Titre obligatoire

Emissions à venir

avr
24
mar
2018
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
avr 24 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.
13:00 LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
avr 24 @ 13:00
LES TUBES DANS LA RADIO - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]
14:00 WARM UP – Bob,Laurent et Wallace
WARM UP – Bob,Laurent et Wallace
avr 24 @ 14:00
WARM UP - Bob,Laurent et Wallace
Le Warm up c’est de la musique pour agrémenter votre après-midi, mais aussi………de la musique et encore de la joie !  
16:00 BeWAPI – Wallace
BeWAPI – Wallace
avr 24 @ 16:00
BeWAPI - Wallace
BeWAPI – Le mardi de 16h à 18h   Patrick James Wallace sera avec vous pour cette émission consacrée à la Wallonie Picarde On y retrouve du tourisme, des rendez-vous culturels  mais aussi des associations[...]

View Calendar

C’est le printemps ! N’oubliez pas d’entretenir vos trottoirs !

Le printemps a débuté et c’est l’occasion pour la Ville de Tournai de rappeler l’obligation pour les habitants de l’entité d’entretenir leur trottoir.

Potelets-Paris

 

Comme le prévoient les articles 50 et 51 du Règlement général de police, « tout riverain d’un voie publique est tenu de veiller à la propreté du filet d’eau, du trottoir ou en l’absence de trottoir d’une bande d’un mètre longeant la propriété ou encore de l’assiette de la terrasse annexée à son établissement et ce, afin d’y assurer la sécurité et la commodité de passage. »

La Ville rappelle aux riverains qu’il convient aussi d’enlever les herbes qui poussent sur leur trottoir. Cette obligation entre dans le cadre de ces articles du Règlement général de police.

Tornade blanche : opération propreté dans l’entité d’Estaimpuis

Comme chaque année depuis plus de 10 ans, la tornade blanche s’est abattue sur Estaimpuis.

L’opération de grand nettoyage des berges du canal et des bords de la route RN 511 a rencontré un franc succès puisque ce sont près de 40 bénévoles qui se sont mobilisés pour ce rendez-vous désormais incontournable.

Les organisateurs ont également pu remarquer que l’opération porte ses fruits puisque d’année en année, il y a de moins en moins de déchets à ramasser.

IPALLE – Collecte de bâches agricoles en Wallonie Picarde du 15 au 21 mai

Du lundi 15 au dimanche 21 mai dans les recyparcs de Wallonie picarde : collecte gratuite des bâches de silos, des films d’enrubannage agricoles et de ficelles à ballots en nylon.

Byches_agricoles_BD_3

D’année en année, la mobilisation du monde agricole permet de collecter davantage de tonnes de plastiques et ainsi de les envoyer vers une filière de valorisation appropriée.

Ne seront acceptés que les bâches de silos, les films plastifiés d’enrubannage agricoles et les ficelles à ballots en nylon (pas de filet, pas de big-bag, pas d’emballage phytosanitaire).

Les bâches, les films d’enrubannage et les ficelles seront séparés (plastiques de qualités différentes). Les plastiques agricoles auront été au préalable brossés et grossièrement passés au jet d’eau. Ils ne devront contenir aucun déchet (betteraves, fourrage, fils de fer…).

Lors du dépôt, les agriculteurs doivent impérativement se munir de leur carte d’accès spécifique au recyparc.

Un environnement plus agréable autour de l’église Saint Jacques à Tournai

Depuis la semaine passée, les espaces verts de la Ville de Tournai s’affairent autour de l’église Saint-Jacques afin que l’environnement de ce très bel édifice religieux de Tournai soit mieux mis en valeur.

P1000055

L’arbre qui masquait la rosace a été abattu. Depuis ce lundi, les équipes communales ont désouché les alentours herbeux. Ils procèdent aussi au terrassement afin de niveler le terrain. La semaine prochaine, des plantations seront installées. Des tapis de fleurs mellifères seront aussi installés afin d’amener une plus grande biodiversité dans le centre-ville. Deux grands bacs en acier corten seront posés de part et d’autre de l’entrée de l’église Saint Jacques. Ils accueilleront chacun un olivier.  Un bel ouvrage pour proposer aux Tournaisiens et aux visiteurs un lieu de quiétude et de sérénité en plein cœur de la ville, autour d’une des plus belles églises de Tournai.

 

Portes ouvertes à la station d’épuration de Froyennes ( Tournai )

JOURNÉES WALLONNES DE L’EAU
Portes ouvertes à la station d’épuration de Froyennes
Ipalle vous invite à découvrir la station d’épuration de Froyennes, le dimanche 26
mars prochain. Des visites et des animations pour les enfants seront programmées
tout au long de la journée. L’entrée est gratuite !

