Titre obligatoire

Emissions à venir

sept
22
sam
2018
14:00 Top Tonic samedi
Top Tonic samedi
sept 22 @ 14:00
Top Tonic samedi
Top Tonic – Samedi de 14h à 15h Le samedi de 14h à 15h Top Tonic Le classement du Top Tonic ce sont les meilleurs tubes du moment. Le classement des 20 meilleurs hits du moment. Le[...]
15:00 Cinémagix – Claude et Pascale
Cinémagix – Claude et Pascale
sept 22 @ 15:00
Cinémagix - Claude et Pascale
Cinémagix – Samedi et Dimanche de 15h à 17h Le Samedi et le Dimanche Cinémagix avec Pascale Tous les samedis et Dimanche, Pascale vous présente Cinémagix Vous y retrouver toutes le nouveautés des salles …  Rejoins[...]
17:00 Into The Mixx
Into The Mixx
sept 22 @ 17:00
Into The Mixx
Into The Mixx – Samedi de 22h à 23h Samedi de 22h à 23h Into The Mixx avec DJ Moustik   Chaque semaine  DJ Moustik vous propose de revivre l’ambiance musicale des années 80 en[...]

View Calendar

Infrabel paie 3,7 millions d’euros pour se séparer de syndicalistes

Infrabel paie 3,7 millions d'euros pour se séparer de syndicalistes

Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire, débourse 3.700.000 euros pour licencier sept salariés protégés par leur statut syndical. Des consultants pour lesquels il n’y avait plus de travail, justifie Infrabel.

Le gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel a payé 3,7 millions d’euros pour se séparer de sept salariés protégés par le régime syndical, indique samedi L’Echo. Infrabel a procédé en décembre au licenciement de douze cadres dans une de ses filiales en charge de la consultance informatique (Syntigo). Parmi ces douze hauts salaires, sept consultants étaient des syndicalistes. Le gestionnaire a donc dû débourser la somme de 3,7 millions d’euros pour avoir le droit de s’en séparer vu qu’ils bénéficient d’un régime particulier. « Il n’y avait plus de travail pour ces consultants puisque les économies sont à réaliser en priorité dans les frais de consultance et en particulier dans ces très gros salaires », indique-t-on aux chemins de fer. Les salaires de ces consultants syndicalistes oscillaient entre 138.000 et 193.000 euros par an.

Ils quittent l’entreprise avec des primes équivalant en moyenne à 2,5 années de salaire. Quant à ces primes de licenciement importantes, Infrabel précise que l’entreprise se conforme à la législation sociale en vigueur pour les syndicalistes.

Source: rtl.be

Infrabel licencie des syndicalistes.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 9 janvier 2016

Mots-clefs : , , , ,