Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
19
dim
2017
15:00 Fred’s Country
Fred’s Country
nov 19 @ 15:00
Fred's Country
Fred’s Country – Samedi de 7h à 8h Le samedi de 7h à 8h Musique country avec Fred’s La musique Country de Tradition avec Frederic (Fred) Moreau. Le programme Fred’s Country est diffusé sur 47[...]
17:00 British Connection
British Connection
nov 19 @ 17:00 – 19:00
British Connection
BRITISH CONNECTION L’EMISSION ROCK : diffusée chaque semaine sur des radios FM & web en France, Belgique, Suisse, Canada, La Réunion & web.  
19:00 FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
nov 19 @ 19:00
Découvrez pendant 1h00 de concert de grand groupes internationaux.
20:00 Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
nov 19 @ 20:00
Fréquence Rock - Stéphane et Wallace
Fréquence Rock – Dimanche de 20h à 22h Dimanche de 20h à 22h Fréquence Rock avec Wallace et Stéphane Chaque dimanche, les studios de Pacifique FM se transforment en salle de concert. Des groupes régionaux[...]

View Calendar

Eclipse solaire de ce vendredi 20 mars à 80 % d’occultation à Tournai

Cette éclipse du Soleil sera visible partiellement depuis la Belgique où 80% du disque solaire sera occulté. Comment regarder l’éclipse ? À quelle heure ?

 

Eclipse à Tournai :
Heure début 9 h 26, heure de fin 11 h 44
Maximum à 10 h 26 : 80% du Soleil occulté par la Lune

Ce vendredi 20 mars, la terre, la lune et le soleil seront parfaitement alignés. Même si elle n’est que partielle, cette éclipse de Soleil reste un phénomène assez rare, car la prochaine du genre ne se produira pas avant quelques années en Belgique (en 2081 pour la prochaine éclipse solaire totale). L’éclipse sera visible partout en Belgique et selon la position géographique du spectateur, le soleil sera occulté jusqu’à 85%. Pour profiter du degré d’obscuration le plus élevé en Belgique, il faudra se rendre à Ostende (81,6%), suivi par Bruges (81,3%) et Ypres (81%). Côté wallon, le phénomène sera visible à 80% à Tournai et Mouscron, tandis que Bruxelles tournera autour des 79,7% d’obscuration. Plus la latitude sera élevée, meilleure sera l’observation. L’éclipse sera totale au-dessus de la banquise arctique et du Spitzberg.

Niveau timing, l’événement débutera à 9h30 et atteindra son apogée environ une heure plus tard selon la position d’observation. Vers 10h35, le soleil ne sera plus qu’un croissant posé à l’horizontale sur le ciel. La lune poursuivra alors sa course pour laisser l’astre poindre petit à petit jusqu’à ce qu’il soit à nouveau dévoilé vers 11h45. En tout, l’éclipse ne durera que 2 minutes et 49 secondes dans son épisode le plus intense.

Jetez vos vieilles lunettes de 1999 !

De simples lunettes de soleil de bonne qualité ne suffiront pas, même en superposant deux paires à la fois. Il faut impérativement se procurer des lunettes « spéciale éclipse solaire » mentionnant uniquement la référence CE 89/686. Elles sont en vente chez les opticiens ou dans certaines pharmacies à des prix variant de 2 à 5 euros. Ces filtres restituent une image nette du soleil de couleur orange. Ils filtrent 100 % des rayons ultraviolets, 100 % des rayons infrarouges et 99,99 % de l’intensité lumineuse.

Ressortir ses vieilles lunettes utilisées lors de l’éclipse totale de 1999 du tiroir n’est pas du tout une bonne idée, car, avec le temps, elles peuvent présenter des micro-rayures ou avoir perdu leur protection à cause de mauvaises conditions de conservation. En principe, ces lunettes spéciales sont à usage unique.

On évite aussi le masque de soudeur sauf si on a la certitude qu’il est au moins de grade 14 et qu’il n’est pas du tout rayé. Oubliez les systèmes D tels que noircir un bout de verre à la bougie, utiliser de vieux films photo argentiques noirs, ou encore des radiographies et des CD. Regarder le soleil à travers ces différents moyens est très dangereux pour la vue.

 

Précautions indispensables

Pour voir le phénomène sans danger (le danger en question n’étant pas le phénomène éclipse mais bien l’éclat du soleil), la seule protection sûre est l’utilisation de lunettes spécial éclipses, certifiées « CE » et disponibles auprès de revendeurs spécialisé . Si vous en possédez déjà, ne les utilisez pas une seconde fois, achetez en une nouvelle paire car les filtres utilisés se détériorent avec le temps. N’utilisez rien d’autre que ce type de lunette : pas de radiographie, de pellicules photo ou autres paires de lunettes de Soleil superposées.

