Titre obligatoire

Emissions à venir

juil
22
dim
2018
01:00 The Laurent Schark Selection
The Laurent Schark Selection
juil 22 @ 01:00
The Laurent Schark Selection
The Laurent Shark Selection – Dimanche 01h – 02h Laurent est Dj résident dans un club sur Londres (Palm Beach Club, concept parties au Proud Gallery, 93 Feet East, etc…), en plus de son booking[...]
08:00 Salut les sixties
Salut les sixties
juil 22 @ 08:00
Salut les sixties
Salut Les Sixties – Dimanche 09h – 10h L’actualité musicale des années Sixties en compagnie de NIKY et JC. Retrouvez ou découvrez les années d’insouciance ! Salut les Sixties vous propose un retour sur le[...]

View Calendar

Le RAEC Mons, c’est fini !

Alors que le club montois a espéré jusqu’au bout, le miracle n’est pas arrivé car le club est, depuis ce mardi 31 mars, officiellement en faillite.

raecMons

Ce mardi midi, le curateur du club, Me Tony Bellavia, a annoncé par communiqué la fin des activités commerciales du RAEC Mons. Alors que le matricule 44 a espéré jusqu’à la dernière seconde un possible repreneur, la surprise n’a finalement pas eu lieu et le club devra donc laisser place aux opérations de liquidation de la faillite.

Les C4 seront donc envoyés dès aujourd’hui à tout le personnel (administratif et technique) ainsi qu’aux joueurs qui se retrouveront officiellement sans contrat et sans club en fin de saison. En fin de saison car, au niveau sportif, rien n’est encore sûr. En effet, alors que le curateur émet un avis négatif par rapport aux dépenses que le club pourrait encourir en plus de sa dette actuelle, les responsables de la ville de Mons voudraient arriver à un accord pour permettre au club de finir la saison en division 2.

Divers pistes ont été évoquées pour parvenir à garder le matricule 44 (renflouer la dette avoisinant 800 000 euros, un repreneur de dernière minute, un rapprochement) mais rien n’a abouti. D’autres pistes plus récentes mènent à un rapprochement avec le club de promotion, Quévy, ce qui permettrait aux joueurs quévysiens d’évoluer au stade Tondreau et cela permettrait donc à Mons de ne pas repartir en bas de l’échelle. Mais ce n’est encore qu’une simple idée que tous les supporters montois espèrent voir aboutir pour ne pas voir leur club disparaître définitivement.

Faillite officielle pour le club de foot de Mons !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 1 avril 2015

Jusqu’à 20% de taxes sur le diesel !

Suite aux réformes budgétaires qui réduisent les enveloppes des régions de quelques 750 millions d’euros, des décisions drastiques ont été prises dès hier par le ministère chargé de la qualité de l’air.

taxe

L’étude a été publiée récemment et le constat est sans appel : le diesel est mauvais pour l’air. Afin d’y remédier, le ministère a décidé d’établir une nouvelle taxe qui permettra par la même occasion de boucher une partie des 750 millions d’euros que les régions ne recevront pas de l’État. Elle touchera les véhicules qui roulent au diesel.

Des calculs menés par le ministère ont permis d’établir différents paliers en fonction de la vitesse de conduite et de la distance parcourue. Les modèles de voitures auront aussi leur importance puisque les berlines et les 4×4 seront les plus touchés avec une taxation de plus de 20% par rapport à celles déjà en vigueur. Le pallier minimum de 12% complémentaires impacteront les modèles éco-responsables tels que les Toyota ou les Honda. Quant aux autres modèles, la taxation se fera au cas par cas.

Les déplacements dans les villages et les villes risquent donc de coûter plus cher. À l’inverse, les autoroutes permettront aux automobilistes de faire des économies grâce à une consommation au kilomètre plus faible. Cette mesure entrera en vigueur dès juillet 2015, période où les vacanciers parcourent de plus longues distances.

