Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
20
lun
2017
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
nov 20 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
21:00 MAXI TOP
MAXI TOP
nov 20 @ 21:00
 

View Calendar

31 juillet 2016 : Une marche musicale originale et agréable à Tourpes

La compagnie « Les Compagnons Tourpiers » organise cette année sa 8e marche musicale – la 6e répertoriée sur le calendrier Adeps. Cette marche connait une renommée grandissante et devient une activité reconnue et appréciée dans la région ainsi qu’au-delà. L’année passée, plus de 1000 personnes ont participé à l’événement, nombre en constante augmentation.

marche musicales 2016

Cette marche s’adresse à tous ceux qui désirent passer un bon moment entre amis ou en famille en se baladant dans la campagne, et cela en musique. De l’animation musicale sera proposée sur tous les parcours (5 – 10 – 15 – 20 km). Nouveauté cette année, une chorale sera de la partie ! Les marcheurs (et non-marcheurs) pourront également se restaurer sur la place, où se trouvera un bar, et y écouter La Fanfare Union Musicale de Maulde (11h30), la Philharmonie Royale de Wodecq (14h00) et la Royale Harmonie de Beloeil (16h30).
Les festivités sont entièrement gratuites et le départ se fera à partir de la place de Tourpes

Affiche marche musicale 2016

facebook : https://www.facebook.com/compagnons.tourpiers

 

Rappel de Wonderful Brands – pistaches vendue chez Carrefour et Colruyt

Rappel de pistaches grillées poivre et sel Wonderful, en sachets de 250 g
Problématique : teneur trop élevée en aflatoxine B1

Suite à un contrôle de l’AFSCA, une teneur trop élevée en aflatoxine B1 a été décelée dans les sachets de pistaches poivre et sel de Californie, produits en Allemagne.

 

Les aflatoxines sont des mycotoxines qui peuvent être présentes dans différents produits tels que les céréales, le café, le riz, les raisins secs et les fruits secs. Seule une consommation en grande quantité des produits contaminés peut conduire à des problèmes de santé. Les personnes souffrant d’hépatite sont sensibles aux aflatoxines.

La société Wonderful  Brands a décidé, en accord avec l’AFSCA, de retirer ces pistaches de la vente et de les rappeler auprès des consommateurs.

Description du produit
– Pistaches grillées Poivre et Sel en sachets de 250 g

–  A consommer de préférence avant le 31/03/2017 – Code du lot : B6055
– Période de vente : à partir du 05/02/2016
– Emballées en sachets de 250 g
– Le rappel ne concerne que l’emballage Wonderful Pistaches Poivre et Sel 250 g et la date mentionnée.

Informations pour les consommateurs 

Les magasins concernés par ce rappel sont

  • Les magasins de l’enseigne Carrefour
  • Les magasins de l’enseigne Colruyt
  • Les magasins de l’enseigne Makro
  • Les magasins de l’enseigne Mestdagh

Si vous avez acheté ce produit, nous vous demandons de le ramener à votre magasin. Il vous sera remboursé.

Si vous souhaitez d’autres informations, vous pouvez contacter Wonderful Brands (info-europe@wonderfulpistachios.com  ou +32 (0) 2 719 04 30

Wonderful Brands BVBA

Franklin Rooseveltlaan 348

9000 Gent

Les symptômes de la schizophrénie

La schizophrénie est une maladie complexe qui affecte le processus de pensée. Elle ne se manifeste pas par un dédoublement de la personnalité.


Les patients perçoivent le monde (très) différemment et cela peut fortement compromettre leurs relations avec les autres et leur existence quotidienne. Une situation difficile tant pour le schizophrène que pour son entourage. On distingue quatre catégories de symptômes.

Les symptômes positifs : hallucinations auditives et visuelles, idées délirantes (croire en des choses inexistantes), désorganisation de la pensée et de la parole, agitation.

Les symptômes négatifs : absence de dynamisme ou d’entrain, apathie, manque de réactivité émotionnelle et d’enthousiasme. Les patients ont un comportement d’errance.

Les symptômes affectifs : dépression, anxiété, pensées suicidaires, repli sur soi, isolement.

Les symptômes cognitifs : difficultés de concentration et troubles de la mémoire, lenteur d’action et de réaction, absence de compréhension et d’acceptation de la maladie.