Sources

Les données proviennent du document Calcul des circonstances de l’éclipse partielle de Soleil du 20 mars 2015, rédigé par Patrick Rocher (IMCCE, Observatoire de Paris), disponible ici. La carte générale de l’éclipse s’inspire de celle de Fred Espenak (NASA).

 

13788604

 

1. La bande où l’éclipse sera vue comme totale (bande de totalité) est indiquée en bleu. La progression de la tâche d’ombre est présentée toutes les dix minutes.

2. Les courbes en vert relient les lieux où l’éclipse sera maximale, respectivement à 9 h 30, 10 h, 10 h 30, 11 h, 11 h 30 et 12 h.

3. La courbe en bleu ciel montre la limite australe de l’éclipse.

4. Les courbes en rose montrent les lieux des commencements, maxima et fins d’éclipse au lever et au coucher du Soleil.

La bande de totalité prendra naissance au sud du Groenland à 10 h 9, traversera la mer de Norvège et la mer du Groenland pour prendre fin tout près du pôle Nord à 11 h 21. Les seules terres traversées par la bande de totalité seront les îles Féroé et l’archipel du Svalbard. Le lieu depuis lequel la phase totale de l’éclipse sera la plus grande (2 min 50 s) se situera à 330 km à l’est des côtes de l’Islande. Il est désigné par le point rouge au centre de la carte.

L’éclipse sera vue comme partielle dans une région beaucoup plus vaste comprenant le nord de l’Afrique, l’Europe et le nord-ouest de l’Asie. L’éclipse sera d’autant plus forte que l’on sera proche de la bande de totalité.

Arrêtez donc d’utiliser ces mots dans vos e-mails

Savez-vous comment l’autre percevra votre e-mail ? Sans les expressions du visage ou le ton de la voix, il n’est pas toujours facile de faire passer le bon message et il y a tant de possibilités de mal interpréter un courrier électronique ! Un point d’exclamation bien placé ou l’utilisation de guillemets peuvent déjà beaucoup aider. Un émoticon dédramatise et change le ton d’un message. Mais est-ce d’application pour les e-mails professionnels ?

ISP-Email1

La communication écrite exige que nous fassions attention à ce que nous écrivons. Vous ne disposez pas des mêmes indicateurs que lorsque vous parlez à quelqu’un en face à face. Parfois, le contexte est flou ou les mots sont sujets à interprétation. Même un e-mail court et concis peut être mal compris : message négatif, réaction d’une personne en colère,… Comment éviter cela ?

Soulignez le positif

Comment faire ? En fin de compte, tout tourne autour du choix des mots. La somme des mots que vous choisissez donne le ton à votre communication. Lorsque vous utilisez régulièrement des expressions ou des phrases négatives, vos e-mails vous feront passer pour quelqu’un de sec, d’arrogant ou de mauvaise humeur.

 

Il n’y a jamais rien de bon dans la négativité. Celle-ci mènera naturellement l’autre personne à des sentiments négatifs. Même si vous ne vous sentez pas bien à propos d’une situation, vous vous efforcerez de garder un ton positif. Vous le verrez, la réaction que vous recevrez à votre message sera d’autant plus agréable.

 

Quels sont les mots à éviter ?

‘Je ne peux pas, ‘impossible’, ‘perte’, ‘problème’, ‘refuser’, ‘arrêter’, ‘jamais’, ‘erreur’, ‘échoue’ ou ‘échec’, ‘peu de valeur’, ‘non’, ‘pas en état de, ‘hélas’ ou ‘dommage’, ‘aggraver’, ‘urgent’ ou ‘ASAP’, ‘malsain’, ‘médiocre’, ‘bêtise’, ‘complètement raté, ‘vous êtes responsable’, ‘catastrophe’, ‘trop tard’,…

 

Tous ces mots ont une connotation négative. Les gens qui les utilisent dans leurs e-mails sont souvent, peut-être à tort, perçus comme égocentriques et sont associés à un manque d’empathie. Cela risque malheureusement de mettre en doute leur maturité professionnelle.

 

Dans vos message écrits, tâchez de ne pas vous monter contre une personne en particulier ou de porter la faute sur autrui. Restez neutre en parlant de la situation et non de la personne qui l’a créée…

 

Exemple :

« Il semble hélas impossible d’être prêt à temps avec ce projet en raison des problèmes que certaines personnes engendrent en accusant un certain retard dans leur travail. » Toute une série de mots négatifs sont utilisés dans une seule phrase, alors qu’il est si facile de la formuler positivement, sans perdre l’essence du message.

