Emissions à venir

août
23
mer
2017
16:00 HAPPY JOB – Alexandre et Wallace
HAPPY JOB – Alexandre et Wallace
août 23 @ 16:00 – 18:00
HAPPY JOB - Alexandre et Wallace
Avec Alexandre, on y aborde les jobs mais par les entrepreneurs, les indépendants, ils viennent présenter leur entreprise et les profils d’emplois qu’ils recherchent exactement ; l’émission en deuxième partie se fait en coaching et[...]
18:00 L’info TV en radio avec Notélé
L’info TV en radio avec Notélé
août 23 @ 18:00
L'info TV en radio avec Notélé
Le J.T de No Télé en direct en radio – Lundi au vendrendi à 18h jusque 18h22 Les infos de la télévision de Wallonie picarde aussi à la radio Le journal sur No Télé c’est le rendez-vous[...]
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
août 23 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
août
24
jeu
2017
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
août 24 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Les nouvelles mesures pour la sécurité routière en Belgique

Jacqueline Galant, ministre de la Mobilité, a présenté 15 mesures dans le cadre des États généraux de la sécurité routière. Alors comment réduire de moitié le nombre de tués d’ici 2020 sur nos routes ?

police

Ces 15 dernières années, à l’occasion des États généraux, la Belgique a défini plusieurs objectifs stratégiques.

En 2001, le but était de réduire de 50%, le nombre de tués sur nos routes, et atteindre un nombre maximal de 750 en 2010. En 2007, l’objectif était d’avoir au maximum 500 tués sur les routes. Enfin, en 2011, l’objectif était de réduire de 50% le nombre de tués sur nos routes entre 2010 et 2020 pour atteindre le nombre maximal de 420 tués en 2020.

Cette année, l’objectif est clair: outre poursuivre la réduction du nombre de tués de 50% en 2020, il faut tout mettre en œuvre pour réduire aussi le nombre de blessés graves de 30% d’ici 2025.

Selon les estimations de l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), 755 personnes seront décédées sur nos routes d’ici la fin de l’année 2015, soit une augmentation de près de 4% par rapport à 2014 (727 tués).

« Ce sont les Etats généraux de la transition», a déclaré la ministre. »

«La consultation ne s’est pas limitée qu’aux experts mais a également inclus les usagers. Le texte ne comporte pas que des recommandations, il intègre des mesures claires. Il faut réduire la gravité des accidents et lutter notamment contre la vitesse excessive et la conduite sous influence», a-t-elle encore dit, assurant vouloir qu’un conducteur sur trois soit contrôlé chaque année.

Pour ce faire, la ministre en collaboration avec des experts a élaboré 15 mesures pour atteindre ces ambitieux objectifs.

Si certaines sont déjà en cours d’exécution, d’autres le seront prochainement et certaines enfin s’inscriront sur du long terme. Toutes sont assorties d’actions concrètes.

Les États généraux, qui ont accouché de ces 15 mesures, étaient structurés autour de cinq axes: le code de la route, la technologie, l’accidentologie, le risque de se faire contrôler et la récidive.

La méthodologie était la suivante: après une première phase au cours de laquelle quelque 7.000 personnes ont formulé des propositions et des suggestions par internet, des groupes de travail rassemblant experts et usagers ont été formés afin d’en débattre.

Parmi les mesures les plus marquantes, on notera l’application la tolérance zéro pour les jeunes conducteurs, la simplification du code de la route ou encore l’instauration d’un permis pour les vélos électriques ou encore la création d’un institut de l’accidentologie dans le courant de 2016.

Thème 1: Code de la Route

Mesure 1: Appliquer une tolérance «ZERO» en matière d’alcool pour les conducteurs novices.

Cette mesure s’appliquera pendant les 3 premières années de permis pour tous les nouveaux conducteurs quel que soit leur âge.

Mesure 2: Adopter une réglementation claire et sécurisante pour l’usage des vélos électriques

C’est le mode de transport du futur et il faut plus de sécurité afin de favoriser son développement. Un permis théorique et une immatriculation seront désormais obligatoires pour les vélos circulant ente 25 km.h et 45 km/h.

Mesure 3: Simplifier le Code de la Route

Afin d’améliorer la connaissance de la législation routière via des règles plus claires. Trop d’exceptions c’est trop de risques.

Thème 2: Récidive

Mesure 4: Lutter plus efficacement contre la récidive

Il y a aura une réforme globale de la procédure de perception des amendes. Les amendes non-payées seront majorées de 35%. De plus des peines pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement seront appliquées pour les accidents graves.

Mesure 5: Systématiser l’obligation d’un alcolock principalement pour le transport de personne et pour les récidivistes.

Les véhicules destinés au transport de personnes devraient à l’avenir être équipés d’un alcolock préventif.

Par contre pour le particulier récidiviste, les règles sont encore trop compliquées. Il faudrait revoir la règle pour rendre l’alcolock automatique.

Mesure 6: Faire supporter le coût des peines alternatives aux contrevenants.

Changer les comportements autrement que par l’amende.