À terme, ces mesures qui devraient toucher toute la Wallonie picarde ont pour but de remplir les caisses des régions qui ne comptent pas s’arrêter là. Le ministère chargé de la qualité de l’air voit les choses sur le long terme. Il espère que d’ici 2025, une loi soit votée pour interdire les véhicules diesel de circuler dans les grandes agglomérations.

Pour combler les 750 millions d'euros de budget, voilà une décision qui risque de ne pas plaire à tout le monde !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 1 avril 2015

Avis de la Police : Vol avec violence à Ixelles sur un homme de 80 ans.

ixelles

Le 11 février 2015, un homme âgé de 80 ans et se déplaçant à l’aide d’un déambulateur se rend à la banque ING située porte de Namur à Ixelles. Lorsqu’il entre dans l’agence, il trébuche. Un homme lui propose son aide et le raccompagne à son domicile. Une fois à l’intérieur, l’individu sort une arme de son sac-à-dos et contraint la victime de lui remettre ses cartes de banques et ses codes. Il prend la fuite et se rend dans une banque où il tente de vider les comptes de la victime.

L’auteur est âgé entre 35 et 45 ans. Il est de corpulence forte et mesure entre 1m70 et 1m75. Il a les cheveux courts et porte une barbe.
Au moment des faits, il portait un pantalon foncé, une veste verte à capuche et un sac à dos vert à lanières blanches.

Témoignages

Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu

 

Un homme de 80 ans agressé par celui qui l'aide !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 31 mars 2015

Child Focus avis de disparition de Cedric Willemen

 Avis de disparition

Cedric
WILLEMEN
Âge:
21
Taille :
174
Disparu depuis le : 07-03-2015
Disparu de :  ANVERS

Corpulence maigre/athlétique – Yeux gris/verts – Cheveux courts blonds foncés – Veste noir – Pull gris – T-shirt jaune/orange – Pantalon foncé

Cédric Willemen avis de disparition Child Focus.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 31 mars 2015

L’hommage poignant des espoirs pour Junior Malanda

Bien avant que le match ne commence, l’émotion était déjà à son comble au moment des hymnes nationales où les espoirs belges arboraient un t-shirt à l’effigie de leur pote disparu, Junior Malanda.

diablotins

Hier soir à Louvain, les diablotins jouaient leur première rencontre des qualifications à l’Euro Espoirs 2017 contre la Moldavie. Néanmoins, les esprits étaient ailleurs avant que le match ne commence puisque tous voulaient rendre un dernier hommage à leur ancien capitaine, Junior Malanda, décédé le 10 janvier dernier à l’âge de 20 ans dans un accident de la route.

Les joueurs arboraient un t-shirt imprimé avec la photo de Junior, tandis que Johan Walem, l’entraîneur des espoirs belges, tenait en main un cadre avec l’image de Junior Malanda. La famille de Junior, qui était aussi présente, a reçu des fleurs et ce cadre sous les applaudissements des supporters. Les fans, eux, voulaient aussi soutenir la famille et rendre un dernier hommage à leur manière en arborant une banderole dans le stade avec la photo du joueur et le message suivant : « Forever in our hearts » (ndlr : « à tout jamais dans nos coeurs »).

Alors que le match venait de commencer, les supporters attendaient la 6ème minute du match, chiffre correspondant au numéro de maillot de Malanda, pour lancer un applaudissement collectif qui résonna dans tout le stade durant une longue minute.

Pour le résultat du match, la Belgique a signé un victoire convaincante (2-1) contre la Moldavie et qui permet donc à notre équipe nationale espoirs de bien commencer ces éliminatoires de l’Euro 2017 et de préparer de la meilleure des façons le prochain match contre la Lettonie le 4 septembre prochain.

Les espoirs belges voulaient rendre un dernier hommage à leur ancien capitaine, Junior Malanda.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 31 mars 2015

CAPAC : Le Front commun syndical claque la porte !

Le Front commun syndical de la CAPAC a décidé de suspendre toute « concertation » avec la direction à propos d’un changement global du Règlement de Travail au vu des exigences surréalistes de l’institution publique.

Qu'est-ce qui change depuis le 1er janvier 2015?

