Titre obligatoire

Emissions à venir

jan
22
lun
2018
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
jan 22 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
21:00 MAXI TOP
MAXI TOP
jan 22 @ 21:00
 

View Calendar

Croque et Troque marché fermier vendredi 6 mars 2015 au CACS à Ellezelles avec la Wapichef

Le prochain marché fermier « Croque et Troque Pas si fous ces toqués ! » aura lieu au CACS à Ellezelles le vendredi 6 mars de 17h à 20h avec une présentation de la Wapichef Carine Frison qui est aussi une des chevilles ouvrières de Coprosain.

ellezel

Pour la démonstration-dégustation culinaire, la Wapichef Carine Frison nous dévoilera ses petits secrets de cuisine avec sa recette « Pré-salé picard aux saveurs sucrées ». Dans sa recette, elle mettra en valeur des produits de Coprosain et des produits de producteurs du marché fermier: les pommes de terre Vitelottes de la Ferme gourmande de Pierre et Christelle Bossut à Oeudeghien, du confit de poires et figues de la Boutique de Terroir de Myriam et Michel Dezeutter à Ellezelles, des pommes des vergers Pomd’happy de Sébastien et Didier Gravis à Ghoy, du jambon de Coprosain, des légumes de Peter Frishkorn à Wodecq.
Coprosain est une coopérative d’agriculteurs qui depuis plus de 35 ans défend les petites fermes familiales, le contact entre producteurs et consomm’acteurs, les produits de qualité et savoureux et qui donne un juste prix aux producteurs. Présent comme comptoir fermier permanent sur Ath et sur les marchés hebdomadaires, Coprosain accueille de nombreux producteurs du Pays des Collines et du Pays Vert.
Le marché fermier Croque et Troque propose une grande diversité de produits : fruits, légumes, jus de fruits, farine, pains et pâtisseries, beurre, lait, glaces, fromages de toutes sortes, poulets fermiers, yaourts, pâtés de canard, magret fumé et séché, foie gras, salaisons, confitures, huiles, vinaigres, apéritifs, vins, bières, plantes.
Adresse du jour : CACS, place 11 à Ellezelles.
Retrouvez toute la liste des producteurs sur www.ellezelles.be et sur www.paysdescollines.be .
Les deux séances de démonstration – dégustation culinaire sont organisées à 17h et à 18h sur inscriptions pour le 3 mars. PAF 7€
Réservations : Agence de développement local et Parc naturel du Pays des Collines Claire Pierson adl@ellezelles.be 068 /54 46 01 Céline De Bisschop debisschop.celine@gmail.com 068/54 46 08

Diabète de type 2 : le télécoaching améliore les résultats de traitement

Type2Diabetes-Post

« Coacher » les diabétiques de type 2 par téléphone a un impact positif sur d’importants facteurs de risque comme le taux de cholestérol, le poids ou la glycémie. C’est ce qui ressort d’une étude des Mutualités Libres menée en collaboration avec les universités de Louvain et Gand. Sur la base des expériences positives enregistrées avec le programme « COACH », les Mutualités Libres plaident pour que le rôle de coach soit testé pour d’autres maladies chroniques et que ce concept soit intégré aux soins de première ligne.
Bruxelles, le 3 mars 2015. En Belgique, plus de 600.000 personnes souffrent du diabète de type 2. Diverses études ont démontré que l’éducation thérapeutique, qui permet au patient d’acquérir les compétences nécessaires pour prendre sa maladie en charge, est une méthode efficace pour contrôler le diabète. Afin d’améliorer l’accès aux programmes d’éducation, le suivi par téléphone (télécoaching) assuré par des paramédicaux constitue une option intéressante. C’est pourquoi les Mutualités Libres ont voulu tester le programme de télécoaching « COACH ». Et les résultats sont positifs !

loadimg.php

Comment fonctionne le programme COACH ?

COACH est un programme d’éducation thérapeutique australien, le premier à se baser sur des directives scientifiques. Il aide le patient à atteindre et maintenir ses objectifs de traitement par des conseils validés scientifiquement. Concrètement, le patient bénéficie de 5 séances téléphoniques de 30 minutes toutes les 4 à 5 semaines. Un éducateur du diabète l’encourage à atteindre des valeurs cibles relatives à sa tension artérielle, sa glycémie, sa perte de poids, etc. Il définit avec le patient des points d’action concrets, en concertation avec le médecin généraliste.
574 personnes atteintes de diabète de type 2* ont participé à la première étude clinique belge destinée à évaluer la plus-value de ce programme. Ces volontaires ont été répartis en 2 groupes : le premier a bénéficié du programme COACH, l’autre a constitué un groupe de contrôle.

