Titre obligatoire

Emissions à venir

oct
19
jeu
2017
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
oct 19 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
09:00 Pacifique Job FOREM – Juliette e...
Pacifique Job FOREM – Juliette e...
oct 19 @ 09:00
Pacifique Job FOREM - Juliette et Adeline
Une émission réalisée et diffusée en collaboration et avec les chargées de communication du FOREM de Tournai et de Mouscron. Le Forem donne rendez-vous aux personnes à la recherche d’un job dans son émission hebdomadaire[...]
14:00 WARM UP – SAM
WARM UP – SAM
oct 19 @ 14:00
WARM UP - SAM
Le Warm up c’est de la musique pour agrémenter votre après-midi, mais aussi………de la musique et encore de la musique !  

View Calendar

« Monsanto est plus puissante que le gouvernement », dit le ministre de l’Agriculture canadien

Source : http://ici.radio-canada.ca
Les explications de Thomas Gerbet

Le gouvernement du Québec se dit très préoccupé par notre enquête qui révèle une utilisation record de pesticides dans l’agriculture. Plusieurs de ces produits sont reconnus pour leurs risques pour l’environnement et la santé. Le ministre de l’Agriculture promet d’agir, mais il avoue que ce ne sera pas facile.

Un texte de Thomas GerbetTwitterCourriel

« Ils sont encore plus puissants que le gouvernement du Québec. », reconnaît le ministre Pierre Paradis en parlant des compagnies de pesticides comme « Monsanto et les autres de ce genre ». La pression économique sur les agriculteurs est très forte, notamment dans le contexte des accords commerciaux internationaux.

Sa déclaration à l’antenne du 98,5 FM témoigne de la difficulté du gouvernement à atteindre son objectif de réduire de 25 % la présence de ces produits chimiques sur les champs. C’est même tout le contraire qui se produit.

« Ça a des effets sur la santé et les premiers concernés sont les agriculteurs. » — Pierre Paradis, ministre de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture compte miser sur la formation du milieu agricole, la prévention et l’éducation. Il promet aussi de mieux informer le public sur les étiquettes alimentaires. Certains fruits et légumes peuvent contenir des dizaines de traces de pesticides.

Le ministre de l'Environnement David Heurtel, à Québec
Le ministre de l’Environnement David Heurtel, à Québec  Photo :  PC/Jacques Boissinot

Une stratégie sera annoncée « très bientôt »

Le ministre Paradis a téléphoné à son collègue de l’Environnement, mercredi, en lui demandant d’être « sévère » à ce sujet avec le milieu agricole. Interrogé à la sortie du caucus libéral, David Heurtel assure qu’une stratégie de meilleure gestion des pesticides est en préparation.

« On est sur le dossier, on va déposer la stratégie très rapidement. Pour nous, c’est un problème important qu’il faut régler et on va le régler. » — David Heurtel, ministre de l’Environnement du Québec

L’exemple de l’Ontario

Le ministre de l’Agriculture du Québec doit rencontrer son homologue de l’Ontario aujourd’hui. « On va suivre les traces de l’Ontario, on est un petit peu en arrière. On a du rattrapage à faire », dit Pierre Paradis.

L’Ontario a promis de presque éradiquer les néonicotinoïdes de son territoire d’ici 2017. Ces insecticides sont très controversés en raison de leur impact sur les colonies d’abeilles.

Pierre Paradis veut aussi s’assurer que les semences non traitées sont vendues et facilement accessibles aux producteurs. Plusieurs se plaignent de ne pas y avoir accès ou difficilement.

Réaction du Parti québécois et d’Équiterre

Le porte-parole du Parti québécois en matière d’Environnement, Mathieu Traversy, demande à voir la stratégie du ministre Heurtel. Il lui reproche son manque de transparence. « Est-ce toujours légitime d’utiliser ces pesticides sur le territoire québécois et est-ce toujours sécuritaire ? », demande-t-il.

Pour sa part, le directeur général d’Équiterre, Sydney Ribaux est très surpris de la déclaration du ministre de l’Agriculture sur le puissance de Monsanto. « Québec a le pouvoir de réglementer la vente et l’usage des pesticides », rappelle-t-il.

Monsanto est plus puissante que le gouvernement !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mercredi 4 novembre 2015

Mots-clefs : , , ,