Qu’est-ce qui change depuis le 1er janvier 2015?

Mais la CAPAC, qu’est ce que c’est? C’est une institution publique de sécurité sociale qui paie des allocations de chômage et des allocations apparentées (vacances jeunes, activation, ALE,…). Chaque mois, elle fournit un revenu de remplacement à plus de 120.000 allocataires.

Alors que syndicat et direction devaient se rencontrer pour discuter de la modification globale du règlement de travail de la CAPAC, le Front commun syndical a décidé de suspendre toute discussion face aux exigences surréalistes de la direction.

En effet, le Front commun voudrait un document clair permettant de visualiser très clairement les ajouts, les modifications ainsi que les suppressions proposées par la direction, ce qui n’est pas encore le cas. Ensuite, les syndicats remarquent que les « échanges d’idées » n’ont conduit qu’aux idées (explicites ou implicites) de la direction. Enfin, le Front commun considère la « concertation sociale » de l’entreprise comme un exercice de « manipulation patronale ».

Alors que le Front commun syndical exige de travailler dans un climat de confiance et de respect, ce qui n’est pas le cas actuellement selon eux, la direction ne semble toujours pas vouloir réagir.

Les syndicats s'énervent à la CAPAC !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 31 mars 2015

22 avril 2015 : Grève générale de la CGSP sans la CSC !

Le syndicat socialiste CGSP a annoncé depuis deux semaines une grève générale pour le mercredi 22 avril. Tous les secteurs publics du pays tels que les trains, les sociétés de transport public ou encore la poste devraient être concernés.

Les grèvistes occuperont les rues des villes du Hainaut

Grève générale dans toute la Belgique le 22 avril prochain

Le ministre fédéral de la Fonction publique, Steven Vandeput (N-VA) a pris acte de la décision de la CGSP en ajoutant que « si les syndicats estiment qu’il est nécessaire de sortir leur arme la plus forte, ils en ont le droit. » Le ministre signale tout de même que « la porte est ouverte pour un dialogue constructif. »

Alors que le syndicat chrétien des services publics CSC-Services publics comptait se réunir en cette fin du mois pour savoir s’il participerait à cette grève générale, leur décision a été prise vendredi : La CSC-Services publics, la CSC Transcom et les centrales de l’enseignement du syndicat chrétien ne participeront pas à la grève générale.

La CSC veut donner toutes ses chances à la concertation sociale, la grève générale n’était donc pas à l’ordre du jour pour le syndicat chrétien. Le syndicat libéral était du même avis que son homologue chrétien car il ne sera pas présent non plus lors de cette grève.

La CSC lâche la CGSP et elle ne sera donc pas présente lors des grèves générales du 22 avril prochain.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 31 mars 2015

Les rafales de vent causent de nombreux dégâts dans toute la Belgique

Toitures effondrées, arbres arrachés, câbles sectionnés… Les rafales de vent de cette nuit ont causé plusieurs dommages à travers le pays.

vent

Le vent soufflait par endroit jusqu’à 95km/h avec des répercussions sur toute la Belgique. Contactés par nos soins, les pompiers de Tournai ont annoncé être débordés par le nombre d’appels reçus suite à des accidents causés par les violentes bourrasques. Des citoyens qui rapportent notamment des obstacles sur les routes. On pouvait y trouver des panneaux de signalisations arrachés, des poubelles sur la voirie ou encore des chutes d’arbres. Les pompiers ont également dû intervenir suite à l’effondrement de toitures.

La ville de Tournai conseille à ses habitant de ne pas se rendre dans les parcs ou autres lieux fortement entourés par des arbres. Les parcs, cimetières et autres espaces verts sont fortement déconseillés. L’accès au Parc de la Reine a par ailleurs été fermé dès ce lundi 22 heures jusqu’à aujourd’hui où il devrait rouvrir pour 17 heures.

Si le nombre de victimes n’est pas encore connu jusqu’ici, la prudence reste cependant de mise.

