Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
18
sam
2017
14:00 Top Tonic samedi
Top Tonic samedi
nov 18 @ 14:00
Top Tonic samedi
Top Tonic – Samedi de 14h à 15h Le samedi de 14h à 15h Top Tonic Le classement du Top Tonic ce sont les meilleurs tubes du moment. Le classement des 20 meilleurs hits du moment. Le[...]
15:00 Cinémagix – Claude et Pascale
Cinémagix – Claude et Pascale
nov 18 @ 15:00
Cinémagix - Claude et Pascale
Cinémagix – Samedi et Dimanche de 15h à 17h Le Samedi et le Dimanche Cinémagix avec Pascale Tous les samedis et Dimanche, Pascale vous présente Cinémagix Vous y retrouver toutes le nouveautés des salles …  Rejoins[...]
18:00 Funk Anthology
Funk Anthology
nov 18 @ 18:00 – 19:00
Funk Anthology
Funk Anthology – Samedi de 21h à 22h Samedi de 21h à 22h Funk Anthology présenté et animé par DJ Vibe DJ Vibe officie sur la scène funky depuis prêt de 25 ans. Il se[...]
19:00 CLUBBING SPACE WITH DJ BOB
CLUBBING SPACE WITH DJ BOB
nov 18 @ 19:00
CLUBBING SPACE WITH DJ BOB
DJ Bob, remix et invité, de la musique et du fun !

View Calendar

30 éléphants ont été massacrés par des braconniers au Congo

C’est un véritable carnage qui vient d’avoir lieu dans le parc national de Garamba, au nord du Congo. Il aurait été perpétré par un groupe armé dans le but de financer des activités mafieuses.

elephants_congo

Trente éléphants ont été abattus de façon particulièrement brutale en un peu plus de dix jours dans l’enceinte d’un espace protégé, au Congo. Le Parc Garamba, d’une superficie de 5000 kilomètres carrés, est protégé par une équipe de 150 rangers, mais ils ne peuvent patrouiller dans chacun de ses recoins simultanément.

Les gestionnaires du parc suspectent un groupe de braconniers soudanais d’être les auteurs de ces tueries. Au total, ce sont 68 éléphants qui ont été décimés au cours des 2 derniers mois. « Il y a un groupe de soudanais qui viennent dans le parc où ils se divisent en petits groupes pour tuer des éléphants », a indiqué à l’AFP Jean-Marc Froment, directeur chargé de la Conservation d’African Parks, une ONG qui cogère le Parc Garamba avec l’Institut congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).
Une défense s’échange contre 18.000 balles

Selon lui, il s’agit d’une criminalité liée aux mafias et aux groupes armés, qui se sont lancés dans le braconnage pour revendre l’ivoire afin d’acquérir des armes et des munitions (sachant qu’une défense peut s’échanger contre 18.000 balles de gros calibre, ou bien se vendre jusqu’à 100.000 € sur le marché noir, selon le Daily Mail). « Ces tueurs sont très expérimentés », déplore M. Froment.

Actuellement, le parc Garamba abrite 1700 pachydermes, qui sont des proies faciles pour ceux qui en ont après leurs défenses. Chaque année, près de 25.000 éléphants sont massacrés en Afrique. Leur population globale s’effrite de plus en plus, et l’espèce est plus que jamais menacée alors que le braconnage ne cesse d’augmenter. Il serait temps que les gouvernements concernés prennent des mesures concrètes et efficaces pour remédier à cela, sans quoi, nos petits-enfants risquent de ne jamais voir d’éléphants…

Sources : www.planeteanimaux.com

 

Massacre au Congo par des braconniers soudanais.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 15 avril 2015

Mots-clefs : , , , ,