Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
21
mer
2018
09:00 WAPI JOB
WAPI JOB
fév 21 @ 09:00
WAPI JOB
WAPI JOB, c’est une émission où on retrouve et vous présente des indépendants, des entreprises de la Wallonie Picarde mais aussi de nos voisins du 59 en France, région liée de part la frontière commune.[...]
10:00 Voyance + Fabienne et Patrick J...
Voyance + Fabienne et Patrick J...
fév 21 @ 10:00
Voyance +  Fabienne et Patrick James Wallace
Voyance + – Mercredi de 10h à 12h00 Le mercredi de 10h à 12h avec Fabienne médium et Patrick James Wallace Voyance et/ou transcommunication gratuite ! Vos être chers qui sont passés de l’autre côté[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
fév 21 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.
13:00 LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
fév 21 @ 13:00
LES TUBES DANS LA RADIO - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]

View Calendar

Mouscron n’a pas encore sa licence pour la saison 2015-2016

Alors que les mouscronnois fêtaient dignement leur maintien acquis avec beaucoup de difficultés, le club hennuyer ne semble pas au bout de ses peines puisqu’il s’est vu refuser sa licence par l’Union Belge de football.

equipe

Alors que le Royal Mouscron-Péruwelz s’était sauvé dans la dernière ligne droite de la phase classique du championnat de première division, son sauvetage n’est plus si sur car le club vient de se voir refuser sa licence auprès de la Commission des licences de l’Union Belge.

Le motif de ce refus? Le RMP manquerait de certitude quant à la viabilité du club au sein de l’élite. Enfin, suite à la séparation annoncée avec Lille qui détient 51% du club, la Commission attend que Mouscron (re)trouve une stabilité tant au niveau sportif qu’au niveau économique car son budget de 3 millions d’euros serait trop modeste pour la D1 selon l’Union Belge.

Mouscron a bien sûr fait appel et le club devra se présenter devant la Commission des licences le 1er avril prochain. Mais si par malheur, le club se voit de nouveau refuser sa licence, il serait alors renvoyé en D3…

Mouscron n'est pas encore sûr d'être en D1 l'année prochaine !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 26 mars 2015

Un centre de formation de haut niveau en football commun au « RAEC » et aux « Francs Borains »

Voilà enfin l’éclaircie tant attendue dans la grisaille du club montois : les hautes instances politiques de Mons, Boussu et Dour ont décidé d’unir leur force pour que les clubs du RAEC Mons et des Francs Borains puissent disposer d’un centre de formation de haut niveau.

image_large

Après des journées bien difficiles comme hier à cause de l’échec des négociations avec les potentiels repreneurs ukrainiens, les lendemains sont parfois remplis d’espoir. Même si le club montois risque plus que probablement d’être dissout, l’âme de la ville des Dragons n’aura, elle, pas totalement disparue car hier Elio Di Rupo, Jean-Claude Debiève et Carlo Di Antonio, respectivement bourgmestres de Mons, de Boussu et de Dour ainsi que Pascal Lafosse, échevin des sports de Mons, se sont réunis pour créer un centre de formation commun.

Ce centre de formation devrait compter pas moins de 500 jeunes des clubs des Francs Borains (Boussu) et du RAEC Mons, en collaboration avec des partenaires économiques. Cependant, il est encore trop tôt pour parler de l’endroit du futur centre.

L’objectif de ce centre étant de mettre sur pied un projet durable et réaliste pour la formation des jeunes. Pour le club de Mons, l’objectif premier est de finir la saison et le monde politique montois est prêt à l’aider pour y parvenir.

Néanmoins, un couplage entre les 2 clubs de Mons-Borinage n’est pas encore à l’ordre du jour en voyant les difficultés actuelles pour les 2 clubs. L’objectif principal st donc de créer, à terme, un centre de formation performant tout en ayant comme finalité de garder l’âme du club de Mons et de sa ville grâce aux jeunes.

Mons, Boussu et Dour ensembles pour le RAEC Mons .

