Titre obligatoire

Emissions à venir

oct
20
ven
2017
14:00 WARM UP – SAM
WARM UP – SAM
oct 20 @ 14:00
WARM UP - SAM
Le Warm up c’est de la musique pour agrémenter votre après-midi, mais aussi………de la musique et encore de la musique !  
16:00 GoodRoad Trip Studio – Andy
GoodRoad Trip Studio – Andy
oct 20 @ 16:00 – 17:00
GoodRoad Trip Studio - Andy
Andy nous transporte dans le monde entier, il voyage avec ses amis des madbugs dans des véhicules hors normes et vous fait découvrir le monde sous des aspects simples et à la source de nos[...]
18:30 En Quête de l’Au Delà – Wallace
En Quête de l’Au Delà – Wallace
oct 20 @ 18:30 – 20:00
En Quête de l'Au Delà - Wallace
Laurent, Jasmine et Patrick vous emmènent dans l Au delà, de l’autre côté du voile, où on y rencontre les « esprits » mais aussi ils vous parlent des grands mystère de l’humanité, et de spiritualité.
oct
21
sam
2017
09:00 Pacifique Job FOREM – Juliette e...
Pacifique Job FOREM – Juliette e...
oct 21 @ 09:00
Pacifique Job FOREM - Juliette et Adeline
Une émission réalisée et diffusée en collaboration et avec les chargées de communication du FOREM de Tournai et de Mouscron. Le Forem donne rendez-vous aux personnes à la recherche d’un job dans son émission hebdomadaire[...]

View Calendar

Infrabel paie 3,7 millions d’euros pour se séparer de syndicalistes

Infrabel paie 3,7 millions d'euros pour se séparer de syndicalistes

Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire, débourse 3.700.000 euros pour licencier sept salariés protégés par leur statut syndical. Des consultants pour lesquels il n’y avait plus de travail, justifie Infrabel.

Le gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel a payé 3,7 millions d’euros pour se séparer de sept salariés protégés par le régime syndical, indique samedi L’Echo. Infrabel a procédé en décembre au licenciement de douze cadres dans une de ses filiales en charge de la consultance informatique (Syntigo). Parmi ces douze hauts salaires, sept consultants étaient des syndicalistes. Le gestionnaire a donc dû débourser la somme de 3,7 millions d’euros pour avoir le droit de s’en séparer vu qu’ils bénéficient d’un régime particulier. « Il n’y avait plus de travail pour ces consultants puisque les économies sont à réaliser en priorité dans les frais de consultance et en particulier dans ces très gros salaires », indique-t-on aux chemins de fer. Les salaires de ces consultants syndicalistes oscillaient entre 138.000 et 193.000 euros par an.

Ils quittent l’entreprise avec des primes équivalant en moyenne à 2,5 années de salaire. Quant à ces primes de licenciement importantes, Infrabel précise que l’entreprise se conforme à la législation sociale en vigueur pour les syndicalistes.

Source: rtl.be

Infrabel licencie des syndicalistes.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 9 janvier 2016

Mots-clefs : , , , ,