Titre obligatoire

Emissions à venir

déc
16
sam
2017
14:00 Top Tonic samedi
Top Tonic samedi
déc 16 @ 14:00
Top Tonic samedi
Top Tonic – Samedi de 14h à 15h Le samedi de 14h à 15h Top Tonic Le classement du Top Tonic ce sont les meilleurs tubes du moment. Le classement des 20 meilleurs hits du moment. Le[...]
15:00 Cinémagix – Claude et Pascale
Cinémagix – Claude et Pascale
déc 16 @ 15:00
Cinémagix - Claude et Pascale
Cinémagix – Samedi et Dimanche de 15h à 17h Le Samedi et le Dimanche Cinémagix avec Pascale Tous les samedis et Dimanche, Pascale vous présente Cinémagix Vous y retrouver toutes le nouveautés des salles …  Rejoins[...]

View Calendar

Les routiers bloquent les axes principaux sur toutes la Wallonie

LE POINT SUR LES BARRAGES FILTRANTS ET BLOCAGES
20160404_081236

Photo : la Chaussée de Renaix à Tournai surcharchée vers les 8h00

Enfer dans le Hainaut

Barrage depuis 07h le long de la E403 Mouscron-Tournai à hauteur de Templeuve (Tournai). L’autoroute est bloquée.

Trois barrages filtrants sur la E429 dans l’échangeur de Marquain (sont concernées les bretelles qui relient Courtrai à Lille, et Bruxelles à Courtrai), à hauteur de Froyennes et enfin à hauteur de l’échangeur de Lessines (seules les bretelles d’accès et de sortie sont concernées) : évitez autant que possible la zone Tournai – Froyennes – Kain, conseille RTL Mobilité ce matin. En direction de Bruxelles, la circulation est complètement à l’arrêt depuis le poste frontière de Lamain. Et l’accès au zoning de Ghislenghien est impossible.

A 10h00 l’autoroute E42 est bloquée en venant de la France depuis Baisieux jusqu’à Froyennes, et dans le sens vers la France, depuis Kain jusque Marquain.

Le réseaux secondaire est bien chargé , nous conseillons de réduire vos déplacements durant ce lundi.

Selon RTL Info :

Blocage des frontières à partir de lundi soir, les routiers iront « au finish »

Le collectif de transporteurs routiers qui avait barré certaines routes vendredi annonce vouloir bloquer les camions entrant en Belgique à partir de lundi soir. Il réclame une taxe kilométrique plus équitable et demande une rencontre avec le gouvernement wallon.

Les actions se traduiront par le blocage aux frontières des camions entrant dans le pays à partir de lundi à 22h. Les camions sortant ne seront pas ennuyés. Une bande de circulation sera libre afin de faciliter le passage des automobilistes, explique un communiqué diffusé dimanche soir. « Conscient des problèmes de mobilité des citoyens que leur dernière manifestation a suscitée, le collectif de patrons et de chauffeurs salariés développera des actions moins pénalisantes contre la population tout en pénalisant les véritables responsables de ce chaos qui ne sont autres que les membres de la majorité gouvernementale », peut-on lire dans le communiqué.

Les routiers à l’origine de l’action estiment que la taxe kilométrique entrée en vigueur vendredi pour les poids lourds est une « catastrophe » pour les petites entreprises de transport. Le collectif entend mener des actions « au finish ». Ils revendiquent une taxe plus équitable qui puisse être payée par les petits transporteurs. Selon eux, ce n’est pas le cas aujourd’hui, surtout dans un contexte de concurrence avec les transporteurs de l’Europe de l’Est. En clair, les manifestants demandent une réduction de 50% sur la taxe pour les entreprises de moins de 20 camions. Le collectif attend également une rencontre avec le gouvernement wallon. Il ajoute avoir rejoint le syndicat SECOP-ITSRE, une fédération du transport basée à Braives.

Rencontre entre représentants du secteur et le ministre à 10h

Les représentants du secteur ont rendez-vous avec le ministre Lacroix ce matin à 10h, ils demandent toujours des adaptations, voire une suppression de la taxe kilométrique. Mais certains ont voulu mener des actions dès cette nuit. D’autres blocages sont prévus ce soir. Les agriculteurs se sont joints au mouvement, les coûts de transport de leurs produits vont doubler.

Dès dimanche soir 21h, des tracteurs ont rejoint les camionneurs pour bloquer le poste frontière de Bruly, près de Mariembourg, vers la Belgique. Le poste frontière de Cul-des-Sarts, au sud de Couvin, allaient également être bloqué. Des camions se positionnaient également au poste frontière de Leuze, du côté de Tournai. L’objectif est clair: bloquer l’accès au territoire aux poids-lourds pour faire pression sur le gouvernement. L’action devait durer toute la nuit et se poursuivre ce lundi matin.

Il n’était pas exclu que d’autres postes frontières soient bloqués, mais les camionneurs assuraient qu’il s’agirait de barrages filtrants pour empêcher les poids-lourds d’entrer en Belgique. Selon leurs explications, ils ne souhaitaient pas « gâcher les vacances des voyageurs » qui partaient à l’étranger ou qui revenaient. Les voitures devraient donc pouvoir passer ces barrages.

Ces actions ne sont pas organisées par les syndicats. Une réunion est d’ailleurs prévue ce lundi à 10h entre les représentants syndicaux et le ministre wallon du Buget, Christophe Lacroix. Les syndicats ne souhaitent réagir qu’après la rencontre, selon son résultat.

Pourquoi les agriculteurs rejoignent les actions des camionneurs?

Si les agriculteurs soutiennent activement les chauffeurs dans leur mouvement de grogne, c’est qu’ils vont subir les répercussions de la taxe kilométrique en tant que dommage collatéral. « On vend nos marchandises rendus. Par exemple pour le lait qui est collecté dans les fermes, c’est les producteurs qui paient la collecte. Nous on a des frais de ramassages, donc ils vont augmenter et passer du simple au double« , explique Eric Wyngaert, agriculteur, interrogé par Céline Hurner. « Pour les betteraves, avant on avait des sucreries près des fermes donc on allait avec nos tracteurs. Maintenant la sucrerie est à 80 km de la ferme, donc on paie des camions, donc on va payer la taxe« , ajoute-t-il.

Chaos sur les routes et autoroutes en Wallonie, la région est très touchée en Wallonie Picarde.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 4 avril 2016

Mots-clefs : , , ,