Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
23
ven
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
fév 23 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
10:00 RADIO ALTEO – Claude – Sylviane,...
RADIO ALTEO – Claude – Sylviane,...
fév 23 @ 10:00 – 12:00
RADIO ALTEO - Claude - Sylviane, et Christophe
Radio Altéo – Vendredi 10h – 12h Le vendredi de 10h à 12h Camille et Claude ainsi que leur équipe Altéo, mouvement social de personnes , valides et handicapées soutenue par la  Mutualité chrétienne, diffuse[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
fév 23 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.
13:00 LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
fév 23 @ 13:00
LES TUBES DANS LA RADIO - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]

View Calendar

La réponse de Ville de Tournai au courrier de la Défense

La ville de Tournai à reçu un courrier de la Défense concernant l’occupation du terrain militaire pour une manifestation de quartier le 18 mars 2017. La réponse de celle-ci a été sans appel.

téléchargement (21) téléchargement (20)

 

La défense a ainsi envoyé un courrier à la ville de Tournai le 30 mars 2017 leur expliquant que le terrain en question demeure un terrain militaire dont l’accès est par conséquent strictement interdit à toute personne étrangère aux services de la Défense et en accusant la ville d’avoir plutôt mis la Défense devant le fait accompli plutôt que d’avoir pris les bonnes dispositions dès le départ.

Par conséquent, la Défense se réserve le droit de dresser le relevé des aménagements non autorisés et des dégradations qui ont été commis sur le terrain militaire et de réclamer à la Ville de Tournai la remise des lieux en leur pristin état.

Pour finir par demander que la ville de Tournai soit vigilante car de nouvelles manifestations semblent prêtes à être organisées sur le terrain militaire.

 

La réponse de l’administration communale de Tournai le 8 mai 2017 ne s’est pas faite attendre :

Elle insiste premièrement sur le fait qu’il n’a jamais été de la volonté de la ville de Tournai de mettre la Défense devant le fait accompli mais plutôt de trouver des solutions respectueuses à la fois des intérêts de la Défense et de la ville de Tournai tout en soutenant le comité de quartier afin de donner une dynamique favorable au bien vivre ensemble.

Elle continue en ajoutant qu’une rencontre s’était déroulée où il a été convenue que le terrain militaire pouvait être occupé moyennant une rétribution financière symbolique voire à titre gracieux. Or, le montant était fixé à 2771 euros par an, ce qui est très cher pour une ASBL qui ne possède pas de moyens financiers importants.

De plus, le terrain militaire est entretenu depuis de nombreuses années par la ville de Tournai, exemptant les militaires de le faire eux-mêmes, c’est pourquoi elle explique que les relations entre l’Etat-Major et la ville de Tournai ont toujours été excellentes.

Elle précise également que l’intelligence citoyenne voudrait qu’un accord puisse être trouvé et que dans ce contexte difficile sur le plan société, il serait inexplicable de ne pas soutenir un comité qui oeuvre au vivre-ensemble afin de fédérer plutôt que de diviser. Elle apporte ainsi son soutien au comité de quartier et invite le Gouvernement fédéral à s’adresser directement au comité qui est le bon interlocuteur dans ce dossier.

Pour finir elle invite le Ministre à revoir sa position en octroyant la gratuité du terrain.

