Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
19
lun
2018
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
fév 19 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
21:00 MAXI TOP
MAXI TOP
fév 19 @ 21:00
 

View Calendar

En quoi la consommation d’huile de palme influe sur notre santé et notre environnement ?

 

fruits-huile-de-palme

Qu’est-ce que l’huile de palme ?

On obtient l’huile de palme en pressant à chaud la pulpe des gros fruits rouges du palmier à huile. Elle est principalement utilisée dans l’agroalimentaire, appréciée pour sa consistance et sa durée de conservation. On la retrouve dans d’autres produits de consommation courante comme le dentifrice ou le rouge à lèvres, mais aussi comme agrogazole (carburant à base d’huile végétale) pour les moteurs diesel.

Originaire du golfe de Guinée, en Afrique, le palmier à huile est cultivé de façon industrielle en Asie du Sud-Est, en Indonésie et en Malaisie (85 % de la production mondiale). D’autres pays, comme la Colombie et le Brésil, se sont lancés dans la culture de cette plante pour faire face à la demande mondiale.
Quelles répercussions sur la santé ?

On trouve de l’huile de palme dans de nombreux produits alimentaires, parfois seulement sous l’étiquette « huile hydrogénée » ou « graisses végétales ». La liste est longue : pâte à tartiner, biscuits, plats préparés, gâteaux apéritifs ou encore crèmes glacées. De fait, un Européen moyen consomme environ douze litres d’huile de palme par an, selon l’ONG environnementale les Amis de la Terre.

La forte concentration en acides gras saturés peut provoquer des maladies cardiovasculaires, mais ces mêmes acides, qui se trouvent dans d’autres aliments comme le fromage ou la viande, augmentent le bon cholestérol.

Quelle incidence environnementale ?

Selon un rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la culture du palmier à huile serait responsable de 17 à 27 % des déforestations en Indonésie, et 80 % en Malaisie. En effet, la culture de cette plante, qui ne pousse que dans la zone équatoriale, entre en conflit avec la forêt dense.

La biodiversité est menacée par ce phénomène de déforestation. Chaque année, de nombreuses espèces endémiques, dont 5 000 orangs-outans, seraient victimes de l’exploitation des palmeraies en raison de la réduction de leur milieu de vie.

Pour préserver l’environnement et freiner la déforestation, l’huile de palme biologique pourrait représenter une solution. Cependant, le quotidien britannique The Guardian rapportait en 2010 que 126 paysans colombiens avaient été expropriés par l’entreprise Daabon Organic pour développer une nouvelle plantation.

Quels sont les mécanismes de contrôle ?

Sur son site Internet, Ferrero affirme que l’huile de palme contenue dans tous les pots de Nutella est « certifiée 100 % ségréguée [l’huile de palme durable est séparée de l’huile de palme non durable] par la RSPO » – sans préciser ce qu’est la RSPO.

Association internationale à but non lucratif, la Table ronde pour une huile de palme durable (RSPO) réunit depuis 2004 toute la filière huile de palme, des producteurs aux utilisateurs, en passant par les transformateurs ou les ONG environnementales, comme WWF. Elle compte parmi ses membres de nombreuses entreprises productrices d’huile de palme… dont Ferrero.

Au total, RSPO certifie 18 % de la production mondiale d’huile de palme. L’organisme affirme que ses pratiques permettent de « réduire la déforestation, de préserver la biodiversité, et de respecter […] les droits fondamentaux et les conditions de vie de millions de travailleurs dans les plantations, de petits agriculteurs et de populations autochtones ».

Or, le rapport de l’association Les Amis de la Terre souligne que la RSPO classe les forêts en deux catégories : les forêts « primaires ou à haute valeur pour la conservation » qui sont protégées, tandis que les forêts dégradées ou secondaires peuvent être rasées.

Contrairement à la certification biologique, l’huile de palme « durable » (certifiée par la RSPO) tolère la présence du pesticide paraquat, selon ce même rapport. La présence, même à faible dose, de ces produits phytosanitaires neurotoxiques dangereux peut porter atteinte à la digestion ou provoquer une insuffisance rénale.

Ferrero veut, également, aller plus loin que les engagements pris par la RSPO. Sa Charte sur l’huile de palme prévoit de « garantir la traçabilité du produit tout en luttant contre la déforestation » et de préserver l’environnement. Elle est contrôlée par l’organisme The Forest Trust (TFT), dont le but est d’aider les entreprises et les usines à respecter l’environnement et améliorer la vie des populations locales.

Dans le cas de Ferrero, TFT apporte un label qui montre que les produits ne sont pas issus de la déforestation. Mais là aussi, l’association les Amis de la Terre apporte une nuance de taille : le système de traçabilité TFT ne garantit pas, comme le fait le label FSC (Forest Stewardship Council), que le bois vient d’une forêt gérée durablement. Il assure seulement que la gestion forestière est en cours d’amélioration, ce qui représente « un risque de confusion pour le consommateur » selon l’association.

