Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
17
sam
2018
15:00 Cinémagix – Claude et Pascale
Cinémagix – Claude et Pascale
nov 17 @ 15:00
Cinémagix - Claude et Pascale
Cinémagix – Samedi et Dimanche de 15h à 17h Le Samedi et le Dimanche Cinémagix avec Pascale Tous les samedis et Dimanche, Pascale vous présente Cinémagix Vous y retrouver toutes le nouveautés des salles …  Rejoins[...]
17:00 Into The Mixx
Into The Mixx
nov 17 @ 17:00
Into The Mixx
Into The Mixx – Samedi de 22h à 23h Samedi de 22h à 23h Into The Mixx avec DJ Moustik   Chaque semaine  DJ Moustik vous propose de revivre l’ambiance musicale des années 80 en[...]
18:00 Funk Anthology
Funk Anthology
nov 17 @ 18:00 – 19:00
Funk Anthology
Funk Anthology – Samedi de 21h à 22h Samedi de 21h à 22h Funk Anthology présenté et animé par DJ Vibe DJ Vibe officie sur la scène funky depuis prêt de 25 ans. Il se[...]
19:00 CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
nov 17 @ 19:00
CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
DJ Bob, remix et invité, de la musique et du fun !

View Calendar

Pour la NVA : Finies, les nominations définitives à la SNCB

En vue de moderniser et d’améliorer le fonctionnement de l’entreprise ferroviaire belge SNCB, la N-VA veut mettre un terme à la nomination fixe. Le personnel peut conserver son statut mais les nouveaux recrutements ne peuvent plus se passer que sur une base contractuelle.

Trop d’avantages coûteux sont liés au statut actuel, ce qui empêche la SNCB d’être suffisamment concurrentielle. À l’heure actuelle, cette société ferroviaire coûte bien plus au contribuable belge que dans d’autres pays européens.
Affecter judicieusement l’argent du contribuable

La société des chemins de fer emploie un membre du personnel HR pour 25 collaborateurs. Dans d’autres entreprises, on en compte en moyenne un pour 100 collaborateurs. Avec une semaine de travail de 36 heures, plus de 50 jours de congé et une gamme étendue d’indemnités et de compensations – résultant tous du statut – la SNCB ne peut pas rivaliser avec ses concurrents européens. La société de chemins de fer belge ne pourra jamais être prête pour la libéralisation du marché ferroviaire européen en 2026. Si nous voulons que la SNCB gagne en modernité et en productivité pour ce délai européen, nous devons vraiment passer à la vitesse supérieure.

La N-VA déplore que les syndicats du secteur ferroviaire refusent de participer à cette réforme indispensable. Des sociétés ferroviaires efficaces sont pourtant la meilleure garantie que l’argent des contribuables est correctement dépensé.

Source:http://francais.n-va.be

 

Mots-clefs : , , ,