 

« Chacun peut-il remettre sa partie du projet pour jeudi afin que nous soyons à temps dans les délais fixés ? » Les mots à connotation positive sont par exemple : ‘avantage’, ‘il est préférable que’, ‘question’, ‘fait’, ‘affaire’, ‘progrès’, ‘succès’, ‘précieux’…

 

Un autre élément pouvant nuancer votre discours écrit est l’utilisation d’une petite conclusion une fois que vous avez fait passer votre message. Au lieu de répondre ‘ok ?’, ’c’est noté ?’, ou encore ‘je vérifierai’, remerciez brièvement votre personne de contact. Ainsi, le destinataire sait s’il a livré livre du bon travail.

Suggestions et critique négative

Nous tombons vite dans une spirale négative à partir du moment où nous écrivons une liste de choses à ne pas faire.

  • Ne pas laisser d’aliments dans le frigo du bureau.
  • Ne pas être en retard aux réunions.
  • Ne pas oublier d’emmener de quoi noter.

Toute la différence se situe à nouveau dans la formulation positive. Au lieu de préciser ce que l’on ne peut pas faire, pourquoi ne pas préciser ce qui est autorisé ?

  • Merci d’emmener les restes de votre lunch à la maison.
  • Pourriez-vous s’il vous plait arriver 5 minutes avant l’heure de la réunion ?
  • Pensez bien à prendre de quoi noter.

Nous réagissons bien plus vite à des injonctions positives qu’à des critiques à l’égard de nos comportements.

Soyez clair

On vous fait souvent des remarques sur des e-mails que vous envoyez et qui sont mal interprétés ? Peut-être êtes-vous trop vague ou trop concis. Tâchez d’être le plus clair possible et fournissez le contexte nécessaire à une bonne compréhension. Vous ne devez pas avoir honte de dire comment vous vous sentez lorsque vous communiquez à vos collègues. Ils n’ont pas votre visage sous les yeux pour déchiffrer votre humeur, vous devez donc être plus explicite en terme de vocabulaire.

 

Au lieu d’être sec et d’utiliser des expressions négatives dans vos mails lorsque vous êtes frustré au sujet d’un nouveau logiciel ou d’un sujet quelconque, dites-le autrement. « Ce nouveau programme me tape sur les nerfs, mais il semblerait que nous pourrions nous voir pour en discuter vendredi… » Le destinataire sait ainsi que ce n’est pas personnel et que votre négativité porte sur quelque chose d’autre.

 

Conseil : il est toujours préférable de vous mettre à la place de l’autre lorsque vous rédigez un e-mail. Pourriez-vous comprendre votre message dans le contexte que connaît actuellement votre destinataire ? Comment sera-t-il perçu par l’autre ? Pouvez-vous vous exprimer de manière un peu plus positive ? Avez-vous clairement expliqué votre opinion sans faire culpabiliser l’autre ? Vu de la sorte, cela demande peut-être beaucoup d’efforts. Mais c’est surtout une question d’entraînement : vous finirez par adopter un état d’esprit positif lorsque vous communiquez. Nous avons tous un peu plus tendance à envoyer des messages négatifs, c’est humain mais ce n’est pas nécessaire.

 

(EH) (SC) Source : Entrepreneur.com

Au printemps, Mons se métamorphose. Et toi ? Démarrage de la Saison 2 de Mons 2015

mons 2015

 

Quelques mois à peine après le Centre des Congrès (Micx), la Maison du Design et la Maison Van Gogh de Cuesmes, Mons, Capitale européenne de la Culture, ose le pari fou d’ouvrir cinq nouveaux musées et une salle dédiée à la musique la même année ! Au même moment, non moins d’une quinzaine d’installations urbaines envahiront la ville jusqu’à la fin de l’été. Grâce à ces structures carrément sorties de terre ou rénovations d’un patrimoine exceptionnel ancien, la Ville de Mons se forge une nouvelle identité. Forte de son patrimoine historique qu’elle a voulu rénover, elle ose aussi l’architecture contemporaine et l’art urbain en refusant de figer son centre-ville. Pour fêter la concrétisation de cette Métamorphose et le début de la saison 2 de Mons 2015, la ville vous ouvre grand ses portes le week-end des 4 et 5 avril.

La ville s’y prépare depuis des années : au printemps, 5 nouveaux musées et ARSONIC, lieu entièrement dédié à la musique ouvrent leurs portes à Mons. Le Pôle muséal de la Ville de Mons compte l’Artothèque, le Mons Memorial Museum, le Musée du Doudou, le SILEX’S de Spiennes et le Beffroi qui ouvrira ses portes en juillet. Ils s’ajoutent au Manège de Sury (incubateur d’entreprises à partir de 2016 et lieu qui accueillera la grande exposition Atopolis de Mons 2015 entre juin et octobre 2015), la Maison Losseau (dont les Jardins seront occupés par l’équipe Littérature de Mons 2015 dès la fin avril) et le Mundaneum qui ouvrira le 12 juin et accueillera sa première exposition en partenariat avec Mons 2015.