La plupart des schizophrènes connaissent une succession de plusieurs épisodes psychotiques, c’est-à-dire des périodes au cours desquelles les symptômes positifs sont plus présents. Les symptômes positifs varient généralement dans le temps et peuvent s’aggraver pendant les périodes de rechute et s’améliorer lors des rémissions. C’est ainsi que les schizophrènes peuvent mener une vie relativement normale et paraître stables entre les épisodes psychotiques, bien que les symptômes négatifs réapparaissent souvent après le premier épisode et peuvent s’aggraver après celui-ci.

Source :www.passionsante.be

Alerte santé :Colruyt rappelle ses bâtons de chocolat au lait fourrés banane et fourrés praliné Boni Selection

Lors de contrôles, des morceaux de plastique bleu (d’environ 0,5 cm à 1 cm) ont été détectés dans les bâtons de chocolat au lait fourrés banane et fourrés praliné Boni Selection. Ces produits sont vendus dans les magasins Colruyt, Spar, OKay et Alvo.

C’est pourquoi Colruyt a décidé en concertation avec l’AFSCA (l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire) de rappeler ces produits et de les retirer de la vente.

Description des produits

Bâton de chocolat au lait fourré banane 

  • Numéro d’article Colruyt : 20109.
  • N° de lot : 1604725.
  • Vendu du 1/2 au 24/6/2016 inclus.
  • À consommer de préférence avant le 15/2/2017 ou le 16/2/2017.
  • Poids : 3 x 46 g.

Bâton de chocolat au lait fourré praliné

  • Numéro d’article: 20103
  • N° de lot : 1604725.
  • Vendu du 1/2 au 24/6/2016 inclus.
  • À consommer de préférence avant le 15/2/2017.
  • Poids : 3 x 45 g.

Information pour le consommateur

Colruyt demande à ses clients de ne pas consommer les bâtons de chocolat au lait fourrés banane et fourrés praliné Boni Selection et de les rapporter au magasin, où les produits leur seront remboursés. Entre-temps, ils ont été retirés des rayons des magasins concernés.

Seuls ces lots présentent un problème. Aucun autre produit n’est concerné.

En cas de problèmes d’estomac ou d’incommodités, les clients sont invités à consulter leur médecin traitant.

Pour plus d’informations, les clients peuvent appeler le
02 360 10 40.

Les employés ‘malades’ sont-ils protégés contre le licenciement ?

De plus en plus de travailleurs tombent en incapacité de travail de longue durée. Les causes fréquentes à la base de ce phénomène sont les suivantes : charge de travail croissante, manque de motivation ou encore soucis physiques. Mais êtes-vous protégé contre le licenciement lorsque vous êtes souvent ou longtemps absent pour raisons de santé ?

Tomber malade est difficilement contrôlable et n’arrive jamais au bon moment. Bien sûr que cela peut arriver mais, d’un autre côté, un travailleur souvent malade ou en incapacité de travail à long terme est un véritable souci pour l’employeur, tant sur le plan financier qu’organisationnel. Celui-ci préfèrera un jour ou l’autre le voir partir.

Causes de licenciement valables

Beaucoup de travailleurs oublient qu’il n’y a aucune protection légale contre le licenciement pour cause de maladie. Même s’il y a un tas de règles à respecter, le licenciement est bien autorisé. Quelles sont ces règles ?

  • Ne pas discriminer les travailleurs sur base de leur état de santé ;
  • Ne pas être manifestement inéquitable ;
  • Ne pas être arbitraire.

Tout abus de droit sera proscrit mais, si l’employeur a une raison valable (n’ayant rien à voir avec la maladie) de licencier un travailleur, celui-ci pourra parfaitement être remercié pendant son incapacité de travail. Voici quelques exemples de raisons valables :

  • le comportement du travailleur
  • les aptitudes du travailleur
  • les cas de force majeure de nature économique (manque de travail, réduction du chiffre d’affaires, etc.)

On ne peut donc déclarer la maladie elle-même comme raison.

Absence de longue durée

Des incapacités de travail répétées ou de longue durée peuvent être invoquées comme raisons de licenciement si cela a un effet négatif sur l’organisation du travail. Cette absence fréquente force les autres travailleurs à prester plus d’heures ? L’employeur devra prendre des dispositions. En cas d’accident lourd ou de maladie de longue durée, il n’aura pas d’autre choix que de remplacer le travailleur.

