Titre obligatoire

Emissions à venir

déc
18
lun
2017
10:00 Santé,Bien être, La Vie au Natur...
Santé,Bien être, La Vie au Natur...
déc 18 @ 10:00 – 12:00
Santé,Bien être, La Vie au Naturel - rediffusion
Rediffusion de notre émission du jeudi avec Jasmine et Patrick James Wallace, on y aborde les thérapies alternatives, l’ecologie, le bien manger, le bio, etc…  
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
déc 18 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]

View Calendar

Rudy Demotte : Non au plan de Théo Francken et du gouvernement fédéral !! ( communiqué )

« Engagé dans des combats humanistes et pour les Droits de l’Homme depuis mes tout premiers débuts en politique, j’assume pleinement la générosité de la Belgique envers les personnes qui subissent à travers le monde les affres politiques et même économiques. »
demotte

 
J’ai appris avec consternation que le Secrétaire d’État Franken voulait concentrer sur Tournai entre 400 et 700 candidats réfugiés politiques ce qui revient à ghettoïser des poches entières de populations au statut précaire.

En tant que socialiste, je ne peux l’accepter. Je l’accepte d’autant moins que Tournai ne connaît pas des indices socio-économiques très favorables. Son CPAS doit déjà faire face à une précarisation importante.

Quand j’étais membre du gouvernement fédéral, j’ai toujours plaidé- en tant que progressiste- pour un accueil de qualité pour les réfugiés en détresse, ce qui suppose une vision et une stratégie claires pour leur intégration. J’ai défendu alors une logique de partage de l’accueil, basée sur un équilibre géographique ET socio-économique.
Ainsi, je trouverais équitable que les communes plus riches fassent un effort plus conséquent. Je ne vois à priori aucune stratégie inspirée de ces valeurs dans le plan du Secrétaire d’Etat Franken.

A ce stade, n’ayant eu aucun contact direct avec les autorités fédérales, je m’interroge sur le fait que la seule ville de Tournai se verrait dans l’obligation d’assumer entre un cinquième ou un tiers des quelque 2500 candidats réfugiés cités par Franken. On ne rend service ni aux réfugiés ni aux Tournaisiens.

Qu’on ne vienne pas me dire que cette situation est liée à l’inoccupation de la Caserne Saint-Jean: la Ville de Tournai a manifesté son intérêt pour ces bâtiments depuis longtemps. Sans aucune réponse du Fédéral, propriétaire. Était-ce déjà un agenda caché?

J’ajouterai que, d’après des sources militaires, la caserne n’a pas les capacités de logement pour héberger dignement autant de personnes ou alors les militaires, suivant des cours ou des formations à l’école de logistique, ne pourraient plus y résider avec, pour conséquence, la fermeture de la logistique à Tournai. Est-ce une volonté ?

J’y vois en tout cas le dessein de PROVOQUER politiquement et, au passage, de créer un climat de tension entre communautés diverses avec des risques d’incompréhension évidents, générés par la peur de l’autre, la méconnaissance mais aussi l’absence d’un réel projet d’accueil de ces personnes.

Enfin, Tournai, ville frontalière, est déjà soumise à des stress spécifiques liés à la sécurité des zones transnationales.

J’ajoute que les moyens de la ville sont insuffisants, dans tous les domaines, et le gouvernement fédéral ne nous fait pas de cadeau allant même jusqu’à renier ses engagements: je songe aux promesses répétées quant à la rénovation de nos lieux de justice.
Je ne cherche pas à soustraire Tournai de sa part de responsabilité mais je veux qu’on règle ce problème humanitaire équitablement et dignement.

Si d’aucuns mènent-pour prouver leur amour de Tournai- des combats sans merci pour la préservation du patrimoine, combat légitime que je partage, moi je me bats aussi pour préserver ma ville de déséquilibres socio-économiques majeurs.

Je veux que Tournai soit une ville d’accueil pour la détresse dans la limite de ses moyens. Je vois dans l’attitude du gouvernement fédéral (MR et consorts) un calcul politique et peut être même une volonté implicite de mettre à mal la vie de notre cité. »

Rudy Demotte,
Bourgmestre

Rudy Demotte réagit au plan de Théo Francken !

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 7 août 2015

Mots-clefs : , , , ,