Remise en valeur de 4 trésors classés par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité

Il ne s’agit pas de démesure, mais bien de valoriser le patrimoine et les joyaux de la ville qui, grâce aux fonds de l’Europe (FEDER), de la Région, de la Fédération et de la Ville permettent enfin de montrer une Mons irrésistible. Quelle ville de 100.000 habitants peut ainsi s’enorgueillir de posséder 4 trésors classés par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité ? Le seul Beffroi baroque de Belgique reconnu en 1999 (1) et les Minières néolithiques de Spiennes reconnues en 2000 (2), parmi les plus anciennes d’Europe ; et un patrimoine immatériel : le Doudou reconnu en
2005 (3), grâce au Musée qui lui est consacré, déjà motif de curiosité internationale, devient accessible à tous. Et un patrimoine « Mémoire du Monde » : Le Mundaneum (4). Il a été repensé et agrandi, à la mesure de l’esprit de ses fondateurs Paul Otlet et Henri La Fontaine, Prix Nobel de la Paix en 1913. Ces génies avaient, dès les années 1920, anticipé la centralisation de la connaissance universelle et sa diffusion en réseau, inventant ainsi un « Google de papier », selon Le Monde !

L’attention accordée au tourisme de la mémoire

On l’a vu l’été passé avec la visite princière de Kate et William au cimetière de Saint-Symphorien, Mons est aussi une destination prisée du tourisme mémoriel. C’est à Mons que sont tombés le premier et le dernier soldat de sa Majesté lors de la Grande Guerre. Pour les festivités du centenaire, en 2014, c’est d’ailleurs le seul site retenu sur le Continent par les Britanniques pour leurs commémorations officielles. Du Moyen Age à la Grande Guerre, en passant par la Seconde Guerre mondiale, le Mons Memorial Museum remettra toute cette Grande histoire en contexte grâce aux récits des soldats et civils témoins des évènements. Plus qu’un simple
lieu d’exposition, ce nouvel espace muséal sera également un lieu d’échanges intergénérationnels au coeur d’un territoire de Mémoire.

Une autre idée de la musique

ARSONIC n’est pas « arsenic », à moins que ce lieu dédié à la musique et à l’écoute ne soit à la fois le poison qui ensorcelle et l’antidote qui apaise. On y guérirait ainsi par le son. L’ancienne caserne des pompiers de la rue de Nimy est métamorphosée par les architectes Holoffe & Vermeersch. La salle de concert d’ARSONIC, dédiée à la musique de chambre, peut accueillir 250 auditeurs et vient combler un manque en région wallonne.
La musique et la poésie, sous toutes ses formes artistiques, s’y épanouiront. L’acoustique exceptionnelle du lieu et sa régie de pointe permettront des enregistrements de haute précision. On y retrouvera le rythme d’une vie sereine au fil d’expositions dans le Passage des Rumeurs et au calme d’une Chapelle du Silence en accès libre (de 10h30 à 16h30 en semaine). Journées portes ouvertes (animations et concerts gratuits) du 3 au 5 avril de 10h00 à 18h00.

Un nouveau rapport à la visite au musée

Au Pôle muséal de la Ville de Mons, reprenant désormais 12 sites muséaux, tout a été soigneusement pensé en amont et conçu pour fluidifier l’échange des visiteurs entre les différents lieux qui s’intègrent harmonieusement dans le bâti existant – notamment en utilisant le système de gestion digitale de la Ville. Un système puissant qui va également gommer la séparation entre ces bâtiments et la ville elle-même. D’un geste du pouce, il sera ainsi possible d’organiser ses visites, une halte dans un restaurant ou un magasin du centre-ville, ou de réserver une nuit d’hôtel supplémentaire à Mons pour profiter de la nouvelle offre culturelle. Pour Xavier Roland, le directeur du Pôle muséal, la technologie est aujourd’hui arrivée à maturité pour repenser les visites des musées sans engager des investissements pharaoniques ni une folle course au progrès. La géolocalisation des visiteurs dans les salles va, par exemple, révolutionner l’utilisation des audioguides. La reproduction des œuvres d’art à l’aide d’imprimantes 3D va engager un nouveau rapport à la culture et renouveler les questionnements essentiels auxquels elle nous invite. Épinglons à ce titre, l’Artothèque, dans l’ancien couvent des Ursulines, superbe bâtiment du 18e siècle en contrebas de la collégiale Sainte-Waudru. Toutes les collections d’art de Mons y seront désormais centralisées, de manière à rationaliser leur étude et leur conservation. Elles n’en seront pas moins visibles et manipulables virtuellement, à travers de grandes tables interactives à disposition du public. Leur numérisation les rendra aussi disponibles pour les chercheurs et les conservateurs du monde entier.