 

Si l’employeur met fin à la collaboration pendant l’absence du travailleur malade, il sera tenu de payer des indemnités de rupture ou de faire prester le délai de préavis. Ce préavis ne peut démarrer qu’une fois que le travailleur revient au travail.

 

Auparavant, un employeur pouvait rompre unilatéralement le contrat de travail après une absence de six mois consécutifs pour cause de maladie. Il devait simplement payer des indemnités égales au délai de préavis qui restait à prester. La maladie pouvait alors être mentionnée comme raison de licenciement. Depuis le 1er janvier 2014, ce n’est plus possible : cela va à l’encontre de la règle d’anti-discrimination en matière de santé.

Exceptions

La possibilité est en revanche maintenue pour les contrats à durée déterminée de minimum 3 mois. Il est généralement admis que la maladie de longue durée (> 6 mois) perturbe l’exécution ou l’organisation du travail. Dans ce cas, des indemnités doivent également être payées. Celles-ci sont égales à la période restante prévue dans le contrat (maximum 3 mois) moyennant déduction du salaire garanti.

 

La convention de travail couvre une période inférieure à 3 mois ? Dans ce cas, celle-ci peut être rompue dès le 8ème jour d’absence. Si la période pendant laquelle un préavis peut être signifié (la première moitié de la convention de travail) est expirée, il n’est pas nécessaire de verser une indemnité ou de ménager une période de préavis.

 

Le travailleur a déjà remis son préavis par lui-même et tombe malade ? L’employeur peut immédiatement mettre fin au contrat et invoquer ceci en tant que ‘raison valable’. Des indemnités de rupture doivent néanmoins encore lui être versées.

 

En cas de force majeure de nature médicale, déterminée par la médecine du travail, l’employeur peut automatiquement dissoudre le contrat. Dans ce cas, il n’y a ni préavis à octroyer, ni indemnités de rupture à verser, à moins que les conclusions de la médecine du travail ne déclarent le collaborateur inapte à vie d’effectuer son travail ou même d’exercer une fonction de remplacement.

 

Source : Partena

Découvrez Hérinnes avec ANAMA

Rallye pédestre du samedi 9 juillet
Départ et arrivée : Maison du village à Hérinnes

boussole

Anama vous propose de découvrir en famille ou entre amis les environs de la maison du village à travers charades, quizz et énigmes sur un parcours d’environ 5 km.
Une surprise est prévue pour l’équipe gagnante.

• Le départ se fera dès 14 h à la maison du village, rue de la cure à Hérinnes.
• Prix pour les membres 1 eur par personne, pour les non membres 2 eur.
A verser sur le compte BE 74 3630 8270 8607. Le paiement tiendra lieu d’inscription.

Les personnes qui ne souhaitent pas faire le rallye sont les bienvenues à la salle où un bar et une petite restauration seront organisés.

Un « troc livres « sera organisé : venez échanger, déposer ou emporter gratuitement des livres…….

Info et/ou inscription : info@anama.be ou 0493/779415
En collaboration avec la commune de Pecq

 

DEMANDE D’AIDE POUR LE COEUR DE L’URUGUAY …suite à une agression.

Michel-la-piedra-200x300-200x300 DEMANDE D’AIDE POUR LE COEUR D’URUGUAY…

Michel Almeras qu’un grand nombre de vous connaissez à travers les rencontres qu’il organise en France et dans le monde a eu quelques déboires lors de son périple en Espagne.

Alors qu’il dormait dans sa camionnette sur une aire de repos près de Murcia, a été attaqué par certainement une bande de voyous qui lui ont brisé la vitre de sa camionnette volé ses effets, papiers personnels, du véhicule et vos dons qu’il avait encore avec lui faute de n’avoir pas eu le temps de les déposer en lieu sûr. Heureusement pour Michel il n’a pas été physiquement agressé.

Cette bande selon la police Espagnole agit la nuit rapidement et n’a pas encore pu être arrêtée.

Devant cette situation, Michel a annulé sa tournée en Espagne et a du retourner en France pour régler sa situation administrative.