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 26 mars 2015

Communiqué du Député-Bourgmestre Bruno Lefèbvre Bourgmestre de Chièvres.

Communiqué du Député-Bourgmestre Bruno Lefèbvre.
Celui-ci répond au communiqué de l’opposition MR, publié suite au dernier conseil communal de ce mardi 24 mars

b81a85415d-banniere_bruno_dep_bou
Je suis scandalisé par le Communiqué de l’opposition chiévroise publié suite au Conseil
communal de ce mardi 24 mars. Cela fait maintenant deux ans que le MR est dans
l’opposition mais, depuis, aucun projet ou idée n’a été proposé à la majorité PS-Ecolo.
Rien ! Du vent et de la polémique, rien que ça !
Pour répondre à ce « pseudo communiqué informatif » qu’ils viennent de publier, voici
quelques réflexions :
L’opposition critique la gestion de la Maison de la Cité et notamment la place réservée
aux occupants historiques face aux nouveaux occupants. Dois-je rappeler que la Ville,
c’est à dire les Chiévrois, viennent de libérer quelque 850.000€ pour rénover totalement
le bâtiment ? 850.000€… ! Ce montant ne mérite-t-il pas que l’utilisation de ce bâtiment
soit quelque peu généralisée? Si le MR ne le pense pas, peut-être que ces élus peuvent
dégager d’autres solutions? Peut-être faudrait-il créer une salle par club sportif? Arrêtons
un peu ces idioties!
Oui, le Collège a permis à un groupe musical d’utiliser un local précédemment mis à
disposition de la Fanfare de Chièvres. Mais ce nouveau groupe musical utilise ce local une
seule fois par semaine et lorsque la Fanfare de Chièvres ne s’y trouve pas! Quel est donc
le problème ? Il s’agit ici d’argent public et cette réalisation doit dès lors pouvoir servir à
toutes et tous ! A noter que ceci ne remet évidemment pas en cause le travail de qualité
réalisé par la Fanfare! Il s’agit uniquement de bon sens!
Concernant le Festival de Musique « Chièvres on air », une étude, réalisée il y a trois
ans sur l’ensemble du territoire de Chièvres, démontrait que la Ville manque non
seulement de visibilité mais également et surtout de projets pour la tranche d’âge 18 –
40 ans.
Lors des législatures précédentes, personne – et j’insiste sur ce mot !-, au sein de
l’opposition MR n’a proposé d’initiatives visant à organiser un événement d’ampleur et à
donner de la visibilité à la ville de Chièvres. C’est pourtant d’une importance capitale pour
le développement économique et social de notre bonne Ville.
Aujourd’hui, la majorité propose de soutenir un événement d’ampleur à hauteur de
30.000€. Il s’agit d’un festival de musique électronique, un des rares festivals électro de
Belgique. Et pas n’importe lequel puisque le Festival accueillera des artistes à la
renommée internationale! En outre, ce sera l’un des festivals belges le plus accessible
financièrement ! Cet événement bénéficiera donc d’une grande visibilité qui ne peut être
que bénéfique pour notre Ville!
Quel but poursuit l’opposition? Démolir pour démolir? Faire de la démagogie de caniveau?
Sans aucun doute!
Me reprocher de demander un subside de 30.000€ pour un festival à caractère
international alors que l’opposition MR a précédemment failli faire perdre des dizaines de
milliers d’Euros à notre bonne ville me met tout simplement hors de moi!
Avant de démolir tout projet de ceux qui travaillent à rendre cette ville meilleure, le MR
devrait réfléchir à ce qu’ils ont fait quand ils étaient dans la majorité! Et les exemples
sont légions ! Je pourrais vous citer le Cimetière de Huissignies, où Monsieur Demarez,
alors Echevin des Cimetières, avait fait une conférence de presse pour annoncer quelque
450.000€ de travaux! Bizarrement, la Majorité PS- Ecolo a réussi à faire les travaux en
ce début de législature pour moins de 250.000€! Serait-ce un moment de distraction ou
d’incompétence?
Laissez-moi vous compter une autre «histoire» : les trottoirs de la Grand Place! L’Echevin
des travaux MR de l’époque a sans doute failli dans le montage du dossier puisque les
fondations ont été oubliées… Cette «petite erreur» représente un surcout de 30.000€ que
la Ville va devoir payer d’ici quelques semaines afin de mener ce projet en bon père de
famille ! 30.000€… pour une erreur de gestion ! Ce montant me rappelle quelque chose…
Arrêtons cette démagogie de caniveau! La Majorité actuelle travaille de jour en jour au
profit des Chiévrois!
1) Contrairement à ce qu’annonce l’opposition dans son communiqué, tous nos projets
avancent! Aucune restriction de personnel n’a eu lieu! A contrario, la Ville vient encore
d’engager un chauffeur de camion pas plus tard qu’il y a quelques jours!
2) Contrairement à ce qu’annonce l’opposition, les subsides aux associations ont, eux
aussi, été totalement revalorisés. Malgré plus de 10 ans au pouvoir précédemment,
l’opposition actuelle n’y était jamais arrivée!
3) Et puisque l’opposition y tient, parlons d’égouttage! Depuis 3 ans, pour répondre aux
obligations européennes, notre Ville a effectué plus d’un million d’Euros de travaux
d’assainissement et ce n’est pas terminé! Quel reproche l’opposition compte-t-elle nous
faire? De ne pas avoir réalisé les travaux précédemment? De répondre aux obligations
européennes ?
Ce communiqué m’attriste! Pas à titre personnel, mais bien eu égard à la mauvaise foi
utilisée dans sa rédaction! L’Opposition MR ne sait plus comment attaquer la Majorité qui
travaille sans cesse au profit de notre population et ce depuis maintenant deux ans!
Oui, nous souhaitons dégager 30.000€ mais nous l’assumons! Pour rappel, nous n’avons
fait aucune restriction dans aucun autre domaine pour réaliser cet événement! De plus,
il sera sans aucun doute extrêmement positif pour notre Ville, ses commerces et sa
population!
Membres du MR, mettez-vous au travail au profit des habitants de la Ville plutôt que de
rester uniquement et inlassablement dans la polémique!
Bruno Lefèbvre
Député-Bourgmestre de Chièvres

