Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
21
mer
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
fév 21 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
09:00 WAPI JOB
WAPI JOB
fév 21 @ 09:00
WAPI JOB
WAPI JOB, c’est une émission où on retrouve et vous présente des indépendants, des entreprises de la Wallonie Picarde mais aussi de nos voisins du 59 en France, région liée de part la frontière commune.[...]
10:00 Voyance + Fabienne et Patrick J...
Voyance + Fabienne et Patrick J...
fév 21 @ 10:00
Voyance +  Fabienne et Patrick James Wallace
Voyance + – Mercredi de 10h à 12h00 Le mercredi de 10h à 12h avec Fabienne médium et Patrick James Wallace Voyance et/ou transcommunication gratuite ! Vos être chers qui sont passés de l’autre côté[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
fév 21 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.

View Calendar

Le Delhaize de Tournai survivra-t-il ?

Fusion Delhaize – Ahold: des magasins vont disparaître en Belgique

Fusion Delhaize - Ahold: des magasins vont disparaître en Belgique

 
Ce matin dans sa rubrique Bel RTL Eco, Bruno Wattenbergh s’est penché sur la fusion entre Delhaize et Ahold. Pour qu’elle soit possible, un certain nombre de magasins des deux enseignes devront être fermés ou changer de marque.

En juin dernier, Delhaize a annoncé sa fusion avec le néerlandais Ahold, plus connu sous la marque commerciale Albert Heijn. Une opération valorisant le petit épicier belge qui est devenu grand à 10 milliards d’euros. Ce qui motive l’opération, c’est la grande complémentarité des deux groupes que ce soit en Europe ou aux États-Unis.

Mais cette fusion ne pourra se faire qu’au prix de la cession d’un certain nombre de magasins. En effet, lorsqu’il y a un projet de fusion une autorité publique se penche sur celle-ci et évalue si la taille du futur groupe fusionné ne va pas perturber, diminuer, voire limiter fortement la concurrence. Ceci dans le but de protéger le consommateur. S’il n’y a plus de concurrence ou plus suffisamment, soit l’offre va diminuer, soit les prix vont augmenter, soit les deux.

Une autorité administrative indépendante que l’on appelle tout simplement l’Autorité belge de la Concurrence s’occupe de réaliser ces évaluations chez nous. Celle-ci a reçu pour mission de poursuivre, comme un tribunal, les pratiques anticoncurrentielles, telles que les cartels et les abus de position dominante, mais aussi de contrôler les principales opérations de concentration et de fusion.

Cette autorité serait critique sur le projet de fusion Delhaize – Ahold, mais attention, il ne s’agit pour l’instant que de rumeurs, mais suffisamment sérieuses pour qu’elles soient avérées. Après examen du projet de fusion des deux distributeurs, l’Autorité belge de la concurrence estimerait que le groupe atteint dans certaines régions une telle taille que le consommateur serait presque obligé d’aller chez Delhaize ou Albert Heijn pour faire ses courses. À noter que ce « problème » ne concerne que la Flandre, car c’est justement là qu’Albert Heijn a commencé son implantation il y a quelques années.

Fusions et fermetures

Huit magasins Albert Heijn et une demi-douzaine de Delhaize devront en cas de fusion fermer leurs portes ou être cédés à la concurrence. Les magasins du groupe hollandais sont leur propriété. Par contre ceux de Delhaize sont tous des franchisés affichant l’enseigne AD, ce qui sera sans doute plus compliqué à céder. Et pour limiter la casse sociale, les deux groupes privilégieraient plutôt une vente à des groupes concurrents comme Carrefour ou Colruyt.

Source: rtl.be

Le Delhaize de Tournai va-t-il fermer ?

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 23 février 2016

Mots-clefs : , ,