Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
22
mer
2017
10:00 Voyance + Fabienne et Patrick J...
Voyance + Fabienne et Patrick J...
nov 22 @ 10:00
Voyance +  Fabienne et Patrick James Wallace
Voyance + – Mercredi de 10h à 12h00 Le mercredi de 10h à 12h avec Fabienne médium et Patrick James Wallace Voyance et transcommunication gratuite ! Voyance + est une émission en direct diffusée le[...]
16:00 HAPPY JOB – Alexandre et Wallace
HAPPY JOB – Alexandre et Wallace
nov 22 @ 16:00 – 18:00
HAPPY JOB - Alexandre et Wallace
Avec Alexandre, on y aborde les jobs mais par les entrepreneurs, les indépendants, ils viennent présenter leur entreprise et les profils d’emplois qu’ils recherchent exactement ; l’émission en deuxième partie se fait en coaching et[...]

View Calendar

Le guide de la N-VA De Wever s’exprime : « Le gouvernement ferait mieux de démissionner et de laisser les syndicats gouverner »

dewever

le président de la N-VA Bart De Wever estime qu’il faut de toute façon faire passer l’accord. « J’appliquerais l’accord en tout cas. Nous savons qu’il faut le faire passer, qu’il faudra progressivement travailler plus longtemps. Sinon, la sécurité sociale sera impayable.Nous devons le faire » a-t-il déclaré à la VRT.

De Wever a encore souligné que « dans une démocratie, c’est le gouvernement qui assume la responsabilité finale ». « Nous avons consulté les partenaires sociaux, nous leur avons fait des concessions. Si évidemment ce n’est jamais bien, sauf si on respecte leurs exigences à la lettre, le gouvernement ferait mieux de démissionner et de laisser les syndicats diriger le pays ».

Source: Belga

Le Championnat belge des métiers a lieu les 16 et 17 mars : 260 jeunes de moins de 25 ans en compétition

260 jeunes sont dans les starting blocks. Après avoir « subi » avec succès, en janvier et février, les épreuves de pré-sélection, les voici en finale ! Ces 16 et 17 mars, ils vont se mesurer dans des épreuves techniques de haut niveau pour faire montre de leur excellence professionnelle. Leur espoir ? Faire partie du Team belge qui s’envolera en août prochain pour le Championnat mondial au Brésil.

skills2

260 finalistes concourent dans 27 métiers dans les secteurs suivants :
• Construction – à Construform (Liège)
• Alimentation – à Epicuris/IFAPME (Liège)
• Services – à EFP (Bruxelles)
• Transports – à Bxl Formation (Bruxelles)
• Industrie – à Technocampus (Charleroi)
• Arts graphiques – au Cepegra (Charleroi)

Tous ont moins de 25 ans. Durant deux jours, ils vont s’affronter dans des épreuves techniques préparées par des professionnels issus de centres de formation, d’écoles ou d’entreprises. Ces épreuves doivent permettre de juger des capacités du jeune en situation de compétition, donc de stress comme sur un « vrai » lieu de travail.

En parallèle à la compétition, des animations « Village Métiers » s’installent sur place pour permettre à chacun de s’informer, de tester, d’essayer et d’adopter ces métiers qui offrent de réelles opportunités d’épanouissement professionnel et personnel.

Attention ! Il faudra attendre le 27 mars pour connaître les noms des champions belges. Ceux-ci seront dévoilés lors de la grande soirée « Palmarès » du 27 mars au Théâtre de Namur.

• 600 jeunes de moins de 25 ans ont participé aux pré-sélections
• 260 finalistes s’affrontent les 16 et 17 mars
• 27 métiers
• 6 sites de compétition

skills

 

Evaluation de la menace terroriste : le Gouvernement reste vigilant et déterminé

gouvernement2014

Source: Service de presse du Premier ministre Charles Michel

Le Conseil national de sécurité s’est réuni ce lundi 9 mars. Ce Conseil est tenu une fois par mois sous la présidence du Premier ministre Charles Michel.

L’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) a transmis au Conseil national de sécurité son évaluation de la menace.

L’OCAM évalue la menace au niveau 2 avec une vigilance particulière mais prolonge son évaluation au niveau 3 pour certaines institutions et intérêts spécifiques.

Le Gouvernement analyse avec les services concernés les dispositifs de sécurité nécessaires que cette évolution implique. Le Gouvernement adaptera en conséquence ces dispositifs dans le courant de cette semaine. Dans l’attente, le déploiement militaire actuel reste en place.

