Titre obligatoire

Emissions à venir

sept
22
sam
2018
18:00 Funk Anthology
Funk Anthology
sept 22 @ 18:00 – 19:00
Funk Anthology
Funk Anthology – Samedi de 21h à 22h Samedi de 21h à 22h Funk Anthology présenté et animé par DJ Vibe DJ Vibe officie sur la scène funky depuis prêt de 25 ans. Il se[...]
19:00 CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
sept 22 @ 19:00
CRAZY SPACE WITH DJ BOB & Laurent
DJ Bob, remix et invité, de la musique et du fun !
21:00 SMASH TIME
SMASH TIME
sept 22 @ 21:00
 
23:00 Body’N’Soul
Body’N’Soul
sept 22 @ 23:00
Body'N'Soul
Body’N’Soul – Samedi de 23h à minuit Une émission mise en avant par Stellar Media Retrouvez l’émission Body’N’Soul chaque samedi. L’émission qui lance votre début de nuit. C’est une heure de mixe pour (re)découvrir la[...]

View Calendar

Question de M. Paul-Olivier Delannois au ministre de la Justice sur « le personnel en sous-effectif à la prison de Tournai »

Paul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le président, monsieur le ministre, chers collègues, je vous présente mes meilleurs vœux.

delannois oilivier
La prison de Tournai est depuis un certain temps en sous-effectif au niveau du personnel. Si l’on prend les chiffres, il y a 133 équivalents temps plein, alors que le cadre en prévoit 150. Ce personnel réduit doit gérer une prison accueillant 220 détenus pour 180 places.
Par ailleurs, après votre plan de rationalisation prévoyant de faire un effort de 10% d’économies sur la masse budgétaire des fonctionnaires et donc des agents pénitentiaires, la situation ne risque pas de s’améliorer. Il y a donc un problème qui crée et continuera à créer une situation inconfortable pour les gardiens qui doivent assurer différentes missions en étant en nombre réduit.
Je crains que cela mène encore à d’autres mouvements sociaux. Ils ne seront que les conséquences de votre politique d’économies qui, de facto, est néfaste pour un cadre de travail serein et crée des tensions.
Par ailleurs, ces mouvements sociaux ont des répercussions sur la police qui doit assurer, durant les grèves, la missions des agents pénitentiaires. La police du Tournaisis a dû gérer certaines missions dans la prison pendant quelques jours et était dès lors déforcée pour la réalisation de ses propres missions, auxquelles elle est destinée et formée. Je vais d’ailleurs interroger le ministre de l’Intérieur à ce sujet.
Monsieur le ministre, quelles mesures comptez- vous prendre concrètement pour pallier le déficit du nombre d’agents pénitentiaires à la prison de Tournai? Du personnel supplémentaire est-il prévu?
Koen Geens, ministre: Cher collègue, en termes d’effectif, le cadre de Tournai, dans le plan du personnel 2014, était de 150 équivalents temps plein. Le cadre effectif actuel, au 4 janvier 2016, est de 137,05 équivalents temps plein, soit 162 personnes. Le déficit est donc de 12,95 équivalents temps plein.
L’ensemble du secteur de la Fonction publique doit faire des économies, y compris l’administration pénitentiaire. Il n’est pas prévu de dérogation à ces économies pour les établissements pénitentiaires. Afin de répondre au mieux aux défis que cela pose, un groupe de travail « rationalisation » a été constitué au début de 2015 avec les organisations syndicales. L’objectif est que les prisons puissent continuer à travailler de manière correcte malgré la diminution structurelle du personnel. Il faut développer d’autres méthodes de travail afin de faire fonctionner les établissements pénitentiaires avec les effectifs disponibles. Le travail avance bien et produit des résultats encourageants. Les premiers exercices théoriques de rationalisation sont faits. En ce qui concerne l’établissement de Tournai, la visite et l’exercice sont prévus pour la fin février 2016.
Paul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le ministre, fin février 2016, vous devrez donc faire l’exposé du travail de rationalisation que vous allez concevoir. J’espère que vous réaliserez des miracles car, à l’heure actuelle, vous me dites qu’il manque plus ou moins 13 personnes. Alors que nous sommes toujours au niveau3, à Tournai comme ailleurs, je crains que la police n’ait d’autres missions. J’espère que ce que vous allez leur présenter amènera une solution, sinon nous risquons d’aller au clash. En tant que président d’une zone de police, il est difficile d’envoyer systématiquement la police dans les prisons alors qu’il y a une série d’autres missions à remplir.

 

Le personnel de la prison de Tournai……..

Posté par Pacifique FM – Officiel sur vendredi 8 janvier 2016

Mots-clefs : , ,