Le nombre de personnes en situation irrégulière interceptées en Flandre occidentale, et particulièrement à la Côte, ne cesse d’augmenter. En décembre, 598 personnes avaient été interpellées, soit 70% du total des personnes sans-papiers appréhendées en Belgique. Leur nombre a atteint les 890 en janvier, et au cours de la nuit de dimanche à lundi, 38 réfugiés en transit ont été interpellés.

Le gouverneur demande aux riverains de ne pas distribuer de nourriture à ces personnes. « C’est très difficile, parce qu’il s’agit au fond d’êtres humains, mais ces distributions troublent nos actions. Il s’agit toujours de migrants voulant rejoindre la Grande-Bretagne à tout prix alors que s’ils demandent l’asile en Belgique, nous pouvons les accueillir », indique M. Decaluwé.

Ce dernier est favorable à l’installation d’un centre fermé à la Côte, ce qui serait, selon lui, « un moyen de dissuasion ». Le gouverneur se dit satisfait du soutien apporté par le ministre de l’Intérieur, qui a mis huit personnes en plus à disposition de la province pour gérer la crise de l’asile. Il indique également avoir pris contact de manière préventive avec des ONG au cas où la situation deviendrait ingérable. A l’heure actuelle, elle semble être sous contrôle.

source: levif.be