Un grand week-end inaugural familial

L’accueil au musée a aussi été complétement repensé, dans la même logique intégrée que la gestion digitale des sites. Les 4 et 5 avril, vous participerez ainsi à un rallye-découverte de portes en portes, grandes ouvertes pour le public. Le dimanche, rendez-vous à 10 heures, Grand-Place, pour la chasse aux nouveau lieux et aux installations urbaines qui auront fleuri partout dans la ville. Car, en plus des nouveaux lieux, le public découvrira
au fil des rues la quinzaine d’installations urbaines qui auront fleuri pendant le mois de mars en ville. Leur commissaire, Philippe Kauffmann, vous promet des paresseux accrochés aux arbres, une cascade de livres traversant une fenêtre de l’université, des fresques géantes des bien connus en Belgique Vincent Glowinski (BONOM) et Hell’O Monsters ou du New-Yorkais Momo, etc.

Ces hurluberlus sont partout dans la ville et le pire ? C’est que cela ne fait que commencer ! En effet, en mai, le Festival La Ville en jeu(x) proposera une véritable invasion d’artistes et de propositions déjantées, qui prendront littéralement possession de la cité du 14 au 23 mai. Comme on dit à Mons 2015 : « Au printemps, Mons se métamorphose. Et toi ? »

MixRadio:L’Organisation des Nations Unies et MixRadio vont célébrer la Journée internationale du bonheur

NEW YORK, 16 mars 2015 /PRNewswire/

une pléiade de vedettes ont fait équipe avec les Nations Unies et le service de streaming musical le plus personnalisé au monde, MixRadio, pour lancer la campagne #HappySoundsLike en célébration de la Journée internationale du bonheur.

UN-logo1-1635dcaf

La musique a le pouvoir de répandre le bonheur et d’inspirer la solidarité et l’espoir d’un avenir meilleur. Reconnaissant ce fait, les Messagers de la paix et les Ambassadeurs de bonne volonté des Nations Unies, avec le concours d’artistes internationaux dont, notamment, Ed Sheeran, David Guetta, John Legend et James Blunt, ont créé la playlist la plus heureuse du monde, qui sera lancée le 20 mars, lors de la Journée internationale du bonheur.

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a déclaré : « L’Organisation des Nations Unies est heureuse de s’associer à MixRadio pour célébrer la Journée internationale du bonheur. Ce jour-là, nous utiliserons le langage universel de la musique pour exprimer notre solidarité avec les millions de personnes dans le monde qui souffrent de la pauvreté, des violations des droits de l’homme, des crises humanitaires et des effets de la dégradation de l’environnement et du changement climatique ». M. Ban qui, en 2010, avait désigné M. Wonder comme Messager de la paix des Nations Unies pour défendre les intérêts des personnes handicapées du monde entier, a inscrit sa chanson « Signed Sealed Delivered » (Signé, scellé et délivré) dans la playlist ».

Introduite par le chanteur/compositeur Cody Simpson, la campagne #HappySoundsLike durera une semaine et se terminera en beauté avec la playlist internationale inspirée qu’auront assemblée les artistes et les auditeurs avertis du monde entier.

Les amateurs de musique pourront afficher la chanson qui les rend le plus heureux grâce au hashtag #HappySoundsLike. Le vendredi 20 mars, Cody Simpson présentera une sélection des cinq choix musicaux qui seront inscrits dans la playlist officielle.

Cody Simpson a confié : « Je suis vraiment heureux de faire partie d’une aussi étonnante campagne de sensibilisation à la Journée internationale du bonheur.

« J’espère que tout le monde va participer à cette journée et proposer la bande sonore qui les rend le plus heureux ! Je vais choisir cinq morceaux parmi ceux que le grand public aura suggéré d’ajouter à la playlist officielle, #HappySoundsLike, qui sera lancée le vendredi 20 mars et que tous pourront écouter ».

Jyrki Rosenberg, directeur de MixRadio, a ajouté : « Cette année, pour célébrer et sensibiliser à la Journée internationale du bonheur, MixRadio a le privilège de collaborer avec l’Organisation des Nations Unies.

« Nous espérons que le grand public suivra l’exemple de la pléiade de vedettes mondiales et soumettra la bande sonore qui les rend le plus heureux. Le 20 mars, le hashtag #HappySoundsLike sera lancé et nous espérons qu’il mettra un sourire sur bien des visages de par le monde ».

Créée en 2012 par l’Assemblée générale des Nations Unies, la Journée internationale du bonheur reconnaît que « la poursuite du bonheur est un objectif fondamental de l’être humain ». En cette année de son 70e anniversaire, l’ONU va mener plusieurs campagnes pour aider à atteindre cet objectif.

La campagne sera officiellement lancée avec la sortie mondiale d’une vidéo montrant une pléiade de vedettes chantant en chœur pour sensibiliser à la campagne.

