Titre obligatoire

Emissions à venir

déc
19
mar
2017
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
déc 19 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Pourquoi Molenbeek est un foyer djihadiste? Un journaliste américain a la réponse affolante ! ( vidéo )

Pourquoi Molenbeek est-elle devenue le berceau des djihadistes? Un journaliste américain livre sa réponse dans un reportage tourné dans la commune bruxelloise et le résultat fera bien peur !

molenbeek


Depuis les attentats de Paris, le monde entier à découvert la commune de Molenbeek. Désormais tristement célèbre, tous les médias veulent découvrir si cette commune est véritablement «une fabrique à terroristes».

Au lendemain des attentats de Paris, il y avait d’ailleurs presque plus de journalistes dans les rues de la commune bruxelloise que d’habitants. Dans la presse étrangère, les mots étaient durs: «Bastion islamiste […] plaque tournante du terrorisme […] berceau du djihadisme européen», tels des grands reporters de guerre, ils osaient affronter la réalité du terrain pour se frotter à la population (sic).

Deux mois et demi après les attentats, c’est un journaliste américain qui a fait une immersion dans notre pays pour découvrir la face cachée de la Belgique. Vladimir Duthier, journaliste pour la chaîne CBSN, voulait comprendre pourquoi tant de djihadistes étaient originaires de Molenbeek. Mais si on espérait que l’expérience de ce reporter de terrain pourrait «nous» servir, on ne va pas vous mentir, ce n’est pas lui qui va redorer le blason de la commune.

Pourtant à priori, le journaliste n’a pas pris «que» des clichés gratuits à l’emporte-pièce pour illustrer ses propos. Il a pris la peine de rencontrer la bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans ainsi que Géraldine Henneghien, la maman d’un jeune de 18 ans, Anis qui est mort en Syrie. Une rencontre qui s’avère par ailleurs très émouvante.

Dans son reportage, le journaliste explique que si l’EI recrute chez nous c’est parce que notre pays est connu pour être un «Belgistan» où «il y a six gouvernements différents et différents niveaux de police (qui) souvent ne communiquent pas entre eux». Sur le plateau, il s’étonne aussi de voir que l’appartement d’Abaaoud (soupçonné d’être le coordinateur des attentats) se situe à 100 mètres du bureau de la bourgmestre.

De plus, il ajoute que Molenbeek lui a laissé une «impression étrange» alors qu’il connaît très bien France et le Luxembourg.

«Saint-Denis était plus comme le Queens à New York, multiculturel et ouvert. À Molenbeek, l’atmosphère était tout à fait différente. J’avais le sentiment que les gens nous regardaient et étaient plus agressifs. Personne n’y parlait français ou flamand, la plupart parlaient arabe.» Et selon lui, la principale cause est la langue. «En Belgique, vous n’êtes pas obligé de connaître le français, le flamand ou l’allemand. Comme la police de Molenbeek ne parle presque pas arabe, il est très facile d’y passer dans la clandestinité.»

Source: lavenir.net

Molenbeek, encore vous me direz… découvrez l'enqu^te d'un journaliste américain assez affolante.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mercredi 27 janvier 2016

Mots-clefs : , ,