J’appelle toutes les bonnes volontés à aider l’œuvre à laquelle Michel consacre sa vie en faisant un don, même le plus petit qui soit pour permettre de récupérer ce qui lui a été volé et ainsi lui permettre de continuer son chemin du cœur cette année et les prochaines.
Merci à tous du fond du cœur

Serge Mira

Pour le don allez sur sons site ici et en bas de page cliquez sur le bouton « Faire un don » merci pour lui.

http://www.lecheminducoeur.org/#sthash.2qBdgdkG.dpbs

Source: www.lecheminducoeur.org

 

La Journée Mondiale sans tabac ne fera pas la grève !

A l’occasion de la Journée Mondiale sans tabac, le Centre d’accompagnement au sevrage tabagique du CHwapi organise différents ateliers d’information et de sensibilisation aux méfaits du tabac et du cannabis. Le mardi 31 mai, de 13h30 à 17h sur le site NOTRE-DAME, fumeurs et non fumeurs pourront discuter avec des professionnels de la santé et chercher des solutions concrètes aux problèmes liés au tabac

stop smoking
sans tabac chwapi

Inauguration officielle du site UNION du CHwapi Vendredi 27 mai – discours de Rudy Demotte

demotte chwapi

Mesdames, Messieurs en vos titres et qualités,

Aujourd’hui, Tournai a, encore, une belle occasion d’être fière et heureuse !

Quand une école s’installe, quand un hôpital se développe, quand la ville progresse : on ne peut qu’être enthousiaste.

Un hôpital, c’est le lieu des moments importants de notre vie.

Bonheur ou peine, joie ou tristesse : c’est un lieu de la vie.

De toutes nos vies.

Parce que comme l’école qui nous construit, qui  contribue à faire de nous les femmes et les hommes que nous sommes, l’hôpital nous soigne, nous répare, veille sur nous, sur notre bien le plus précieux : la santé et celle de ceux qu’on aime.

Aujourd’hui, notre Ville peut donc être fière : 166 millions, subsidiés par les pouvoirs publics et financés sur fonds propres, c’est le montant qui a été consacré à la construction de ce nouveau site, à son aménagement, à ses équipements de pointe.

166 millions € en faveur de notre bien-être à tous.

Pour améliorer notre santé, pour nous aider tous à mieux vivre, à accompagner nos proches qui souffrent, à être plus proches de la maternité pour qu’y naissent nos enfants…

166 millions € pour améliorer la qualité de travail des 2600 membres du personnel et aussi des patients.

Oui, je le dis, je le redis : soyons fiers du développement de notre hôpital tournaisien.

Un hôpital, c’est de l’emploi, je viens de le dire : 2600 emplois directs, avec des métiers extrêmement variés mais aussi combien d’emplois indirects ?

Un hôpital, nous le savons tous très bien, c’est de l’activité pour une multitude d’acteurs économiques de la Wallonie picarde mais pas seulement.

Je l’ai dit d’entrée de jeu, l’hôpital est au cœur de la vie.

Ce n’est pas un hasard si, à Tournai, notre enseignement paramédical est performant et en pleine expansion: à travers les filières de l’enseignement provincial ou libre, nous formons ici des aides-familiales, des aides-soignants, des puéricultrices, des infirmières, des kinés, des ergothérapeutes, des diététiciens…

Autant d’exemples de ces métiers indispensables au bon fonctionnement du secteur tournaisien des soins de santé.

Et c’est un secteur qui compte !

2600 emplois ici, près de 1000 aux Marronniers, combien encore si j’ajoute les Maisons de Repos et de Soins et le personnel des écoles dont je parlais à l’instant ?

Alors oui, c’est une réelle satisfaction, un vrai bonheur de voir un projet d’une telle ampleur se concrétiser.

Vous savez, c’est un peu comme si un rêve fou devenait tout à coup réalité.

Il y a un peu plus de dix ans, j’étais, alors Ministre fédéral de la Santé, on parlait énormément d’économies, de dépenses…

Pour moi, les économies, surtout dans les soins de santé, doivent forcément apporter une plus-value. Elles doivent amener à créer autre chose.

C’est ce que nous avons mis en place, avec mon Administration : des bassins de soins.

Parce qu’il y avait ici une volonté plus marquée de tenter l’expérience pilote, nous l’avons initiée à Tournai.

C’était difficile, les interlocuteurs mutuellistes de la Wapi s’en souviennent !

Mais nous avons pu concrétiser la fusion hospitalière, nous avons pu entrer pleinement et efficacement dans la logique des bassins de soins.