Visionnez la vidéo à l’adresse www.happysoundslike.com

 

La Saint Patrick avec Pacifique FM, Monsieur Whisky et les Drunkken Lullabies sur la Grand’Place de Tournai

11011752_417524921756647_8097516064462625318_n535915_417524928423313_7466881810996555980_n

Pacifique FM sera sur la Grand Place de Tournai ce mardi 17 mars à l’occasion de la Saint Patrick de 14h00 à 17h00, nous offrirons de cd à ceux qui nous rendrons visite et pourrons discuter avec eux  devant le micro.

Venez nous rejoindre chez Monsieur Whisky qui sera bien fournit en boissons dignes de l’Irlande, Whiskeys, Guiness, et Irish Coffee nous serons accompagnés du groupe irlandais Drukken Lullabies qui mettra l’ambiance devant nous sur la Grand Place de Tournai.

Mais qui était Saint Patrick, le patron des Irlandais ?

La fête de la Saint-Patrick (parfois appelée Saint-Patrice en français, Patrick étant l’équivalent anglais de Patrice) est une fête chrétienne qui célèbre, le 17 mars, saint Patrick, le saint patron de l’Irlande.

Une fête chrétienne

Le personnage de saint Patrick

Évangélisateur de l’Irlande, saint Patrick aurait expliqué le concept de la Sainte Trinité aux Irlandais lors d’un sermon au Roc de Cashel grâce à un trèfle, en faisant ainsi le symbole de l’Irlande (l’emblème officiel du pays étant la harpe celtique). La légende raconte que c’est à ce moment-là qu’il chasse tous les serpents du pays, action qui symbolise la conversion du peuple irlandais : les serpents représentent les croyances polythéistes celtiques des irlandais, assimilées à Satan, rendu responsable de l’ignorance du Dieu véritable. Chaque année, les hommes d’Irlande mettent un trèfle à la boutonnière pour se souvenir de cet enseignement.

La célébration

La Saint-Patrick est une fête chrétienne célébrée par l’Église catholique, l’Église orthodoxe, l’Église luthérienne, et l’Église d’Irlande (anglicane) . Elle est déjà célébrée par les irlandais aux IXe siècle et Xe siècle. Par la force de l’observation de cette tradition à travers le temps, saint Patrick est associé à l’Irlande dans le système de patronage religieux, et le jour du 17 mars est finalement inscrit au calendrier liturgique catholique au début des années 1600, grâce à l’influence de Luke Wadding, un moine scolastique franciscain né à Waterford. La fête de Saint-Patrick devient alors un jour saint d’obligation pour les catholiques d’Irlande. La fête a toujours lieu pendant le Carême. Il est de tradition pour certains chrétiens observant un jeûne pour le Carême de le rompre pendant la journée de la Saint-Patrick. Le calendrier de l’Église évite les observations de fêtes de saints durant certaines solennités, déplaçant ainsi le jour du saint en dehors de la période d’observation. La Saint-Patrick est périodiquement affectée par ce changement, lorsque le 17 mars tombe pendant la semaine sainte. Cela est déjà arrivé en 1940 : la Saint-Patrick a été observée le 03 avril pour éviter de coïncider avec le dimanche des rameaux, et de nouveau en 2008 où elle a été observée le 14 mars. La Saint-Patrick ne re-tombera pas durant la semaine sainte avant 2160.

La Saint-Patrick n’est pas la fête nationale

Contrairement à une croyance populaire répandue, notamment à cause d’un phénomène de simplification de la part des étrangers et des médias, la Saint-Patrick n’est pas la fête nationale irlandaise. L’État d’Irlande ne possède pas de fête nationale au sens propre du terme (comme le 14 juillet en France, qui a été décrété par l’État français en 1880 et qui célèbre la Nation).

Il s’agit d’une fête religieuse adoptée par l’Église chrétienne au début du XVIIe siècle, jour férié en Irlande (Irlande et Irlande du Nord) et dans l’île de Montserrat, et qui est très observée par les irlandais. Elle est comparable en ce sens à la Saint-David au Pays de Galles, à la Saint-Andrew en Écosse ou à la Saint-Yves en Bretagne. Cependant, ce jour du calendrier liturgique n’a jamais fait l’objet d’un acte de la part de l’État irlandais pour en faire sa fête nationale, qui célébrerait la Nation irlandaise.

Un jour rendu férié au XXe siècle

En 1903, la Saint-Patrick devient un jour férié officiel en Irlande. Ceci grâce au Bank Holiday Act de 1903 (en), un acte du parlement du Royaume-Uni introduit par James O’Mara (en). Celui-ci a plus tard introduit la loi requérant que les pubs soient fermés le 17 mars, après que la consommation d’alcool soit devenue hors de contrôle, une clause qui a plus tard été abrogée dans les années 1970. Lorsque la Saint-Patrick tombe un dimanche, le jour férié est déplacée au lundi, permettant aux citoyens irlandais de bénéficier du nombre complet de leurs jours fériés actés par le gouvernement.

