Titre obligatoire

Emissions à venir

oct
21
sam
2017
09:00 Pacifique Job FOREM – Juliette e...
Pacifique Job FOREM – Juliette e...
oct 21 @ 09:00
Pacifique Job FOREM - Juliette et Adeline
Une émission réalisée et diffusée en collaboration et avec les chargées de communication du FOREM de Tournai et de Mouscron. Le Forem donne rendez-vous aux personnes à la recherche d’un job dans son émission hebdomadaire[...]
18:00 Funk Anthology
Funk Anthology
oct 21 @ 18:00 – 19:00
Funk Anthology
Funk Anthology – Samedi de 21h à 22h Samedi de 21h à 22h Funk Anthology présenté et animé par DJ Vibe DJ Vibe officie sur la scène funky depuis prêt de 25 ans. Il se[...]

View Calendar

Amsterdam berceau du coffee shop ouvre….une boutique d’ecstasy

Ce lundi matin, les jeunes démocrates du parti social-démocrate néerlandais, « D66″, ont inauguré l’ouverture du premier magasin d’Ecstasy à Amsterdam.

ecstacy-03

Les jeunes démocrates ont ouvert un magasin éphémère dans le centre-ville d’Amsterdam afin d’inciter les politiques à ouvrir le débat sur la régularisation de la vente d’Ecstasy. Bien évidemment, la boutique ne propose, pour le moment, que des pilules placebos. L’action vise à montrer que la vente réglementée de ce genre de substances serait plus sûre que la distribution illégale par des gangs de rue, selon leur site internet.

« Interdire la consommation n’aide pas »

Si jamais cette boutique devait un jour devenir réalité, une série de mesures de sécurité ont été prises. L’âge des « clients potentiels » est contrôlé à l’entrée et seule de l’ecstasy « de qualité » serait vendue.

Selon Dirkjan Tijs des Jeunes Démocrates, il n’y a pas de lien entre la légalisation des drogues et l’augmentation de la consommation; « Dans des pays comme la France et l’Angleterre qui adoptent une politique plus répressive, l’ecstasy est bien plus consommée qu’aux Pays-Bas. De ce que nous avons vu, interdire la consommation n’aide donc pas. De plus en plus de gens prennent de l’ecstasy. Un demi-million de néerlandais ont déjà pris une pilule ».

Contrôle de la marchandise par les autorités

D’après le jeune politique, cette mesure pourrait notamment empêcher les mineurs d’acheter de la drogue et informer les gens sur les risques liés à la prise de celles-ci. « Si la production de pilules est encadrée par les autorités, il y aura plus de contrôles et cela peut stopper la criminalité. On pourrait donner des licences aux bons producteurs et éliminer les dealers de rue qui sont plus dangereux. » ajoute Dirkjan Tijs.

La boutique fermera ses portes dès ce soir. Le parti espère récolter 40.000 signatures afin de mettre le thème la légalisation de l’ecstasy au programme de la Seconde Chambre, qui exerce un contrôle législatif. Après le cannabis, l’ecstasy sera-t-elle bientôt légalisée aux Pays-Bas?
Source : Le Monde

Un pas de franchit en plus, mais où va-t-on ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 19 mai 2015

Mots-clefs : , , , , ,