 

Bruno Lefebvre répond au à l'opposition MR

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 25 mars 2015

Esmeralda Tack, lauréate de Belgian Junior Coffee Ambassador

Remise des prix

Esmeralda Tack, étudiante à l’Institut Provincial d’Enseignement Secondaire d’Ath aremporté ce 18 mars dernier à Hoogstraten le premier prix du Belgian Junior Coffee Ambassador (BJCA).
Etudiante en 7ème sommellerie et jeune « Barista », elle s’est vu remettre le premier prix par les Cafés Rombouts. Elle profitera donc dans quelques temps d’un séjour au Brésil, notamment dans une plantation de café où elle pourra mettre tous ses sens et connaissances à profit !

Au total, 20 écoles hôtelières du pays (11 flamandes et 9 francophones) ont participé à la finale du Belgian Junior Coffee Ambassador.

Cet évènement mettait les étudiants au défi en testant leur connaissances du café au travers de quatre épreuves spécifiques : Cup Tasting, Slow coffee, Expresso et Capuccino.
Le jury composé de gagnants de concours nationaux et internationaux « Barista » étaient très attentifs à la manière dont les participants ont pu préparer quatre expresso parfaits en 5 minutes ou encore quatre cappucino en 6 minutes. Pour l’épreuve de cuptasting, 6 sets de 3 tasses de café filtre étaient présentées aux candidats. Deux tasses par set contenaient le même café et donc une tasse contenait un café différent. Les participants étaient mis au défi de retrouver la tasse avec le café différent, et ceci pour chaque set.
Les cafés Rombouts, pour préparer au mieux les équipes participantes ont mis à disposition des écoles hôtelières du matériel didactique tel une machine à expresso ou encore une machine professionnelle pour moudre les grains de café pour préparer au mieux leurs élèves à cette compétition.
Les gagnants des catégories Meilleur Expresso, Meilleur Cappuccino, Meilleur Slow Coffee et Meilleur Cup Tasting seront prochainement invités au ‘World of Coffee 2015’ dans la ville suédoise de Göteborg.

prix ath 10983301_376489199209631_2163464094403541283_o

 

Le café à l'honneur avec l'IPES Ath et Esmeralda Tack.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 25 mars 2015

Tournai Expo : Concours de menuiserie 2015

Hier soir, à Tournai Expo se tenait le concours pour désigner les meilleurs élèves menuisiers du Hainaut Occidental.