Acerta analyse les chiffres relatifs aux mamans sur le marché du travail

Une meilleure base de soutien pour être maman et indépendante

happy-mother-dayBruxelles, 12 mai 2017. Combiner maternité et emploi est un exercice d’équilibre. Combiner maternité et gestion d’entreprise l’est tout autant. l’occasion de la fête des Mères, Acerta, la caisse d’assurances sociales, a analysé ses chiffres relatifs aux mères sur le marché du travail et il s’avère que les mamans parmi les indépendants et les professions libérales sont en moyenne légèrement plus âgées que celles parmi les travailleuses : 31,44 ans contre 29,94 ans. Cette différence s’expliquerait-elle par le fait que la deuxième catégorie bénéficie d’un meilleur soutien que la première ? Ces dernières années, des efforts ont été effectués en tous points pour offrir une plus grande égalité des droits aux deux catégories. Outre l’allocation de congé maternité, les jeunes mamans indépendantes bénéficient d’une dispense de cotisations sociales dans le premier trimestre à concurrence de 1456 euros. 48 % d’entre elles ne recourent pourtant toujours pas aux titres-services.
L’allocation de congé maternité est désormais une réalité
Les jeunes mamans actives en tant qu’indépendantes ont depuis le 01/01/2017 droit à 12 semaines de congé de maternité (3 semaines obligatoires + 9 semaines facultatives (10 en cas de naissance multiple)), combinées à une allocation de maternité forfaitaire, une situation plus avantageuse qu’auparavant.
Octroi automatique d’une dispense de cotisations sociales pour un trimestre
Depuis le 1er octobre 2016, les indépendantes bénéficient d’une dispense de cotisations sociales pour le trimestre suivant l’accouchement à concurrence de 4098,39 euros maximum. Liesbet Desmedt : « La dispense trimestrielle est une intervention bienvenue, qui plus est, accordée automatiquement dès que l’allocation de congé de maternité est octroyée. Les jeunes mamans ne doivent entreprendre aucune action supplémentaire ce qui constitue un des aspects non négligeables de cette mesure. D’après une analyse d’Acerta pour le premier trimestre, une dispense moyenne de 1456 euros est accordée. »
Davantage de publicité nécessaire pour les titres-services : seuls 52 % les utilisent
Les titres-services représentent une autre mesure de soutien pour les mères indépendantes. Cette mesure – également appelée « aide à la maternité » – n’est pas neuve, mais s’est développée au fil des années. Les jeunes mamans ont désormais droit à 105 titres-services d’une valeur de 9 euros chacun alors qu’en 2006, aux prémices de cette mesure, elles n’avaient droit qu’à 70 titres-services d’une valeur inférieure. Liesbet Desmedt : « Cette mesure fait partie de la protection de la maternité qui s’élève à 945 euros, mais les mères doivent la demander. Poser simplement la question suffit, mais elle doit être formulée par la mère. Elle peut la poser dès le sixième mois de la grossesse, et plus précisément, de trois mois avant la date de l’accouchement, jusqu’à 15 semaines après l’accouchement. »
Les chiffres montrent que seuls 52 % des jeunes mamans indépendantes y recourent : autrement dit, une véritable occasion manquée. « Nous ne recevons l’information qu’après les faits et donc trop tard pour informer nos clientes de leurs droits. Nous le soulignons donc volontiers chaque fois. L’aide à la maternité peut être affectée à une aide-ménagère : elle peut s’occuper de la lessive, du repassage, du nettoyage, de la cuisine, etc. mais aussi p. ex. des courses. »
Selon les chiffres d’Acerta, il s’avère également que les demandes de titres-services émanent principalement des professions libérales. Et les demandeuses ne s’y prennent pas à la dernière minute : la plupart des allocations sont versées dans le mois de l’accouchement.
Allocation de naissance et allocations familiales identiques pour tous
À la naissance d’un enfant, les parents ont également droit à une allocation de naissance, également appelée « prime de naissance », et à des allocations familiales. Le père ou le partenaire de la mère doit également en faire la demande. Patrick Bils, Manager Caisse d’allocations familiales chez Acerta explique : « Sur le plan de l’allocation de naissance et des allocations familiales, indépendants et travailleurs sont soumis aux mêmes règles dans toute la Belgique. »
Acerta souhaite une bonne fête des Mères à toutes les mamans, qu’elles soient travailleuses ou indépendantes !
Source : BELGA

 

Des travaux sur la E42/A8 impliqueront des déviations

E42/A8 – Réhabilitation de revêtement dans une bretelle de l’échangeur de Tournai et à proximité

road-works-258057_960_720

Des travaux de réhabilitation de revêtement auront lieu dans les jours à venir sur l’autoroute E42/E42 à hauteur de l’échangeur de Tournai. Les conditions de circulation y seront modifiées :

Du jeudi 18 mai au mercredi 24 mai 2017, la bretelle de l’échangeur de Tournai permettant de relier l’E42/A8 depuis de la France, en direction de l’E429/A8 vers Bruxelles sera fermée.

Une déviation sera mise en place via la sortie N°33 de l’E42/A16 et la N48.