La perception à l’étranger…

Fête de la Saint-Patrick, Buenos Aires (Argentine)

La fête de Saint-Patrick est célébrée par les Irlandais du monde entier, expatriés ou descendants des nombreux émigrants, et sa popularité s’étend aujourd’hui vers les non-Irlandais qui participent aux festivités et se réclament « Irlandais pour un jour ». Les célébrations font généralement appel à la couleur verte et à tout ce qui appartient à la culture irlandaise : la fête de Saint-Patrick telle que pratiquée aujourd’hui voit les participants, qu’ils soient chrétiens ou pas, porter au moins un vêtement avec du vert, assister à des « parades », consommer des plats et des boissons irlandaises, en particulier des boissons alcoolisées (bières et stout irlandaises, comme la Murphy’s, Smithwick’s, Harp ou Guinness, ou des whiskeys, des cidres irlandais, des Irish coffee).

 

Hérinnes Ducasse de Pentecôte à Léaucourt : Appel à participation

Photo BBBPhoto scène ouverte
• Scène ouverte : appel aux artistes amateurs

A l’occasion de sa traditionnelle Ducasse du lundi de Pentecôte (25 mai 2015), La Maison de Léaucourt propose entre 12h et 14h une « Scène ouverte ». L’appel est lancé aux musiciens, groupes, danseurs, magiciens, jongleurs, auteurs patoisants, etc, … désireux de se produire devant un public. Chaque intervention n’excèdera pas 20 minutes et bénéficiera d’une sonorisation.

• Marché du Beau, du Bon, du Bio : appel aux producteurs et associations
Vous êtes producteur de belles, de bonnes choses ou de produits Bio ? Vous êtes actif dans la protection de l’environnement ou les relations Nord-Sud ? Il reste quelques places pour notre Marché du Beau, du Bon, du Bio, le lundi 25 mai 2015 (de 10h à 19h).
N’hésitez pas également à proposer des ateliers, mini-conférences, animations pour les enfants sur ces thématiques.

• Appel aux bénévoles
Vous souhaitez consacrer quelques heures de votre temps à un projet citoyen, culturel et environnemental ? Contactez-nous !

Renseignements et/ou inscriptions :
La Maison de Léaucourt
Chemin des Etangs, 12a
7742 Hérinnes
069/58-06-13 ou lamaisondeleaucourt@skynet.be

Ecomusée du Pays des Collines 6 avril: Promenade Jean Nature (& gaufres!)

ecomusee

La Hamaide, 16 mars 2015. L’Ecomusée du Pays des Collines organise le lundi 6 avril, Lundi de Pâques, la dixième édition de la Promenade « Jean Nature », en collaboration avec les Guides Nature des Collines. Un parcours de 5 km, ponctué d’anecdotes narrées par des guides chevronnés, offre la beauté des paysages du Pays des Collines et dévoile, entre autres, la tradition de « Jean Nature ». Pour renouer avec cet héritage, l’Ecomusée prépare des gaufres pour le retour des promeneurs… et tous les autres! Rendez-vous dès 16h00 pour les goûter… A déguster avec une bière locale, par exemple. Promenade gratuite, départ à 14h30.
Cette année, pour la dixième fois, la maison de « Jean Nature », blottie dans un charmant bocage au cœur du Pays des Collines, reprend vie et dévoile son histoire, entre légende et tradition. Auberge au 19ème siècle, la patronne y cuisinait des gaufres, chaque Lundi de Pâques, afin de réunir les habitants de La Hamaide : le lundi de Pâques, « on mînge des aûfs à Jean Nateur »!
Emilie Botteldoorn, coordinatrice de l’Ecomusée, invite les habitants du Pays des Collines: « Renouons avec cet héritage… en suivant le Grand Chemin d’Ath à Renaix, sur la trace de nos Anciens et de nos racines. Cette promenade vous fera découvrir la beauté de la Région des Collines autant que son histoire riche d’anecdotes, de contes et de souvenirs. »

La promenade « Jean Nature » est organisée le lundi 6 avril par l’Ecomusée du Pays des Collines et les Guides Nature. Un promenade d’observation de 5 km avec départ à 14h30 à l’Ecomusée du Pays des Collines, Plada 6, 7890 à La Hamaide (Ellezelles).
En fin de parcours, vers 16h, l’Ecomusée prépare des gaufres pour les promeneurs ou juste pour les gourmands, fortement conseillées avec notre rousse bière locale La Hamaide.