Charles Michel, Premier ministre : « Le Gouvernement reste très déterminé et vigilant afin d’assurer la sécurité des citoyens ».

Jan Jambon, Vice-Premier ministre et ministre de la Sécurité et de l’Intérieur : « Le niveau actuel requiert toujours la plus grande vigilance. L’important est de garantir à tout moment la sécurité de tous les citoyens et institutions dans le pays. »

Pour rappel, outre les ministres ayant dans leurs attributions la Justice, la Défense nationale, l’Intérieur et les Affaires étrangères, les Vice-Premiers ministres qui n’ont pas ces matières dans leurs compétences font partie du Conseil national de sécurité. Les membres du Gouvernement qui ne font pas partie du Conseil peuvent être invités par le Premier ministre à y participer pour l’examen des dossiers qui les concernent particulièrement.

L’administrateur général de la Sûreté de l’Etat, le chef du Service général du renseignement et de la sécurité des Forces armées, le commissaire général de la Police fédérale, le directeur de l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace, le président du Comité de direction du Service public fédéral Intérieur, un représentant du Collège des procureurs généraux et le procureur fédéral assistent aux réunions du Conseil lorsque leur présence est requise par l’ordre du jour.

Avis à la population : Bactérie E. Coli >> Rappel de fromage Roquefort chez Colruyt, Collect&Go et OKay

Colruyt, Collect&Go et OKay rappellent le Roquefort 100 g

En raison de la présence possible de la bactérie E.coli dans le fromage Roquefort 100 g, Colruyt, Collect&Go et OKay ont décidé, en accord avec l’AFSCA, de retirer de la vente ce produit portant la date limite de consommation mentionnée ci-dessous.

Colruyt, Collect&Go et OKay demandent à leurs clients de ne pas consommer ce produit et de le rapporter en magasin, où il leur sera remboursé. Entre-temps, le produit a été retiré des rayons de tous les points de vente.

Les symptômes peuvent se produire dans la première semaine suivant la consommation du produit et peuvent être :  infections gastro-intestinales, associées ou non à une diarrhée sanglante et accompagnées ou non de fièvre. Dans les cas très graves, une insuffisance rénale peut être provoquée chez les jeunes enfants.

Les personnes qui ont consommé ce fromage et qui montrent des symptômes similaires doivent immédiatement consulter leur médecin traitant et lui donner les informations nécessaires concernant la consommation de ce produit.

Description du produit :

Roquefort 100 g

Date limite de consommation : 08.05.15
Numéro de lot : EE1632
Numéro d’article : 26585
Numéro d’identification vétérinaire : FR 12 203 022 CE
Producteur : LFO SAS

Pour plus d’informations, les clients peuvent se rendre sur colruytgroup.be ou appeler le 02 363 54 54.

FAQ

J’ai acheté ce produit. Que dois-je faire ?
Ne le consommez pas. Rapportez-le dans votre magasin Colruyt ou OKay et nous vous le rembourserons.

Que se passe-t-il si j’en ai déjà mangé ?
Les symptômes possibles en cas d’intoxication par la bactérie E.coli sont la diarrhée (parfois accompagnée de saignement), des crampes intestinales et des nausées, avec ou sans fièvre.
Ces troubles se manifestent généralement dans la semaine suivant l’ingestion du produit.

Chez les enfants, ils peuvent parfois entraîner de sérieux problèmes rénaux.

Que dois-je faire si je suis malade ?
Si vous avez consommé ce produit et si vous présentez ces symptômes, consultez votre médecin. Nous vous rembourserons vos frais médicaux sur présentation d’une attestation médicale.

Puis-je rapporter les restes du fromage pour contrôle ?
Oui.

Quels sont le numéro de lot et la date limite de consommation ?
Il s’agit du Roquefort 100 g portant le numéro de lot EE1632 et la date limite de consommation 08.05.15.

Où puis-je obtenir plus d’informations ?
Appelez notre service clientèle au 02 363 54 54.

 

Quels seront les déboires des navetteurs cette semaine ?

sncb

Dernier problème en date, un camion arrache un câble entre Tournai et Mouscron mercredi dernier, près de 500 navetteurs étaient pris au piège et engendre 24 heures de problèmes entre ces deux gares.

Nathalie Pierard, porte-parole de la SNCB, confirme qu’un total de 47 trains ont été supprimés entre mercredi matin et jeudi matin.

Ce lundi matin, deja plusieurs trains en retard, le lot de déboires des navetteurs n’est jamais fini, alors faut-il privatiser la SNCB , la question revient une fois de plus dans la bouche de certains.

