Une demande effectuée le 1er février a essuyé un refus du cabinet Galant, d’autres ont suivi ensuite, la dernière datant du 11 avril, et ont connu le même sort, indiquent les quotidiens.

« Nous avons fait une demande visant à renforcer la cellule de crise Mobilité du SPF avec du personnel supplémentaire mais, pour l’instant, cette demande n’a pas été rencontrée, faute d’accord au gouvernement. Il semble qu’elle ne rencontre pas les critères pour prétendre aux 400 millions » (dégagés par le fédéral pour lutter contre le terrorisme, ndlr), a affirmé à ce sujet la porte-parole de la ministre.

Source: www.levif.be