Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
24
ven
2017
18:30 En Quête de l’Au Delà – Wallace
En Quête de l’Au Delà – Wallace
nov 24 @ 18:30 – 20:00
En Quête de l'Au Delà - Wallace
Laurent, Jasmine et Patrick vous emmènent dans l Au delà, de l’autre côté du voile, où on y rencontre les « esprits » mais aussi ils vous parlent des grands mystère de l’humanité, et de spiritualité.
20:00 Au delà du Mystère – Jasmine et ...
Au delà du Mystère – Jasmine et ...
nov 24 @ 20:00
Au delà du Mystère - Jasmine et Wallace
Au delà du Mystère – Vendredi 20h à minuit Le vendredi de 20h à minuit Wallace et son équipe répondent à vos questions  Les médiums vous répondent en direct sur vos doutes, vos angoisses, vos[...]

View Calendar

Inondations Avec les riverains d’Ere, le Collège communal de Tournai veut trouver des solutions

Début juin, des inondations terribles, bicentenaires, touchaient de nombreux villages de l’entité de Tournai causant des dégâts énormes à des dizaines de familles.

Tournai hotel de ville

Le Collège communal est attentif à cette problématique et agit sur l’ensemble du territoire de l’entité. Ce matin, une délégation de cinq riverains d’Ere et de Willemeau a été reçue par le Collège en prélude à ses travaux hebdomadaires. Si l’émotion des habitants est encore vive, de part et d’autre, la volonté de trouver des solutions concertées, globales est présente.
« Nous aimons notre village, notre quartier, notre maison, nous savons que le risque zéro n’existe pas. Nous voulons comprendre ce qui se passe, comprendre comment se fait la gestion du rieu et trouver des solutions à court terme», expliquent, ensemble, Gwenaël Van Zeveren et Eric Derasse, riverains d’Ere et de Froidmont qui veulent aussi tordre le cou aux rumeurs que fait circuler la colère : vannes et portes ouvertes ou fermées par la Ville pour retenir les eaux, influence des travaux de la place de Willemeau,…
Face à cette détresse bien compréhensible, les autorités communales ont réaffirmé le travail effectué pour trouver des solutions ou limiter ce problème qui, avec l’évolution climatique, risque de devenir récurrent. « C’est une approche globale que nous devons avoir », a insisté le Bourgmestre Rudy Demotte. «Tout est lié : effectuer des travaux qui facilitent l’écoulement à un endroit peut avoir des conséquences dramatiques plus loin sur le Rieu. Plusieurs communes sont concernées, en France comme en Belgique, plusieurs niveaux de pouvoirs aussi qui ont la responsabilité de la gestion des eaux comme la Province ou la Wallonie. Les riverains, les agriculteurs peuvent aussi jouer un rôle. »
Comme l’ont rappelé à tour de rôle, Armand Boite, échevin des Travaux, Philippe Robert, échevin de l’Environnement et Paul-Olivier Delannois, échevin délégué à la fonction maïorale, la Ville a agi dans la mesure de ses compétences, en sollicitant la Province, responsable du Rieu, et la Wallonie : des solutions sont en passe d’être trouvées avec les agriculteurs, propriétaires des terrains sur lesquels des bassins d’orage doivent être créés. Une zone d’immersion temporaire va être construite rapidement à la Rue Maraîche, à Ere, l’autre ZIT doit suivre. Des contacts ont également été pris avec les communes du Nord de la France pour agir en amont du Rieu de Barge. Des pertuis, comme celui de la place de Willemeau, ont été rénovés, ce qui facilite aussi l’écoulement. Un groupe de travail technique a été mis en place à la Ville pour suivre au jour le jour l’évolution des aménagements, il écoutera aussi les propositions formulées par les riverains du Rieu.

Mots-clefs : , ,