Service public en déconfiture, il n’y a pas que la SNCB, on pourrait aisément revenir sur le SPW, une privatisation ne serait-elle pas bénéfique ?

Quand on voit l’état de nos routes, aussi bien de la tenue des routes et autoroutes, mais aussi de l’entretien et du nettoyage quotidien des abords, crasses, entrées d’égout, etc.. beaucoup reviendront sur l’énorme différence entre notre Wallonie et la France où des équipe parcourent quotidiennement les kilomètres pour enlever tout débris, nettoyer les abords et surtout boucher immédiatement tout trou dans le bitume.

Nous avons tout à envier pour le transport !

 

L’IBSR à sortit son rapport annuel 2013

IBSR_RGB
Contribuer activement à une réduction durable du nombre de victimes de la route par le développement, le partage et la mise en pratique des connaissances en matière de sécurité routière : telle est la mission renouvelée de l’IBSR.

Le nombre de tués sur place est en baisse de 6,5 % et le nombre d’accidents corporels suit la même tendance. Malgré tout, plus de 700 personnes perdent encore la vie dans des accidents de la circulation chaque année. Par rapport aux Pays-Bas, par exemple, le nombre de tués par 100 000 habitants reste deux fois plus élevé dans notre pays. Nous devons donc poursuivre nos efforts pour faire baisser ces chiffres et atteindre les objectifs fixés pour 2015 (630 tués maximum) et 2020 (420 tués).

Karin Genoe
Administrateur délégué

Mission

L’Institut Belge pour la Sécurité Routière entend contribuer activement à une réduction durable du nombre de victimes de la route et à une amélioration de la convivialité dans le trafic. En 2011, à l’occasion de la troisième édition des États Généraux de la Sécurité Routière, un nouvel objectif a été fixé, à savoir une réduction de 50% du nombre de tués sur les routes belges en 2020 par rapport à 2010 (840 personnes décédées sur la route).
Lien direct vers le rapport annuel  http://rapportannuel.ibsr.be/

Danger signalé pour les vélos : Shimano a détecté un problème susceptible de nuire à la sécurité

shimano09_slx_levers_hi

Rappel volontaire de freins à tambour Shimano
6 mars 2015
Shimano a détecté un problème susceptible de nuire à la sécurité dans les freins à tambour BR-IM45 et BR-IM55 vendus aux consommateurs après le 15 janvier 2015. Nos essais de qualité internes ont montré que les tambours de certains freins présentaient de petites fissures. L’actionnement avec grande force de ces freins peut en occasionner la rupture, pouvoir provoquer des accidents.

Jusqu’ici, aucun incident n’a été signalé. Toutefois, comme tous les produits Shimano doivent satisfaire en premier lieu aux standards industriels les plus stricts en matière de sécurité des consommateurs, Shimano a décidé un rappel volontaire des freins à tambour concernés.

Pour les marques de vélos et différent pays affecté veuillez consulter la liste en bas de ce texte.
En plus, un certain nombre de freins affecté a été vendue appart comme pièce détachée chez des marchands dans le Benelux.

Les freins concernés sont seulement ceux qui portent les codes de production suivants : ML et NA.
Ce rappel de produit ne s’applique pas aux bicyclettes vendues avant le 16 janvier 2015. Les freins de ce type marqués d’un point blanc ou portant un autocollant vert (cf. photo) ont déjà été contrôlés par Shimano et ne sont pas concernés par ce rappel.

Les consommateurs en possession d’une bicyclette équipée des freins concernés doivent cesser immédiatement de les utiliser et se rendre chez leur détaillant pour les faire remplacer gratuitement. Les consommateurs qui ne savent pas exactement si leur bicyclette est équipée d’un tel frein à tambour doivent se rendre chez leur détaillant pour le faire vérifier.

Shimano souhaite présenter ses excuses pour ce désagrément.

EMBARGO DATE : For immediate release

Marques / Pays concernées
Belgique/Pays-Bas, marques: Batavus, Gazelle, Trek, Sparta
Danemark,marques: Batavus, Gezelle en Trek
Allemagne, marques: Batavus, Gazelle
France, marque: Peugeot
Suède, marque: Crescent

Nouvelles conditions d’accréditation des dentistes

92023364-594x335

Sur proposition de la ministre de la Santé publique Maggie De Block, le Conseil des ministres a approuvé un projet d’arrêté royal qui vise à harmoniser la réglementation concernant l’accréditation des dentistes avec les conditions générales en matière d’exercice de l’art dentaire en Belgique

Afin de garantir la qualité des soins dentaires,
le projet intègre deux nouvelles conditions d’accréditation pour les dentistes :

– l’obligation de participer à l’administration de soins de santé dans le cadre d’un service de garde

– l’obligation de se conformer à la réglementation en matière de protection contre les dangers des rayonnements ionisants
Le projet est transmis pour avis au Conseil d’Etat.