Les initiateurs de la promenade sont Idès Dionkre et Hugo Heymans. Steph de Keuleneer, parrain de la promenade Jean Nature, explique : « Chaque année, plus de 100 personnes participent à cette journée grâce à l’ambiance très conviviale pendant la promenade et, évidemment aussi, pour goûter les gaufres au retour. La promenade est une bonne opportunité pour combiner la découverte des magnifiques paysages du Pays des Collines et celle du folklore et des légendes qui animent la région. En général, le soleil est de la partie, donc toutes les conditions sont réunies pour une journée parfaite à l’extérieur, pleine de bonheur ».

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter l’Ecomusée du Pays des Collines au 068/64.51.55

ou via ecomuseedupaysdescollines@skynet.be.

La Maison de la Marionnette de Tournai présente l’atelier Marionnett’art du 8 avril 2015.

centre marionnette 1

Marionnett’art « La soupe à la grimace »
Marionnett’Art est un atelier destiné aux enfants à partir de 6 ans qui se présente en deux volets. Le premier volet est consacré à l’histoire et aux légendes relatives à un personnage et le deuxième à l’approche de cette marionnette à travers d’autres techniques d’expression comme la peinture, le modelage, le dessin, la gravure…

Ce mercredi 8 avril, c’est la «soupe à la grimace»! Nous observerons des marionnettes aux visages plutôt étonnants! Des sourires figés, des nez crochus des yeux globuleux… des visages grimaçants qui font rire ou qui font peur seront ton inspiration pour concocter ton bol de soupe à la grimace! Cette fois, nous aborderons la technique du modelage.
Mercredi 8 avril 2015 de 14h à 16h30
Atelier à partir de 6 ans
Prix : 10€

Inscription aurpès d’Isabelle Peteers au 069-88 91 44 – maisondelamarionnette@skynet.be

 

LA RONDE DES INNOCENTS, NOUVEAU SPECTACLE NOCTURNE SUR LA GRAND PLACE DE CHIÈVRES

Les 23, 24 et 25 avril 2015, la Maison Culturelle d’Ath et l’Administration communale de Chièvres, avec la collaboration de nombreux partenaires locaux, créeront un nouveau spectacle d’extérieur, « La ronde des innocents », inspiré de l’histoire médiévale de Chièvres et faisant référence à l’histoire de la Guerre des Ronds (13ème siècle).
200 comédiens, figurants, musiciens, danseurs, chanteurs, combattants, …, habillés en costume d’époque, seront rassemblés sur scène pour retracer 100 ans de notre histoire médiévale !

chievres

chievres fete

La Maison Culturelle d’Ath présente « Pictogr’âme », un jeu participatif

La Maison Culturelle d’Ath présente « Pictogr’âme », un jeu participatif pour (re)découvrir l’âme du centre-ville. Décliné en version plateau et version mobile, le jeu permet aux habitants et aux usagers de livrer leurs ressentis et perceptions sur les rues qu’ils arpentent.

noir-banc-comp-www-1024x498

Quelles sont les petites habitudes, les curiosités, les anecdotes du quartier ? Celui-ci possède-t-il un rythme, un son ou une odeur particulière ? Toutes ces questions pourront trouver une réponse grâce à cette collecte d’informations. Telles des « signaleuses », les animatrices de la Maison Culturelle se rendront durant le mois de mars aux quatre coins de la ville avec leur vélo loufoque conçu pour l’occasion. La version plateau du jeu permettra, quant à elle, de rencontrer les habitants désireux d’y participer directement chez eux. Pour organiser le jeu à domicile, les intéressés peuvent contacter le 068 26 99 93 ou vcoppens@mcath.be.
De nouveaux panneaux de signalisation soumis au vote
Les informations recueillies serviront à la création d’une nouvelle signalétique, réalisée avec l’aide d’une artiste, qui traduira au mieux l’essence du centre-ville et l’accueil de ses habtiants. Les différentes propositions de panneaux seront visibles sur www.maisonculturelledath.be et seront soumis à un vote, à partir du 20 avril. Les panneaux les plus plébiscités seront installés et dévoilés de manière « spectaculée » et interactive à Sortilèges, Rue et Vous !, le 14 mai.
Parfois, un bon panneau vaut mieux qu’un long discours !
Ce jeu s’inscrit dans le cadre de L’@thlas Participatif, celui-ci a pour but de rassembler une série de cartes (objectives et subjectives) liées au territoire athois.

Pictogr’âme Mobile – La tournée
Venelle des Bains : le 14 mars de 15h à 17h
Ludothèque Pirouette: le 17 mars de 14h à 16h et le 20 mars de 18h à 21h
Bibliothèque Jean de la Fontaine ; le samedi 21 mars de 10h à 12h30
Marché : le jeudi 19 mars de 9h30 à 12h

Informations pour participer au jeu ou l’organiser à domicile : 068/26.99.93 – vcoppens@mcath.be