IMG_7140

Ce concours a vu le jour en 2002 à Tournai et à Mons grâce à un rapprochement entre les différentes associations de menuisiers du Hainaut. Les consignes du concours étaient d’exécuter une pièce qui est définit au préalable par les membres du comité, pièce qui est d’ailleurs commune à tous les élèves qui participent au concours.

Pour l’exécution du travail, les participants travaillent tous dans un atelier d’une école choisie au départ. Chaque année, l’école qui accueille les élèves pour travailler dans leur atelier change et cette année, ce fut au tour de l’école de Don Bosco de Tournai d’être l’hôte du concours.

7 écoles différentes ont participé au concours avec 4 élèves qui représentent leur école respective. Le jury est lui constitué de l’association des menuisiers comportant le président Michel D’Haene ainsi que d’autres collègues menuisiers.

Pour juger leur travail, le jury se base sur plusieurs critères tels que les dimensions, les joints et l’aspect final entre autres.

Pour les élèves, ce concours est un vrai plus sur un CV. La preuve en est que le gagnant de l’année dernière a réussi à empocher la médaille d’argent de l’Euroskills, la compétition européenne des métiers manuels et techniques.

IMG_7129 IMG_7128 IMG_7134    IMG_7146 IMG_7145 IMG_7144    IMG_7135    IMG_7127 IMG_7126 IMG_7125 IMG_7124   IMG_7121 IMG_7120

Déconstruction de l’hôpital civil de Charleroi en mai

En mai prochain, le CPAS de Charleroi commencera la déconstruction de l’ancien hôpital civil dont les services avaient été transférés vers l’hôpital civil Marie Curie de Lodelinsart en novembre dernier. Les travaux devraient durer près d’un an.

Hôpital

Alors que l’hôpital civil existait depuis les années cinquante, il a dû cesser ses activités en novembre de l’année dernière. Le CPAS pourra dès lors utiliser le terrain pour d’autres activités étant donné que la transformation de l’hôpital était tout bonnement impossible.

Les riverains ont déjà été officiellement informés des travaux à venir, tout en sachant que le but sera de finir les travaux au plus vite pour parer à d’éventuels problèmes qui retarderaient les travaux tels que l’arrivée de jeunes qui auraient l’envie d’en faire un squat.

La porte-parole du CPAS précise que durant ces travaux, ils garderont les matériaux récupérables et qu’ils atténueront autant que possible les inconvénients pour le voisinage tels que les horaires de travail en dehors des heures de pointe.

Pour le réaménagement du site, Eric Massin, président du CPAS, a éclairé les riverains sur les projets futurs : une maison de repos accompagnée de logements moyens et des parkings en sous-sol seront au rendez-vous. Néanmoins, les dates pour ce réaménagement ne sont pas encore connues.

Combat les déchets à Péronnes – mise à jour du rendez-vous de Péronnes on va sur Antoing

Suite à une cérémonie funéraire à Péronnes, le rendez-vous pour « Pas de Quartier pour les déchets » est modifié, rendez-vous au centre administratif d’Antoing.
dechets peronnes

De Péronnes à Antoing.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 25 mars 2015

Jan Jambon sur le terrain pour combattre la criminalité frontalière en Wallonie Picarde

Ce mardi, le commissariat central de la zone de police du Tournaisis a eu la visite de Jan Jambon, ministre de l’Intérieur pour évoquer la problématique de la criminalité frontalière.

jan_jambon

D’autres villes telles que Mouscron, Estaimpuis, Courtrai ou Ypres par exemple connaissent eux aussi ce problème. Néanmoins, les chiffres démontrent que la criminalité baisse malgré l’importante vague de criminalité existante il y a quelques années.