ipalle epuration eau tournai
Prendre une douche, laver la vaisselle… Que deviennent, ensuite, les eaux usées ?
L’intercommunale Ipalle propose aux petits et grands de découvrir leur traitement à l’occasion d’une journée portes ouvertes à la station d’épuration de Froyennes, le dimanche 26 mars de 10h à 16h. Des visites guidées se succèderont toute la journée, afin de permettre de découvrir le cheminement de l’eau depuis l’égout jusqu’au fleuve, du dégrillage au dessablage en passant par les bassins biologique et de décantation…
Des animations pour enfants seront mises en place : jeux du tri sur tablettes et tir à l’arc,
ainsi qu’un concours pour tenter de remporter le jeu de société réalisé par Ipalle « 1.000
questions pour la planète ».
La station d’épuration de Froyennes atteint une capacité de traitement de 50.000
équivalents-habitants. Les installations permettent d’épurer les eaux usées de la population
de Tournai, Kain, Froyennes, Orcq et Ramegnies-Chin, en pratiquant le traitement par boues
activées. Les eaux épurées sont rejetées dans l’Escaut.
L’intercommunale Ipalle exploite 47 stations d’épuration en Wallonie picarde tandis que de
nouveaux projets sont en cours d’élaboration afin d’épurer, à terme, la quasi-totalité des
eaux usées de la région.
Station d’épuration de Froyennes – 1, Chemin de l’Eau Vive à 7503 FROYENNES
Portes ouvertes le dimanche 26 mars de 10h à 16h. Entrée gratuite.

Journées Wallonnes de l’Eau et stage nature à Léaucourt (Pecq )

La Maison de Léaucourt, en collaboration avec le Contrat-Rivière Escaut-Lys, propose :

Coupure de Léaucourt

Des animations pédagogiques sur le thème de l’eau dans le cadre des Journées Wallonnes de l’Eau. Une succession de courtes séquences ludiques en intérieur et dans la nature: « L’eau est vitale » ; « L’eau dans la maison » ; « D’où vient l’eau du robinet ? » ; « Où va notre eau sale ? » ; « Les bestioles de l’eau »…,  pour aiguiser la curiosité et découvrir en finalité combien l’eau est précieuse.

Période : du lundi 20 mars au vendredi 31 mars

Public : 8-12 ans

Durée : 2h30

Gratuit !

- un stage de découverte de la nature aux abords d’un ancien méandre de l’Escaut avec au programme : découverte des plantes, oiseaux d’eau, invertébrés aquatiques, pêche… et petits  ateliers en intérieur   

Période : du lundi 10  au vendredi 14 avril

Public : 8-12 ans

Horaire : de 9h à 16h (accueil entre 8h30 et 16h30)

Coût : 60€

Renseignements et réservations :

La Maison de Léaucourt

Chemin des Etangs, 12a

7742 Hérinnes

069/58-06-13

www.lamaisondeleaucourt.be

La WAPI innove avec IPALLE et l’environnement

La Wapi innove encore sur le plan environnemental

Ipalle lance un projet pilote de collecte de matières organiques dans six de ses recyparcs. Les Wallons picards ont ainsi la possibilité de délester leurs sacs-poubelle des déchets de cuisine.

Cette opération intervient en complément du compostage à domicile et du compostage de quartier encouragés par l’intercommunale depuis de nombreuses années, pour offrir la possibilité à ceux qui ne les pratiquent pas de séparer leurs matières organiques des autres déchets non recyclables jetés à la poubelle.

Tous les citoyens de Wallonie picarde disposant d’une carte d’accès au recyparc peuvent participer gratuitement à l’expérience. L’opération s’adresse toutefois uniquement aux particuliers, les déchets de cuisine provenant de collectivités ne sont pas acceptés.

Dans les six recyparcs participants (Antoing/Brunehaut, Beloeil, Bernissart, Estaimpuis, Mouscron 2 et Tournai 3), un conteneur spécifique est destiné à recevoir les matières organiques compostables: les déchets de cuisine, les essuies-tout, les mouchoirs en papiers usagés, les litières biodégradables de petits animaux domestiques, les pièces de viande et de poisson en quantités importantes, les emballages alimentaires, les mégots de cigarettes, les déjections canines, …

Pratiques, les bio-seaux

Tout récipient peut bien sûr convenir pour transporter ces déchets mais pour faciliter leur stockage à domicile et leur transport, Ipalle propose dans les six recyparcs concernés la vente de bio-seaux au pris de 5€. Des housses en plastique à placer dans le bio-seau sont également disponibles (1€/10 housses) mais le placement d’un journal ou de copeaux de bois dans le fond du récipient est plutôt recommandé.

Le succès de l’opération, programmée pour une durée de six mois, dépendra de l’adhésion de la population. L’apport de ce nouveau type de déchet dans les recyparcs concernés se fait sur base volontaire, dans une démarche de réduction de l’incinération des déchets et de diminution des sacs payants pour les déchets ménagers. Ipalle met tout en oeuvre pour le bon fonctionnement de cette expérience qui, si elle s’avère concluante, sera étendue à l’ensemble des recyparcs de Wallonie picarde et du Sud-Hainaut.

Les matières organiques collectées rejoindront l’unité de biométhanisation de la société Vanheede à Quévy (production d’électricité).

Continuez à composter!

Ipalle, sceptique quant à l’intérêt de la collecte sélective des déchets organiques à domicile, aurait-elle viré sa cuti? Non, du tout, mais la collecte des organiques préconisée par le nouveau Plan wallon des déchets s’avère beaucoup moins coûteuse si elle se fait par le biais de points d’apports volontaires que par le porte-à-porte. Rappelons que ledit Plan envisage, à l’échéance 2025, la généralisation de la séparation de la fraction organique des ordures ménagères.

Bref, cette expérience, si elle est pérennisée, n’empêchera pas l’intercommunale de toujours privilégier la promotion du compostage à domicile, avec le retour des déchets organiques à la terre et le respect du cycle naturel.

Pour toute information: Ipalle – Service Communication 069 84 59 88 ou info@ipalle.be