Le vent a soufflé par endroits jusqu’à 95km/h avec de nombreuses répercussions sur toute la Belgique.

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 30 mars 2015

Jean-Luc Crucke monte au créneau : 3 inspecteurs pour contrôler 650 professeurs de religion islamique

« 3 inspecteurs pour 650 professeurs de religion islamique, par les temps qui courent est-ce bien raisonnables? »

Jean-Luc a dialogué avec Père Noël

C’est à la Ministre Milquet que le député Jean-Luc Crucke a posé cette question, en Commission de l’Education du 03 mars denier. La réponse de la Ministre fût un peu décevante. Elle s’est contentée de dire que « oui, il faudrait augmenter les proportions » …. ajoutant que la situation est telle que celle qui existait lors de son  entrée en fonction. Mais encore ? s’interroge Jean-Luc Crucke dans un contexte où l’on peut se demander comment les inspecteurs parviennent à faire leur travail et où les  dossiers dans lesquels il pourrait y avoir une dérive risquent malheureusement de passer à travers les mailles du filet.  Il reviendra donc sur le sujet .

Pour sa part, le député MR souhaiterait que ces cours deviennent  optionnels, tant pour les écoles que pour les élèves. Ce qui pour lui serait déjà une fameuse évolution et une bonne nouvelle…


Question de M. Jean-Luc Crucke à Mme Joëlle Milquet, vice-présidente et ministre de l’Éducation, de la Culture et de l’Enfance, intitulée «Inspection des professeurs de religion islamique»

M. Jean-Luc Crucke (MR). – Je ne reviendrai pas sur les faits qui se sont déroulés à l’école Leonardo Da Vinci à Anderlecht, mais ils ont permis de constater qu’on ne comptait que trois inspecteurs de religion islamique pour 650 enseignants en Fédération Wallonie-Bruxelles.  Ce chiffre est-il exact?  Si tel est le cas, comment ces trois personnes peuvent-elles accomplir leur mission?  Pourquoi n’a-t-on jamais averti la ministre ou ses prédécesseurs de cette situation délicate vu les tensions existantes?  En effet, nous savons que chez certains professeurs de religion islamique, le message peut être tendancieux, voire extrémiste.  Des rapports de l’Inspection ont-ils attiré l’attention de monde politique?  De quand datent-ils et quelles suites leur a-t-on été réservées?  Comment s’organisent les trois inspecteurs en fonction?  Que peuvent-ils faire en n’étant que trois?  Combien d’inspections sont-elles réalisées?  Comment orientent-ils leur travail et en fonction de quelle urgence?  Des éléments de leurs rapports font-ils référence à la difficulté de la situation?  En comparaison avec les autres confessions religieuses et la laïcité, combien d’inspecteurs de religion islamique seraient-ils nécessaires?  Combien y a-t-il d’inspecteurs et d’enseignants pour les autres cours de religion ou de laïcité?

Mme Joëlle Milquet, vice-présidente et ministre de l’Éducation, de la Culture et de l’Enfance.  – En ce qui concerne l’inspection des professeurs de religion islamique, la situation est proportionnellement la même – trois personnes – que pour les autres religions.  Cela dit, il faut évidemment renforcer l’inspection ainsi que la formation des inspecteurs. Les trois inspecteurs de religion musulmane ont chacun un ressort d’inspection.  Quand il s’agit d’un enseignant dépendant de deux inspecteurs, ceux-ci se concertent pour organiser l’inspection.  Elle est réalisée soit d’initiative en vue de contrôler les aptitudes professionnelles et pédagogiques des enseignants temporaires ou nommés à titre définitif, soit à la demande du chef d’établissement ou, pour les enseignants admis au stage en Communauté française, pour les enseignants réunissant les conditions de devenir temporaires prioritaires dans l’officiel subventionné et les enseignants prioritaires dans l’officiel subventionné en vue d’être nommés à titre définitif.  L’inspection est aussi présente sur le terrain par l’organisation de formations et de rencontres avec les enseignants.  Elle prodigue des conseils et orientations pédagogiques et mène des missions d’enquête ou d’information à la demande de la Direction générale de l’Enseignement obligatoire.  Il n’y a, à ce stade, ni minimum ni maximum en matière d’inspections.  Tous ces éléments – solde des cours de religion dans les écoles, arrêt de la Cour constitutionnelle, formation initiale, formation continuée, inspection, accompagnement, conseil pédagogique, etc. – s’intégreront dans la grande réforme en cours, notamment caractérisée par l’introduction du cours de citoyenneté. C’est un dossier sur lequel nous allons, tous ensemble, travailler, sachant qu’il faudra toujours permettre un choix entre les différents cours.

