Emissions à venir

juin
29
jeu
2017
09:00 Pacifique Job FOREM – Juliette e...
Pacifique Job FOREM – Juliette e...
juin 29 @ 09:00
Pacifique Job FOREM - Juliette et Adeline
Une émission réalisée et diffusée en collaboration et avec les chargées de communication du FOREM de Tournai et de Mouscron. Le Forem donne rendez-vous aux personnes à la recherche d’un job dans son émission hebdomadaire[...]
13:00 Les tubes dans la radio – Wallace
Les tubes dans la radio – Wallace
juin 29 @ 13:00
Les tubes dans la radio - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]
14:00 WARM UP – SAM
WARM UP – SAM
juin 29 @ 14:00
WARM UP - SAM
Le Warm up c’est de la musique pour agrémenter votre après-midi, mais aussi………de la musique et encore de la musique !  
16:00 Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
juin 29 @ 16:00 – 18:00
Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
Avec Jasmine et Patrick James Wallace, on y aborde les thérapies alternatives, l’ecologie, le bien manger, le bio, etc… On y reçoit des spécialistes, des scientifiques. 1 fois par mois, soit le 3 ème vendredi[...]

View Calendar

Quand la crise de déchets montre à quel point la civilisation est fragile

Pendant plus d’une semaine, un mouvement de grève a paralysé la collecte des déchets à Gand. Au point que Gand s’est transformé en « Naples du Nord ». Il n’en fallait pas plus pour faire ressortir certains des côtés les plus laids de la race humaine.
déchets belga
Bart Eeckhout, journaliste au quotidien De Morgen, s’est interrogé sur les leçons à tirer de cette semaine de grève. « Que se passe-t-il si on déstabilise le vivre ensemble dans une ville relativement prospère avec un fort esprit communautaire en interrompant la collecte de déchets » se demande-t-il dans une opinion.

En dépit de la réalité de leur position sociale, on remarque tout de suite le rôle indispensable des éboueurs. Cependant ce que le journaliste souligne surtout c’est que cette crise des déchets fait ressortir de façon flagrante la fragilité du vernis de civilisation. Il cite l’exemple de rues transformées en décharges où la situation s’est encore empirée par le déversement clandestin de mobiliers complets. « Au lieu d’enfants sur une île déserte, comme dans le classique ‘Sa Majesté des mouches’ de William Golding, c’étaient les habitants de la ville qui perdaient tout sens des valeurs et laissaient la rue dans un état de saleté innommable ».

Heureusement, et Eeckhout estime que c’est là la véritable leçon à tirer de la crise, l’attitude d’habitants d’autres quartiers fut tout autre. Dans certaines rues, les Gantois ont en effet géré la crise en rentrant leurs poubelles et la vie quotidienne a pu reprendre son cours. Il explique cette différence d’attitude par un fort esprit de communauté, la fierté des habitants et le contrôle social spontané.

« Des violences urbaines à Londres à la crise des déchets à Gand, il n’y a qu’un pas. Là où la communauté est fragile, la crise frappe le plus fort. C’est la théorie du carreau cassé : là où un carreau reste brisé, naît le vandalisme, là où un sac-poubelle reste traîner, il y a vite une montagne de déchets » écrit-il. D’où l’importance pour les villes d’investir dans le rétablissement d’une certaine communauté.
Source : De Morgen

Flandre , une grève des ébroueurs dévoile les laideurs de la société.

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 5 juin 2015

Mots-clefs : , , , , , ,