciens ministres De Clerck et Reynders avaient annoncé l’accueil d’un nouveau palais de justice pour 2018. À force de réponses floues et peu convaincantes de votre part mais également de votre collègue, Jan Jambon, j’admets avoir du mal à comprendre les réelles intentions de ce gouvernement.
Dès lors permettez-moi, monsieur le ministre, de vous poser les questions suivantes. Pouvez-vous vous exprimer clairement concernant l’avenir de la justice tournaisienne afin de rassurer les différents acteurs concernés de ma région? À travers votre Masterplan, se dirige-t-on, à Tournai, vers un réaménagement de l’actuel palais de justice qui permettrait d’accueillir en un seul lieu les différents tribunaux ou se dirige-t-on vers la construction d’un nouveau palais de justice au Luchet d’Antoing? Risque-t-on ainsi de voir l’activité judiciaire disparaître de Tournai vers Mons ou pouvez-vous au moins exclure cette dernière option?
Koen Geens, ministre: Monsieur Delannois, je vous renvoie à la réponse que j’ai déjà formulée à plusieurs reprises et qui reste d’application. J’ai effectivement déjà référé au sein de cette commission au Masterplan relatif aux bâtiments judiciaires qui est en cours d’élaboration. Comme ce travail n’est pas encore achevé, je ne peux pour l’heure qu’à nouveau en faire état. Je suis convaincu qu’il est préférable de mener ce difficile exercice de manière approfondie plutôt que de le faire dans la hâte avec pour corollaire un résultat de moindre qualité. Une fois que ce plan sera prêt, chaque acteur concerné en sera informé dans les détails.
Paul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le président, monsieur le ministre, je sais que, avec l’histoire des prisons, j’ai découvert un ministre très patient. Je suis aussi très patient et je reviendrai systématiquement, je peux vous le garantir.
Mettez-vous quand même trente secondes à ma place et, là, je prends la casquette de bourgmestre faisant fonction de Tournai. À un moment donné, toute une série de ministres reviennent pratiquement pour une nouvelle pierre sur un terrain qui appartient à la Défense nationale. La Défense nationale vend ce terrain à la Régie des Bâtiments, normalement pour en faire un palais de justice.
Quand je vous pose la question de savoir si on fait un palais de justice sur ce terrain, vous ne me répondez pas. Si c’était oui, je pense que vous diriez: « Oui, nous allons le faire ».
Quand je pose la question à celui qui a acheté le terrain, il me dit qu’il ne sait pas très bien ce qu’il va en faire. On est quand même, me semble-t-il, dans le pays du surréalisme. Mais la seule chose que je vous demande, en tout cas, et que je continuerai à espérer, c’est que, effectivement, il y ait toujours un lieu de justice à Tournai.
Je veux bien entendre qu’on ne refasse pas un nouveau palais de justice au Luchet d’Antoing, je veux bien encore l’entendre. Par contre, ce que je voudrais surtout entendre, c’est qu’il y en aura toujours un demain et qu’il soit, je l’espère, dans le réaménagement de l’actuel.

Mots-clefs : , ,