Titre obligatoire

Emissions à venir

oct
21
sam
2017
09:00 Pacifique Job FOREM – Juliette e...
Pacifique Job FOREM – Juliette e...
oct 21 @ 09:00
Pacifique Job FOREM - Juliette et Adeline
Une émission réalisée et diffusée en collaboration et avec les chargées de communication du FOREM de Tournai et de Mouscron. Le Forem donne rendez-vous aux personnes à la recherche d’un job dans son émission hebdomadaire[...]
18:00 Funk Anthology
Funk Anthology
oct 21 @ 18:00 – 19:00
Funk Anthology
Funk Anthology – Samedi de 21h à 22h Samedi de 21h à 22h Funk Anthology présenté et animé par DJ Vibe DJ Vibe officie sur la scène funky depuis prêt de 25 ans. Il se[...]

View Calendar

Deux Mouscronnoises victimes d’une « arrestation trop musclée » !

Une mère et sa fille, originaires de Mouscron, ont bénéficié lundi de la suspension du prononcé pour une durée d’un an devant le tribunal correctionnel de Tournai. Elles étaient poursuivies pour outrages et rébellion à l’égard de policiers mais avaient dénoncé la brutalité de ces derniers à leur égard.

police

Lundi, le juge a fait remarquer au substitut du procureur du roi qu’un policier mouscronnois avait agi de manière disproportionnée par rapport à la nature de l’intervention. L’histoire avait commencé par un mauvais stationnement sur une piste cyclable. Alors que la mère de famille était rentrée chez elle pour y déposer quelques affaires, sa fille l’attendait dans la voiture.

Un policier s’est approché du véhicule et une vive discussion a alors éclaté avec la jeune fille, sortie de la voiture de force et menottée sur la voie publique. Rapidement, plusieurs policiers sont ensuite intervenus. Constatant que sa fille était molestée par les policiers, la mère de famille est sortie « comme une furie » et a été poussée au sol à son tour par les policiers, puis menottée et emmenée au commissariat de police avec sa fille, qui n’a pas cessé d’insulter les policiers car elle se sentait harcelée par leurs contrôles incessants depuis que son nom avait été cité dans une affaire de stupéfiants.

La défense avait dénoncé la brutalité de l’intervention policière, laquelle avait aussi choqué de nombreux témoins. « On a vu un policier qui traînait une femme par les cheveux. Elles ont été traitées comme des chiens« , avait commenté un témoin. Jugeant l’intervention du policier trop musclée, le juge du tribunal correctionnel de Tournai a suspendu le prononcé à l’égard de la mère et de sa fille.

« On a vu un policier qui traînait une femme par les cheveux. Elles ont été traitées comme des chiens », avait commenté un témoin !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 12 mai 2015

Mots-clefs : , , , , , , , , , , ,