Durant cette rencontre, Paul-Olivier Delannois, bourgmestre ff de Tournai et président de la zone de police, a mis sur la table la problématique des heures de fermeture des discothèques. Problème qui n’était pas connu du ministre mais il compte se pencher sur le dossier pour régler le problème.

Il a aussi été question de la norme KUL qui risque d’affaiblir la police à cause des congés-maladie et de la pyramide des âges. Alors que le ministre n’entend pas revoir la norme KUL, il pense surtout redéfinir les tâches de la police en redistribuant certaines tâches à d’autres structures publiques ou des entreprises privées. Dossier qui devrait, normalement, être clos d’ici l’été selon le ministre.

Le ministre de l'intérieur en visite dans notre région.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 25 mars 2015

RAEC Mons : le repreneur ukrainien se retire des négociations

Mauvaise nouvelle pour le RAEC Mons : la piste ukrainienne ne verra pas le jour et le club montois se retrouve dans l’impasse.

Mons

Mardi après-midi, Pierre François, directeur général du club de football de division 2 a annoncé à la presse qu’il n’y avait plus de repreneur potentiel pour le club.

Alors que les repreneurs ukrainiens étaient en pôle position, tout s’est arrêté au dernier moment à cause d’une deadline proposée par les ukrainiens mais qui était impossible pour les Dragons. En effet, leurs homologues ukrainiens voulaient reporter la date finale au 25 avril, ce qui était tout simplement impossible pour Mons qui doit boucler son dossier pour le 31 mars.

Aujourd’hui, tous les membres du club seront informés de leurs droits. Il ne serait pas étonnant de la part des joueurs qu’ils veuillent continuer à s’entraîner et jouer pour terminer la saison la tête haute. Cependant, il faudra d’abord l’accord du Tribunal de Commerce pour que le club puisse survivre jusqu’en fin de saison.

Néanmoins, le matricule 44 a encore une chance de se sauver : la reprise totale risque bien sûr d’être difficile mais si le club arrive à rembourser dans les jours qui viennent sa dette qui s’élève à 800 000 euros envers l’Union Belge, le RAEC Mons pourrait continuer à vivre mais en division 3. Si pas, le club disparaîtra…

Un triste nouvelle pour le football wallon en attendant peut-être un miracle?

Le RAEC de Mons en recherche d'autres repreneurs

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 25 mars 2015

Inauguration d’une station de gaz naturel en avril à Tournai

Dans quelques semaines, une évolution importante sera franchie pour les énergies renouvelables en Wallonie picarde avec l’inauguration de la toute première station de gaz naturel compressé pour les véhicules au boulevard Delwart, à Tournai.

20011727-car-le-ravitaillement-sur-une-station-d-essence

En principe, si toutes les démarches administratives sont terminées dans les temps, la station sera officiellement accessible à tous pour le 23 avril même s’il se pourrait qu’elle soit déjà en service avant.

Celle qui est à l’origine de cette tout nouvelle station n’est autre que Elsa, la filiale énergétique d’Ideta, accompagnée dans sa démarche par Electrabel, GDF Suez et G&V Energy Group.

Le gaz qui sera utilisé est le même que celui employé en cuisine ou pour se chauffer par exemple. Il sera donc moins dangereux car il est plus léger que l’air et dès lors il pourra s’évaporer en cas de fuite.

Une autre bonne nouvelle grâce à ce gaz et non des moindres : il est moins cher que le diesel. Il permet donc de faire des économies très intéressantes ! De plus, les véhicules roulant au CNG ont une consommation plus basse de 30 à 50% et contrairement au pétrole, les réserves du gaz naturel sont très importantes !

L’arrivée de cette nouvelle station de gaz naturel à Tournai a donc des avantages autant au niveau écologique qu’au niveau économique.