Résultats positifs

Il ressort de cette étude que le programme d’éducation par téléphone porte effectivement ses fruits. Le groupe de télécoaching a obtenu des résultats significativement meilleurs que le groupe de contrôle en matière de glycémie, de poids et de cholestérol total. Le nombre de patients qui ont atteint leurs objectifs de traitement a augmenté de 8,5 % dans le groupe de télécoaching, mais diminué de 1,6 % dans le groupe de contrôle.
En outre, 97 % des participants au groupe de télécoaching se disent satisfaits du programme et 92 % indiquent que le téléphone est un moyen adapté pour communiquer avec leur coach.

Meilleur encadrement des malades chroniques

Il est essentiel que les malades chroniques soient suffisamment encadrés dans la gestion de leur maladie et ce, dès le diagnostic. Suite aux résultats positifs de cette étude, les Mutualités Libres proposent de tester le rôle de coach pour d’autres maladies chroniques et d’intégrer ce concept à la première ligne de soins. Avec pour objectif de mettre au point, avec les acteurs de la santé, un modèle d’organisation et de financement durable pour l’encadrement des malades chroniques.

Plus d’info !

• Irina Odnoletkova, Responsable Innovation aux Mutualités Libres : 0473 36 80 10, irina.odnoletkova@mloz.be
• Découvrez l’article relatif à cette étude dans Health Forum sur www.mloz.be !

 

Contact presse :
Karima Amrous
Tél : 02 778 94 33 – GSM : 0474 32 14 46
E-mail: karima.amrous@mloz.be – site Internet : www.mloz.be

 

Réaction face à l’article sudpresse sur L’émission « Stars sous hypnose »

10904432_1665810286979877_777215317829275718_o

En photo l’hypnotiseur Manu Doreve fait jouer du violon à ses candidats.

 

Cet article visible sur sudinfo.be nous parle de Jean-Marc Benhalem, responsable d’hypnose médicale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière,

qui affirme que seulement 5 à 6 % de la population serait sensible à cette hypnose. De par l’expérience qu’on certains de nos animateurs et avec certitude, l’on rappelera

le dernier salon Zen Vitamines à Arlon en janvier dernier où Pacifique FM avait été invité officiellement pour couvrir cet évènement et ou nous avons pu constater une scène avec un hypnotiseur

« Manu Doreve » prenant au hasard dans le public des « cobaye », dont plusieurs sont en contact avec notre émission « Au delà du Mystère ».

Les résultats sont époustouflants, en 2 secondes la personne est hypnotisée par un passage de la main derrière la tête, de plus l’hypnotiseur parvient à faire jouer, chanter, faire parfois des choses

plutot bizarre à 10 personnes, parfois en même temps. Nous avons quand même constaté une personne non-réceptive, la proportion serait donc de 10 % de personnes qui ne seraient pas sensibles

à l’hypnotisme et à son contrôle presque total sur les personnes.

Dans les réaction après la sortie de cet état de torpeur, les personnes nous disaient accepter tout en se sentant obligée de le faire, et se rappelant de tout ce qu’on les avait « obligé » de faire.

Inquiétant ?  non, l’hypnotiseur a une étique et de plus la conscience des personnes testées à des limites qu’elle ne dépassera pas , nous précise-t-il.

manu1 10931553_1666215596939346_3272221454695356448_n 10922513_1666215553606017_7343700826933024447_n 10896902_1666215523606020_1124710900325290693_n

 

Au delà du Mystère tous les vendredi de 19h à 22h00 sur Pacifique FM  95.1 FM et www.pacifiquefm.be

 

 

 

 

Stéphane Pauwels l’animateur de RTL-TVI , il s’en est fallu d’un cheveu pour lui.

stephane pauwels

L’animateur d’RTL-TVI Stéphane Pauwels l’ échappé belle ce vendredi 27 février, il est rentré en urgence pour un gros problème cardiaque , les prochans jour seront pour du repos, et du régime alimentaire.

Notre animateur mouscronnois suite à une accumulation de stress, de surmenage, d’un taux trop haut de cholestérol n’a pas supporté ce que sa vie publique lui fait subir, heureusement que ses voisins étaient là, grâce à eux il a pû être emmené d’urgence à l’hôpital, il nepouvait même plus téléphoner à cause de la douleur dans sa poitrine.

Les hurlus ne l’oublie pas, une quantité énorme de SMS sont reçu aujourd’hui encore sur son gsm, il en remercie toutes et tous pour ces attention qui lui font du bien dans sa convalescence. Sinon il nous signale que tout va bien, et qu’il fera très atttention à partir de maintenant.