 Ce chantier sera réalisé en collaboration avec le partenaire technique de la SOFICO : la Direction générale opérationnelle Routes et Bâtiments du SPW.

L’apprentissage des langues récompensé

Ce mercredi 10 mai, avait lieu la remise des « Labels européens des langues 2017 » en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Cinq « Labels » et un prix du jury ont été remis à des projets innovants dans le domaine de l’apprentissage des langues. Les lauréats ont reçu un certificat de « Label »  et un  bon d’achat pour du matériel pédagogique et informatique.
000000003994_20150303154209_l
Ce concours est organisé conjointement par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le FOREM, Bruxelles-Formation, l’AEF-Europe et Epale, à l’initiative et avec le soutien de la Commission européenne.
La remise des « Labels européens des langues 2017 » a lieu ce mercredi 10 mai, de 10h30 à 15h15 au BIP (salle Zinneke) place Royale 11 à 1000 Bruxelles.
Cette année, les projets primés devaient correspondre à une des 3 priorités suivantes : l’acquisition de compétences culturelles ou linguistiques à des fins d’insertion socio-professionnelles, l’ouverture à la diversité dans les établissements scolaires ou l’apprentissage informel des langues.
Trois établissements scolaires et deux asbl ont reçu un « Label européen des langues ».
Dans l’enseignement fondamental :
- l’Ecole communale du Centre de Malmédy et sept écoles partenaires de la Grande Région (France, Allemagne, Luxembourg et Belgique) ont créé une plate-forme numérique, www.universallanguage.eu, pour apprendre et enseigner les langues étrangères d’une manière ludique et originale  dans des classes bilingues, multilingues ou spécialisées.
Dans l’enseignement secondaire, deux écoles ont été distinguées :
- l’Institut St-Joseph Sacré-Cœur de la Roche-en-Ardenne a créé plus de 120 karaokés illustrés, regroupés dans un site web gracieusement mis à la disposition de tout internaute apprenant le français, l’anglais, le néerlandais ou … le latin.
- l’Athénée Royal de Beaumont a conjugué l’apprentissage de l’espagnol en diverses activités créatives, ludiques et théâtrales tout en œuvrant contre le harcèlement.
Le Monde des Possibles, asbl de Liège, a offert à des femmes migrantes une formation linguistique poussée dans le but de mettre sur pied un service d’interprétariat autogéré en milieu social.
Le Maître Mot, asbl de Bruxelles, a permis à des adultes en apprentissage du français d’explorer la narration sonore, sur le thème de Bruxelles.
Par ailleurs, un « Prix du jury » a été octroyé à la section fondamentale de l’Ecole Internationale « Le Verseau » pour l’investissement dans le projet  « Marvellous Mosaic du Monde », de l’ensemble du personnel et des parents et ce, sur le long terme.
Le Label européen des langues est une initiative de la Commission européenne et est co-organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le FOREM, Bruxelles-Formation, l’AEF-Europe et Epale afin de valoriser et d’encourager des initiatives innovantes dans l’enseignement et l’apprentissage des langues. Il récompense les nouvelles approches dans le domaine de l’enseignement des langues, participe à leur notoriété et favorise ainsi les bonnes pratiques.
En soutenant les initiatives innovantes à l’échelle locale et nationale, le Label cherche à améliorer la qualité de l’enseignement linguistique en Europe.
Descriptif du concours : http://lnk.fr/LabelConcours2017

Tournai : des pieds de vigne dans différents quartiers de la ville !

A Tournai, le service des espaces verts a profité des beaux jours pour fleurir un peu plus différents quartiers de la ville

l_p1000097

Le service des espaces verts de la Ville de Tournai est sur le qui-vive avec l’arrivée des beaux jours. Depuis début mai, de très beaux bacs en acier corten garnis de plantations ont été installés dans le cœur de la ville : deux sur le parvis Saint Jacques (des oliviers) , trois à la Naïade (des osmanthus), et neuf à la rue de Courtrai (des osmanthus). Ce vendredi, les agents communaux ont posé neuf bacs contenant chacun un pied de vigne à la place de Lille.