Source : Le Monde

L'huile de palme c'est quoi au fait ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 23 juin 2015

Fermeture manu militari et sans sommation d’ECOTOPIA sur ordre de la bourgmestre d’Esneux Laura IKER (MR)

ecotopia1

Esneux, en périphérie Liégeoise, le site de l’association ECOTOPIA vient d’être fermé par la police ce jeudi 18 juin 2015, sur ordre de la bourgmestre. Les jardiniers amateurs ou bénévoles, les artistes et jusqu’aux enfants de l’école Montesori ont été expulsés sans préavis et sommés de trouver illico-presto un autre lieu pour leurs activités.

ecotopia 2

ECOTOPIA n’est pas un terrain vague squatté par quelques marginaux : il s’agit d’un lieu privé occupé par une association ayant pignon sur rue. Toute personne ayant un jour mis les pieds là-bas n’a pu qu’être épaté par ce lieu unique et ce qui s’y passe. Dans un cadre merveilleux, sans subventions, des citoyens construisent là un nouveau monde : une école à pédagogie active centrée sur la nature, des artistes, un GAC (Groupe d’Achat Commun de produits locaux), des jardiniers amateurs, une coopérative (la SCRLFS Les Compagnons de la terre) qui produit en agroécologie, des fêtes, des rencontres, des stages pour enfants : quelle commune ne rêverait pas d’avoir sur son territoire un tel foisonnement, une telle richesse humaine et culturelle ?

ecotopia

Dans son arrêté de police ordonnant aux ASBL Ecotopia et Montesori de fermer le site dans sa totalité, d’en interdire la fréquentation tant intérieure qu’extérieure, la bourgmestre prétend agir pour protéger les citoyens (« mise en péril de la sécurité publique »), arguant du refus d’une régularisation urbanistique du site. Pour être précis, la bourgmestre note que « l’absence de décision envoyée dans les délais [par l’administration] équivaut à un refus ». Or ce dossier, suivi par Eric Furnemont, architecte mandaté par l’association, est en passe d’être clos (lien vers la lettre de l’architecte Furnemont). Depuis des mois, l’association s’est soumise à toutes les injonctions qui lui ont été faites pour se mettre aux normes ; un dernier et unique petit problème concernait une question d’égouttage entre-temps résolue. Malheureusement, et indépendamment de la volonté de l’association, ce dernier dossier semble avoir traîné entre deux bureaux de la Région Wallonne, occasionnant un refus du permis (absence de décision dans les délais).

Sur le fond, on est en droit de se demander en quoi un problème d’égouttage résolu sur un terrain privé peut bien menacer la sécurité des citoyens d’Esneux au point de pousser la bourgmestre à faire intervenir la police en urgence à peine trois jours avant la grande fête de la Saint Jean, organisée ce dimanche 21 par ECOTOPIA ? Nous restons perplexes face à cette soudaine mise à la rue d’enfants qui jouent et apprennent avec la nature, d’artistes, et de citoyens qui cultivent des légumes bio.

La Ceinture aliment-terre liégeoise tient à marquer son soutien et sa solidarité à l’association ECOTOPIA, à la SCRLFS les Compagnons de la Terre, au GAC de Tilff, aux enseignantes et aux enfants de l’école Montesori, ainsi qu’aux nombreux citoyens d’Esneux et de la région liégeoise qui jusqu’ici pouvaient profiter de ces lieux en toute quiétude.

La bourgmestre d'Esneux expulse manu militari par la police un endroit privé, enfants, adultes tout le monde est dégagé…

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 21 juin 2015

La Semaine des Savoirs à partager, un quartier en fête ! Du 6 au 10 juillet au quartier Saint-Julien à Ath

Depuis plus de 20 ans, des volontaires, issus de la Commission de Lutte Contre l’Exclusion Culturelle (CLEC) de la Maison Culturelle d’Ath, organisent chaque été une semaine d’ateliers : La Semaine de l’Avenir partagé, renommée depuis peu La Semaine des Savoirs à partager. Cette année, c’est le quartier Saint-Julien qui sera investi du lundi 6 au vendredi 10 juillet de 14h à 17h (14h30 le jeudi). Au programme : rencontre, échange de savoirs et ateliers créatifs pour les enfants et les adultes. Une semaine d’activités sympathiques et totalement gratuites, à partager en famille ou entre amis !

semaine partagée (13)©Miland

Porté par les habitants du quartier et ceux des alentours, ce projet permet à chacun de partager son ou ses savoir-faire. Aux côtés des membres de la CLEC et d’associations locales (bibliothèque, ludothèque, Amosa, etc.), les riverains proposent, en toute simplicité, des ateliers pour tous. Voisins et voisines, passants et passantes, tous sont au rendez-vous : Brigitte de la rue du Mouton propose un atelier floral, Kim de la cour du Prince de Condé anime des parties de jeux de société, Christine de la rue de Pintamont et sa bande de copines créent des colliers en tricotin, …, l’un donne de l’eau et de l’électricité, l’autre prête son garage… et la semaine se construit au fil des moments et au gré des rencontres.
En plus cette année dans le cadre de la Triennale de l’Art et du Végétal, un potager-artistique avec des cagettes sera réalisé par et pour les gens du quartier.
Enfin, la semaine se termine par une présentation des réalisations des ateliers, en photos, dessins, musique ou encore en théâtre.

Les personnes qui souhaitent participer et proposer un atelier sont invitées à contacter Marie de la MCA au 068 26 99 99 ou msimard@mcath.be. Ou simplement venir à la rencontre des organisateurs lors du goûter organisé le mercredi 1er juillet entre 14h et 17h derrière l’église Saint-Julien.

Quartier Saint Julien à Ath çà va bouger à l'été.

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 15 juin 2015

Activité des Cercles des Naturalistes de Belgique à Léaucourt ( Pecq )

leaucourt

Cercles des Naturalistes de Belgique Section Tournaisis

Dimanche 21 juin 2015

Etymologie de la faune et de la flore
léaucourt1

Rdv : 09h30
La Maison de Léaucourt
Chemin des Etangs 12a
7742 Hérinnes

PAF : 2€ ou 5€/famille

Inscriptions auprès du guide : Edwige Colin – 069/58-06-13 ou lamaisondeleaucourt@skynet.be

Léaucourt et le Cercle des Naturalistes de Belgique en activité le 21 juin.

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 12 juin 2015