M. Jean-Luc Crucke (MR).  – Madame la Ministre, votre débit est assez rapide et je devrai donc relire votre réponse à tête reposée. A priori, elle me paraît insatisfaisante, même si nous pouvons être d’accord sur certains points.  Vous me dites que la proportion de 3 pour 650 est équivalente à celle constatée pour les autres confessions religieuses et la morale laïque. Je suis prêt à vous croire, mais, même si je n’ai rien d’un saint, je suis un peu comme Saint Thomas: lorsque je demande des chiffres, j’aime les obtenir. Ils permettent d’établir une comparaison statistique. Pouvez-vous me les communiquer dans les plus brefs délais? Cela me permettra d’y voir clair.  Nous n’allons pas nous lancer dans une bagarre de chiffres.

Vous reconnaissez qu’il faut augmenter cette proportion, en tous cas pour la religion islamique. La Palice en aurait dit autant.  Cette proportion est très faible, surtout dans le contexte actuel. Étant donné les missions confiées aux inspecteurs, on peut se demander comment ils parviennent à faire leur travail. Les dossiers dans lesquels il pourrait y avoir une dérive risquent malheureusement de passer à travers les mailles du filet.  Vous ajoutez que la situation est telle que celle qui existait lors de votre entrée en fonction. Je ne peux certes pas vous reprocher les faits et décisions du passé. Toutefois, l’Inspection générale attire-t-elle l’attention de la ministre à ce sujet?  Nous souhaitons une transparence complète sur le dossier. Votre réponse élude une partie de la question. Je reviendrai donc sur ce sujet, même si ce point fait partie de la grande réforme générale. Peut-être ces cours deviendront-ils alors optionnels, tant pour les écoles que pour les élèves. Ce serait déjà une fameuse évolution et une bonne nouvelle.

Jean-Luc Crucke pose une question dérangeante à la Ministre Milquet à propos des professeurs de religion islamique

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 30 mars 2015

Olivier Chastel, les plus fragiles seront-ils vraiment protégés?

Alors que le gouvernement fédéral vient de boucler son contrôle budgétaire, Olivier Chastel, président du MR, confirme que le gouvernement ne touchera ni à la TVA, ni aux accises, annonçant donc qu’il n’y aura pas d’impact social négatif pour les citoyens.

Olivier Chastel

Alors que certains avaient annoncé que le gouvernement cherchait pas moins d’1,2 milliard d’euros, l’effort final se situerait au final  à moins de 500 millions, le tout en essayant de trouver un équilibre entre dépenses et recettes. Ces recettes n’auront pour but que de financer les nouvelles politiques du gouvernement sans pour autant que cela touche le « citoyen lambda ».

100 millions seront ainsi déboursés pour améliorer la collaboration internationale entre la Belgique et d’autres pays dans le monde, veiller à un meilleur croisement des données de l’inspection spéciale des impôts et de la TVA tout en essayant par la même occasion de lutter au mieux contre la fraude fiscale et sociale.

Malgré toutes ces dépenses, le président du MR affirme que le gouvernement ne touchera ni à la TVA, ni aux accises, préservant ainsi le porte-feuille des citoyens. « Il n’y aura pas d’impact social négatif » assure-t-il, tout en continuant à créer de l’emploi et à sauvegarder le système de sécurité sociale.

Un contrôle budgétaire du gouvernement qui protège les citoyens les plus fragiles?

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 30 mars 2015