Projet d’arrêté royal modifiant, en ce qui concerne l’accréditation des praticiens de l’art dentaire, l’arrêté royal du 3 juillet 1996 portant exécution de la loi relative à l’assurance obligatoire soins de santé et indemnités, coordonnée le 14 juillet 1994

Source: Service de presse de Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

 

La Wallonie Picarde a son entreprise à l’honneur chez ING « Les Madbugs »

ING Belgique réunit Bruno Venanzi de Lampiris et les Créateurs des Madbugs

Madbugs

La start-up Madbugs bénéficie des conseils d’un grandmanager
Conseiller les entrepreneurs est une activité profondément ancrée dans la philosophie d’ING
Belgique. Pour aller au-delà du simple conseil sur la gestion financière et la gestion des
risques, ING Belgique a permis à cinq entrepreneurs belges de rencontrer un grand manager.
Aujourd’hui, c’est Aline Mujawase et Andy Delcourt de la société Madbugs qui rencontrent le
PDG de Lampiris, Bruno Venanzi.
Les candidats avaient jusqu’au 31 décembre pour expliquer à ING Belgique quel manager ils
souhaitaient rencontrer et pourquoi. Ensuite, les managers en question ont pu choisir un gagnant
parmi les candidatures. Les gagnants et les managers se rencontreront dans le courant du mois de
mars pour un entretien intéressant, dans le cadre duquel les gagnants recevront des conseils sur la
gestion d’une entreprise, la prise de risques et les choix à poser.
Erik Vanden Eynden, Head of Midcorporates & amp; Institutionals, explique pourquoi ce concours est
important pour ING Belgique : « Nous sommes convaincus qu’un entrepreneur doit s’entourer de
personnes qui peuvent réfléchir avec lui, sans forcément partager les mêmes points de vue, qui
peuvent aider à avoir une longueur d’avance dans la vie et dans les affaires. C’est la condition sine
qua non pour avancer de manière constructive et confronter les concepts aux conditions réelles du
marché. Qu’il s’agisse d’un banquier, d’un collègue ou, dans ce cas, d’un congénère qui a réussi,
cette interaction est extrêmement importante pour déterminer la faisabilité et la crédibilité d’un
concept ».
Aujourd’hui, c’est Aline Mujawase et Andy Delcourt de la société Madbugs qui ont pu rencontrer
Bruno Venanzi de Lampiris. Madbugs (www.madbugsforfun.org) est une jeune start-up qui organise
des voyages caractérisés par l’aventure et la passion, où les voyageurs se déplacent généralement
dans des voitures colorées qui reflètent le côté « fun » et facilitent le contact avec la population
locale. La société Madbugs s’adresse aux personnes qui veulent sortir du quotidien et re(découvrir)
les valeurs essentielles de la vie.

Nous remercions les Madbugs pour la confiance envers Pacifique FM pour nos auditeurs qui ont pu les suivre
en direct durant leur dernier voyage en Allemagne et en Suisse, bientôt , direction Prague.

 

The Madbugs – last interview roadtrip to Germany & Switzerland – Pacifique FM by Wallace -Pacifique Fm Officiel on Mixcloud

 

EI : Daesh Tarik Jadaoun, « Nous allons détruire la Belgique… »

le journaliste français Romain Boutilly durant plusieurs semaines et son cameraman Benjamin Poulain ont sillonné la Belgique pour l’émission Complément d’enquête de France 2 afin de comprendre comment notre pays réagissait par rapport à la menace djihadiste,

Le plus frappant dans ce reportage c’est le témoignage de Daesh Tarik Jadaoun , un vervietois connu sous le nom d’Abou Hamza Al-Belgiki.
Celui-ci explique être prêt à revenir en Belgique pour commettre des attentats.

Dans cette séquence d’une minute environ, le terroriste belge de Daesh se montre d’emblée menaçant : « Jamais vous ne serez en sécurité. Sachez juste que vous avez beau dormir, mais il y a des frères qui se cachent partout le monde. Ils attendent juste l’ordre et ils attaqueront »