Emissions à venir

août
24
jeu
2017
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
août 24 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
09:00 Pacifique Job FOREM – Juliette e...
Pacifique Job FOREM – Juliette e...
août 24 @ 09:00
Pacifique Job FOREM - Juliette et Adeline
Une émission réalisée et diffusée en collaboration et avec les chargées de communication du FOREM de Tournai et de Mouscron. Le Forem donne rendez-vous aux personnes à la recherche d’un job dans son émission hebdomadaire[...]
13:00 Les tubes dans la radio – Wallace
Les tubes dans la radio – Wallace
août 24 @ 13:00
Les tubes dans la radio - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]
14:00 WARM UP – SAM
WARM UP – SAM
août 24 @ 14:00
WARM UP - SAM
Le Warm up c’est de la musique pour agrémenter votre après-midi, mais aussi………de la musique et encore de la musique !  

View Calendar

Le président du SPF Mobilité n’est pas très doux lorsqu’il s’agit d’être galant. Il démissionne.

Ledoux

 

Le président du SPF Mobilité Laurent Ledoux ne l’as pas été avec la ministre MR : Jacqueline Galant. Invité de la rédaction de Bel RTL, il a envoyé sa lettre de démission à sa ministre de tutelle et s’est expliqué ce matin.

En effet, le haut fonctionnaire s’est indigné des méthodes de travail de la ministre qu’il désigne comme : »digne de la gestapo ». Selon lui, Galant est : »soumise dans beaucoup de dossiers à des lobbies économiques et politiques ». De graves accusations, donc, qui pourraient paraître violente venant d’un homme de la classe politique. Toutefois, Ledoux se justifie quant à ses déclarations : « De manière systématique, elle manque de respect vis-à-vis du personnel, elle nous dit : « Je veux des noms, une liste de noms, elle demande de dénoncer les collaborateurs… Et je m’y oppose. Donc à un moment, je n’ai pas d’autres moyens que de lui dire ce que je lui ai dit ».

Y a-t-il donc du souci à se faire concernant madame Galant ? La question peut se poser puisque le chef du SPF Mobilité pense que sa ministre de tutelle  ne comprend pas les enjeux et la hauteur des tâches de son administration. « La situation est devenue intenable, la manière dont elle gère ses dossiers est intenable. J’espère que ma démission l’aidera à écouter son administration ».

Ledoux fait donc un pas de côté pour ne pas foncer droit dans le mur et à travers ce geste fort, il espère « montrer le chemin » à la ministre qui devrait, selon lui :  » écouter son administration ». Cette déclaration signifie très clairement un souhait de démission de cette dernière pour le président du SPF mobilité qui affirme avoir prévenu «dès 2014» Jacqueline Galant des manquements en personnel et en organisation à l’aéroport. Des manquements  également soulignés par des rapports confidentiels de la Commission européenne.

Toutefois, il ne tient pas pour responsable la ministre concernant les attentats à l’aéroport de Zaventem puisque la gestion de la sécurité de cet endroit est « partagée avec le ministre de l’Intérieur Jan Jambon ».

L’intéressé estime enfin que trop de pouvoirs sont accordés à Belgocontrol qu’il décrit comme étant : « un état dans l’état qui fait tout ce qu’il veut». De plus, le responsable de la firme ne coopérerait pas très facilement. En effet, il ne fournirait pas toutes les données, les informations, qu’elles soient financières ou de nuisances environnementales. Ce qui, si tout cela s’avère vrai, ne serait pas tout à fait légal.

 

 

Brice Lachal

 

Source : www.rtl.be , www.lesoir.be

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clefs : , , , ,