Sur le terrain, ça a été compliqué ! Il a fallu confronter des approches différentes, fondre des équipes, retrouver ses marques dans des univers inhabituels. Et nous y sommes parvenus : vous y êtes arrivés !

En 10 ans, ce rêve fou s’est matérialisé et nous voici, aujourd’hui, rassemblés pour inaugurer un site flambant neuf, doté d’un équipement de pointe !

En fédérant les énergies, en trouvant les moyens, on a pu créer cet hôpital moderne, doté des meilleures technologies et des meilleurs professionnels pour une prise en charge optimale des patients. De vous, de nous !

J’espère que cette infrastructure attirera chez nous encore plus de professionnels du monde médical.

Parce qu’avouons-le, face à un tel investissement qui pèse autant en termes humains et économiques, il est bien dommage que le problème de stationnement soit le seul à susciter des commentaires !

C’est l’enjeu de la santé qui est important.

C’est pouvoir soigner à Tournai les gens qu’on aime, être proches d’eux dans les moments compliqués de la vie.

C’est ça, aujourd’hui, qui doit nous rendre fiers.

Je comprends les riverains. Je comprends que cette question du stationnement puisse fatiguer et agacer. J’écoute, j’entends et je veux agir.

Nous travaillons avec les responsables de l’Hôpital à construire des solutions. J’aimerais un instant faire une parenthèse pour remercier Pierre Tempels qui cèdera bientôt le flambeau, de l’énergie, de l’enthousiasme qu’il a mis dans cet hôpital.  C’est un homme précieux et disponible !

C’est aussi grâce à lui que nous construisons des solutions.

Dès 2012, nous avons organisé la rénovation des voiries : c’est un investissement de près de 2 millions d’euros. Rue de Barges, rue de la Citadelle, rue des Sports, rue Général Piron…

Ces rues sont refaites, les travaux seront terminés sous peu.

Dans quelques jours, toutes ces voiries seront rouvertes, ce qui, je l’espère, facilitera la vie des riverains.

Ce matin, le Collège a pris des décisions importantes dans ce sens : je remercie d’ailleurs l’Echevin délégué à la fonction maïorale, Paul-Olivier Delannois, et l’Echevin de la Mobilité, Armand Boite, d’avoir entendu les craintes et le mécontentement légitimes des riverains.

Nous avons reçu, à mon cabinet, le Président et le Directeur Général du CHWAPI pour améliorer le stationnement : je sais qu’ils sont sensibles à trouver des solutions satisfaisantes pour tous.

Nous ne restons pas les bras ballants !

Permettez-moi, cependant, d’insister sur un point qui me semble important : des parkings existent !

Plus de 130 places à l’Hôpital, 120 à la Rue Général Piron et ici, sur notre Plaine des Manœuvres, un parking gratuit 320 places…

J’ai vu le message adressé par les responsables de l’Hôpital à leurs agents, les invitant à poser des gestes citoyens et à utiliser les parkings prévus.

J’adresse le même message à celles et ceux qui se rendent à l’Hôpital.

Se garer gratuitement à la Plaine des Manœuvres ? Ma première réaction a été : c’est un peu loin… En fait, nous sommes à 5 minutes.  Cinq minutes de marche, c’est moins que le temps que j’ai parfois mis de ma place de parking jusqu’à l’entrée de l’Hôpital Erasme.

Alors, on peut disserter longtemps sur la localisation du site UNION au cœur de la Ville.

Si je comprends les inconvénients actuels des riverains, je pense qu’il faut saluer les perspectives de mobilité douce qu’offre cette implantation : à 10 minutes à pied de la gare, desservie par près de 6 lignes TEC…

Chers amis,

J’ai de l’ambition pour ma Ville et je vous ai dit ma fierté de voir se concrétiser un projet de cette envergure !

J’en remercie les promoteurs, les financeurs.

Ce nouveau site est une étape dans le redéploiement des soins à Tournai et en Wallonie picarde. Avec Ath, avec Mouscron, nous devons travailler en synergie pour défendre un objectif : permettre à chacun d’être soigné près de chez lui et de ses proches.  Ce n’est pas qu’une question d’économies d’échelle, c’est aussi une question d’humanité.

Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit : notre santé, notre humanité.

Merci à tous de vous en préoccuper avec tant de force.