La pose de ces bacs en acier corten se poursuivra dans les prochaines semaines. Aux alentours du 18 mai, neuf bacs avec des oliviers seront installés sur le parvis Saint-Quentin. A la fin de ce mois, huit autres bacs sont prévus au quai Notre-Dame. Ces installations contribueront à rendre le centre-ville agréable et élégant. Merci à toutes et tous de respecter ces installations, tant pour le contenant que le contenu.

Des pieds de vigne à la place de Lille à Tournai !

Le service des espaces verts de la Ville de Tournai est sur le qui-vive avec l’arrivée des beaux jours : des pieds de vignes sont entrain d’être installés place de Lille

P1000097

Depuis le début de semaine, de très beaux bacs en acier corten garnis de plantations ont été installés dans le cœur de la ville : deux sur le parvis Saint Jacques (des oliviers) , trois à la Naïade (des osmanthus), et neuf à la rue de Courtrai (des osmanthus). Ce vendredi, les agents communaux ont posé neuf bacs contenant chacun un pied de vigne à la place de Lille.

La pose de ces bacs en acier corten se poursuivra dans les prochaines semaines. Aux alentours du 18 mai, neuf bacs avec des oliviers seront installés sur le parvis Saint-Quentin. A la fin de ce mois, huit autres bacs sont prévus au quai Notre-DameCes installations contribueront à rendre le centre-ville agréable et élégant. Merci à toutes et tous de respecter ces installations, tant pour le contenant que le contenu.

Éducation sexuelle à l’école : pourquoi est-ce si important ?

La très grande majorité des jeunes aspirent à des relations saines et épanouissantes et ils veulent avoir accès à des informations correctes sur la sexualité. Une formation relationnelle et sexuelle à l’école y contribue.

123-tieners-meisje-lachen-170-08

Les jeunes sont perméables aux médias. Les jeunes puisent souvent leurs informations dans les nouveaux médias. Une éducation relationnelle et sexuelle doit leur permettre de faire le tri et de corriger les messages trompeurs.

Une formation sexuelle pour une meilleure santé. La sexualité chez les jeunes a été longtemps présentée comme porteuse de menaces pour la santé : le sexe peut provoquer des MST et des grossesses non désirées. Aujourd’hui, on peut considérablement réduire ces risques et la prévention fait partie de la formation.

Une formation relationnelle et sexuelle pour un bon développement. La sexualité est liée à des aspects biologiques, cognitifs, émotionnels, d’autonomie et moraux du développement. Si nous voulons que les jeunes profitent de leur sexualité, nous devons les y aider, et poser des balises dès leur jeune âge, pour prévenir les risques, indiquer les limites et apprendre à écouter les besoins et désirs de l’autre. Tant les parents que les éducateurs, l’école ou les centres spécialisés, doivent être partenaires dans le processus du développement sexuel, surtout à l’adolescence.

Des effets positifs confirmés. L’éducation affective et sexuelle joue un rôle important dans le développement des jeunes. La recherche a montré qu’une bonne éducation conduit à un comportement sexuel plus responsable, moins violent, plus sain et à moins de grossesses non désirées. En outre, on constate que les jeunes qui en ont bénéficié retardent leurs premiers rapports sexuels et utilisent plus systématiquement un préservatif et, pour les jeunes filles, un moyen de contraception adéquat.

 

Le marathon de lecture en langue régionale de la bibliothèque communale de Gaurain le jeudi 18 mai

Le marathon de lecture en langues régionales « lîre sins r’lache » se déroulera à la bibliothèque communale de Gaurain le jeudi 18 mai de 14h à 18h.

bibliotheque-de-tournai

Ce marathon est un concours de lecture à voix haute en langue régionale qui s’adresse à tous (adultes et enfants), acteurs locaux des communes de Wallonie.

Les lectures sont filmées et ont lieu :

– Soit dans la bibliothèque

– Soit à l’extérieur de la bibliothèque (chez soi, dans un parc, etc.) : dans ce cas les lecteurs s’enregistrent et envoi une copie de leur lecture sur clé USB.

Vous pouvez choisir la lecture que vous voulez, si vous n’en avez pas une bibliothécaire vous accueillera ce jour-là et vous proposera un choix de lecture pour petits et grands.

La commune gagnante est celle qui aura constitué la plus longue chaîne de lecture en langue régionale, en fonction des règles de participation

Les résultats auront lieu le 27 mai lors de la journée de clôture à Namur