Thème 3: Accidentologie

Mesure 7: Créer un institut d’accidentologie

Lancement d’un projet-pilote (IBSR/Police) pour l’étude des accidents de la route au moyen de drones et de radars 3D

Thème 4: Nouvelles technologies

Mesure 8: Créer les conditions pour favoriser la mise en œuvre des véhicules autonomes

Mesure 9: Soutenir l’obligation d’un Event Data Recorder dans les véhicules neufs.

L’obligation d’une boîte noire dans les véhicules neufs sera soutenue.

Thème 5: Risque de se faire contrôler

Mesure 10: Augmenter le risque de se faire contrôler

Grâce à l’utilisation, par tous les services concernés, de données fiables et mises à jour en temps réel. Projet en cours pour la digitalisation du permis de conduire

Mesure 11: Réduire les fraudes dans le transport routier grâce à des contrôles mieux coordonnés et mieux ciblés

Faire mieux respecter la législation sur les temps de repos et de conduite

Mesure 12: Systématiser l’usage de caméra de reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation (ANPR).

En plus des contrôles de vitesse, les caméras pourraient détecter les personnes circulant sans permis ou sans assurance ou n’ayant pas payé leur amende.

Mesure 13: Améliorer la qualité des contrôles d’alcool et de drogues.

En utilisant des appareillages de contrôle plus rapides

Mesure 14: Continuer la mise en œuvre de Crossborder qui vise à contrer l’impunité du conducteur étranger

Créer un échange d’informations au niveau européen pour étendre la lutte contre la récidive.

Mesure 15: Créer une plateforme de concertation pour la prévention des accidents.

Pour l’IBSR, il reste encore beaucoup de travail; Touring salue le plan d’action de Galant

Il reste encore beaucoup de travail, estime mardi l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) . «Après avoir recensé 724 tués en 2013 et 727 l’année suivante, les estimations font état d’un total de 755 personnes qui auront perdu la vie sur les routes belges cette année, soit une hausse de 4% par rapport à 2014, ce qui nous éloigne évidemment de l’objectif pour 2020 (420 tués au maximum)», note Benoît Godart, porte-parole de l’IBSR.

Selon l’Institut, 2,9% des automobilistes conduisent en moyenne avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 pour mille. Ils étaient 2,7% en 2012 et 2009, mais 2,0% en 2007. Il s’agit donc d’un résultat en augmentation.

Tolérance zéro pour les jeunes

Le plan de la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant prévoit notamment d’instaurer la tolérance zéro en matière d’alcool au volant pour les conducteurs novices (3 premières années de conduite). «Il n’y a pas à discuter à ce sujet! Vingt pays en Europe ont déjà adopté une telle mesure», réagit M. Godart. «Les études sont claires. Pour un même taux d’alcoolisme, le risque d’avoir un accident est huit fois plus élevé pour un jeune conducteur», poursuit-il.

Un avis que ne partage pas totalement Touring. Son porte-parole estime que cette mesure n’est pas une bonne idée car elle stigmatise une catégorie des conducteurs. «Il faut avant tout une bonne formation à la conduite avec des professionnels», plaide ainsi Danny Smagghe.

Vitesses trop élevées sur les routes à 70 km/h

Les vitesses moyennes sont beaucoup trop élevées sur les routes limitées à 70 km/h et les autoroutes, où plus de la moitié des conducteurs dépassent la limitation, constate l’ISBR. En agglomération, la vitesse moyenne est de 48,5 km/h, ce qui constitue une baisse assez importante par rapport à 2012 (52,6 km/h). Dans les zones 30 (abords d’écoles), il y a peu d’évolution par rapport aux années précédentes: la vitesse moyenne reste beaucoup trop élevée (43,4 km). En revanche, la situation est meilleure sur les routes limitées à 90 km/h, où la vitesse moyenne est 86,5 km/h.

Et la ceinture ?

En moyenne, 91,5% des conducteurs et passagers avant s’attachent en 2015 contre 87,0% en 2012. Par contre, le bât blesse encore pour les passagers arrière: seulement 85,5% (enfants compris) bouclent leur ceinture.

L’IBSR salue l’intensification de la lutte contre la récidive et la simplification du code de la route, «demandée depuis des années». Son porte-parole émet des pistes afin de faire davantage et mieux connaître celui-ci au grand public: celle d’une brochure qui serait distribuée aux conducteurs lors du renouvellement de leur permis de conduire (tous les dix ans) ou la mise en place d’un site internet avec un texte simple et compréhensible expliquant le code de la route.

Touring estime que le plan de la ministre Galant va globalement dans le sens dans lequel l’organisation souhaite se diriger. Son porte-parole Dany Smagghe se montre satisfait que le permis à points n’y ait pas été retenu et que les juges de police et les parquets disposent de davantage d’instruments pour sanctionner plus sévèrement.

Comme elle l’a déjà fait, Touring continuera en outre à proposer une déchéance à vie du droit de conduire d’environ 3.000 récidivistes. «On peut aller plus loin en la matière», assure Danny Smagghe.

source: lavenir.net

 

Nouvelles mesures pour la sécurité routière, ca va bouger !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 15 décembre 2015

Mots-clefs : , ,