Malaise cardiaque : plusieurs raisons possibles

Le cœur agit comme une « pompe », au sein de l’organisme.

Il propulse le sang à travers tout le corps.

Les dysfonctionnements du cœur peuvent avoir des raisons diverses :

  • le cœur fatigue et bat plus lentement (bradycardie, insuffisance cardiaque) : la fonction de pompe n’est plus efficace et le corps, notamment le cerveau, n’est plus suffisamment irrigué,
  • la fonction de pompe n’est pas optimale : pour compenser, le cerveau commande au cœur de battre plus vite (tachycardie),
  • le rythme cardiaque est anarchique ou n’est pas régulier (arythmie).

Des facteurs favorisant le malaise cardiaque

Certains facteurs ont une incidence au quotidien sur le fonctionnement du cœur. Ils vont augmenter les risques de développer des anomalies cardiaques :

  • une alimentation riche en graisses et en sel,
  • l’âge,
  • la sédentarité (le fait de peu se mobiliser, de ne pas pratiquer de sport),
  • le tabagisme,
  • le surpoids.

Malaise cardiaque : les signes révélateurs

Lors d’un malaise cardiaque (malaise vagal, angine de poitrine, crise cardiaque…), la personne peut présenter différents signes :

  • vertiges, troubles de l’équilibre (possibilité de chute),
  • nausée, vomissement,
  • dyspnée (difficulté à respirer),
  • tachycardie ou bradycardie,
  • arythmie,
  • pâleur, sueurs, etc.

 

 

Le printemps arrive, les pesticides la réglementation à observer

Pesticides3

 

LÉGISLATION «PESTICIDES» EN WALLONIE
Pour répondre aux exigences européennes en matière de santé publique et de protection de l’environnement, les
communes en tant qu’utilisateur professionnel de produits phytopharmaceutiques (comme les herbicides) ont dûs, à
partir du 1er juin 2014, s’inscrire dans un programme de réduction de ce type de produits jusqu’à ne plus en
utiliser du tout pour le 31 mai 2019.

Ce plan de réduction sera jalonné par une série d’interdictions à respecter dans le temps.
Les communes ont donc cinq ans pour modifier la manière dont elle entretient l’espace public et ses espaces
verts. Il ne sera pas possible d’atteindre ces objectifs sans modifier quelque peu les pratiques actuelles.

Ce qui change dans votre commune!
Plus aucun trottoir ou allée publique bordés par un caniveau, un filet d’eau ou un cours d’eau
ne pourront être pulvérisés avec des herbicides ou autres produits phytopharmaceutiques.
Pour rappel, sur base du règlement général de police , chaque propriétaire ou locataire doit tenir
en état de propreté le trottoir ou l’accotement jouxtant la maison qu’il occupe ou la propriété dont il a la jouis-
sance à un titre quelconque. Cette même personne est tenue d’enlever la végétation croissant sur les trottoirs
ou accotements longeant sa demeure ou sa propriété et de veiller à ce qu’ils soient constamment praticables.
Cela implique dès lors que vous devrez également, chers citoyens, respecter l’interdiction de l’utilisation d’herbi-
cides imposée à la commune pour assurer l’entretien des portions de trottoirs qui vous concernent.

Ce qui va changer pour vous

en tant que citoyen!
Un premier grand pas sera de respecter l’interdiction au 1er juin 2014 touchant les trottoirs de votre commune et
l’entretien que vous y pratiquez.
Ensuite si votre allée de garage, par exemple, est reliée à une collecte des eaux de pluie, ou si elle est bordée par un ruisseau, la nouvelle législation vous interdira d’utiliser des produits phytopharmaceutiques pour la pulvériser.
Ce qui va changer pour tous!

Il s’agit de respecter des «zones tampons» sans pesticides. Cela signifie qu’une
attention particulière sera à appliquer:
– aux terrains bordés par des trottoirs qui sont pourvus
d’un filet d’eau par exemple : on ne pourra pas pulvériser à moins d’un mètre de celui-ci ;
– aux terrains bordés par un cours d’eau : on ne pourra pas pulvériser à moins de six mètres de celui-ci ;
– à ces deux mêmes types de terrains (bordés par un trottoir avec filet d’eau, ou bordés par un cours d’eau) s’ils
comportent une pente de plus de 10 % : on ne pourra pas pulvériser à moins d’un mètre du haut de la pente.
Les méthodes utilisées pour désherber vont changer elles aussi afin de respecter progressivement
l’interdiction du recours aux produits qui nous est imposée pour 2019.

Lien vers la législation Wallonne concernant les pesticides : http://agriculture.wallonie.be/apps/spip_wolwin/article.php3?id_article=392

jpg_pesticide1