Emissions à venir

juil
25
mar
2017
10:00 Happy Job rediff – Alexandre et ...
Happy Job rediff – Alexandre et ...
juil 25 @ 10:00 – 12:00
Happy Job rediff - Alexandre et Wallace
Rediffusion avec Alexandre, on y aborde les jobs mais par les entrepreneurs, les indépendants, ils viennent présenter leur entreprise et les profils d’emplois qu’ils recherchent exactement ; l’émission en deuxième partie se fait en coaching[...]
13:00 Les tubes dans la radio – Wallace
Les tubes dans la radio – Wallace
juil 25 @ 13:00
Les tubes dans la radio - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]
14:00 WARM UP – SAM
WARM UP – SAM
juil 25 @ 14:00
WARM UP - SAM
Le Warm up c’est de la musique pour agrémenter votre après-midi, mais aussi………de la musique et encore de la musique !  
16:00 BeWAPI – Wallace
BeWAPI – Wallace
juil 25 @ 16:00
BeWAPI - Wallace
BeWAPI – Le mardi de 16h à 18h   Patrick James Wallace sera avec vous pour cette émission consacrée à la Wallonie Picarde On y retrouve du tourisme, des rendez-vous culturels  mais aussi des associations[...]
18:00 L’info TV en radio avec Notélé
L’info TV en radio avec Notélé
juil 25 @ 18:00
L'info TV en radio avec Notélé
Le J.T de No Télé en direct en radio – Lundi au vendrendi à 18h jusque 18h22 Les infos de la télévision de Wallonie picarde aussi à la radio Le journal sur No Télé c’est le rendez-vous[...]

View Calendar

Journée Mondiale sans Tabac – 31 mai 2015 – Positionnement du FARES asbl à l’égard de la cigarette électronique

Chaque année, lors de la Journée Mondiale sans Tabac (31 mai), l’Organisation Mondiale de la Santé souligne les risques liés à l’usage de tabac et plaide en faveur de politiques efficaces pour réduire cette consommation. A cette occasion, le Fonds des Affections Respiratoires (FARES) qui a pour mission la prévention du tabagisme et l’aide aux fumeurs a choisi de marquer cette journée par un positionnement à l’égard de la cigarette électronique.
Chaque année, lors de la Journée Mondiale sans Tabac (31 mai), l’Organisation Mondiale de la Santé souligne les risques liés à l’usage de tabac et plaide en faveur de politiques efficaces pour réduire cette consommation. A cette occasion, le Fonds des Affections Respiratoires (FARES) qui a pour mission la prévention du tabagisme et l’aide aux fumeurs a choisi de marquer cette journée par un positionnement à l’égard de la cigarette électronique.

cigarette-electronique-ego

L’usage de la cigarette électronique (e-cigarette), qu’elle contienne ou non de la nicotine, est un phénomène spontané et mondial dont la popularité est croissante. Il existe un nombre considérable de dispositifs qui peuvent être alimentés par un nombre tout aussi considérable d’e-liquides. Actuellement, nous ne disposons d’aucune standardisation ni de réglementation spécifique à ce produit. Des normes européennes sont en cours d’élaboration.

Nous partageons le point de vue de l’OMS lorsqu’elle dit que : « Les inhalateurs électroniques de nicotine (IEN) se situent entre promesse et menace. Les éléments d’appréciation et les recommandations sont donc susceptibles de changer rapidement » et « Il est très probable qu’en moyenne, l’utilisation des IEN soit à l’origine de plus faibles expositions à des substances toxiques que les produits combustibles ». Pour ce qui est de leur efficacité dans l’aide à l’arrêt du tabagisme, « les données scientifiques sont limitées et ne permettent pas de tirer des conclusions…. » …(Le) seul essai contrôlé randomisé (IEN)/patches)…conclut : « ces 2 méthodes sont d’une efficacité similaire, à savoir faible, pour arrêter de fumer. »

L’e-cigarette, qu’elle contienne ou non de la nicotine, ne devrait concerner que les fumeurs ayant échoué par les moyens reconnus, même s’il est clair que dans cette indication la préférence des fumeurs va à celle contenant de la nicotine auquel cas son utilisation doit être encadrée, afin d’arriver non seulement à l’arrêt du tabac mais aussi, dans la mesure du possible, à l’arrêt de la nicotine. En effet, si la toxicité de cet alcaloïde est mineure au regard des multiples composants de la fumée de tabac, il faut rappeler que la nicotine a sa propre toxicité, particulièrement pour la femme enceinte et l’adolescent. Le comportement des vapoteurs, donne à penser que certains d’entre eux pourraient utiliser des doses extrêmement élevées de ce produit dont les effets sur la santé humaine n’ont pas encore été évalués.

Pour les fumeurs susceptibles de développer de graves maladies mais incapables ou non désireux d’arrêter leur consommation, nous considérons que l’e-cigarette avec nicotine constitue, très probablement une notable réduction du risque dans le cas où l’arrêt du tabac est obtenu. Il est, néanmoins important de noter que seule une diminution supérieure à 85% des cigarettes fumées semble apporter un gain de santé au moins chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Dans le cas d‘une consommation mixte de tabac et d’e-cigarette, la preuve de cette réduction du risque n’est pas encore obtenue.

Le danger d’une distribution tout azimut et d’une banalisation de l’e-cigarette serait de détourner du réseau d’aide à l’arrêt tabagique, les patients, qui bien accompagnés, auraient pu se défaire du tabac et de la nicotine. Nous estimons que les recommandations belges devraient limiter le recours à l’e-cigarette à cette population spécifique en difficulté d’arrêt et interdire son utilisation par les femmes enceintes et les adolescents.

En dehors des fumeurs qui veulent arrêter le tabac, notre positionnement vise également à ne pas considérer comme un public-cible privilégié de la vente d’e-cigarette les adultes non-fumeurs d’une part, ainsi que les enfants et les adolescents, d’autre part. Pour ces derniers, il faudrait garantir que l’e-cigarette ne puisse devenir l’initiation de l’acte de fumer et le premier contact avec la nicotine. Chez l’adolescent, prévenir voir interdire l’usage de l’e-cigarette quelle que soit sa forme est une priorité. Par ailleurs, plusieurs études montrent qu’une utilisation de l’e-cigarette contenant de la nicotine, en milieu fermé, expose l’entourage du vapoteur à des concentrations de nicotine dans l’air.
En conclusion, outre le fait que la vente d’e-cigarettes avec nicotine est interdite en Belgique, nous pensons qu’il faut la règlementer de manière adéquate (contrôle du produit y inclus fixation de normes techniques et d’une signalisation d’interdiction adaptée). Toute publicité devrait être interdite.

Pour de plus amples informations : contacter le Prof. Pierre Bartsch (0476/ 450 478) ou le Dr. Vincent Lustygier (0486/ 107 252).

31 mai journée sans tabac, la cigarette électronique? oui, mais…

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 26 mai 2015

Mots-clefs : , , ,