Titre obligatoire

Emissions à venir

Le président allemand reconnaît le « génocide » arménien et la « coresponsabilité » de son pays

Le président allemand, Joachim Gauck, a reconnu jeudi soir pour la première fois le « génocide » arménien, soulignant la « coresponsabilité » allemande dans ce crime.

Joachim Gauck

« Nous devons également, nous Allemands, faire notre travail de mémoire »,  a-t-il déclaré, évoquant « une coresponsabilité, et même, potentiellement, une complicité de l’Allemagne dans le génocide des Arméniens ». La déclaration a été faite lors d’une cérémonie religieuse à Berlin, à la veille des commémorations officielles du centenaire des massacres perpétrés par les Turcs ottomans, qui ont fait 1,5 millions de victimes entre 1915 et 1917.

C’est la première fois que l’Allemagne utilise officiellement le terme de « génocide » pour évoquer ces massacres. Une vingtaine de pays, dont la France et la Russie, avaient déjà franchi le pas avant elle. Ankara, capitale de la Turquie, rejette toujours ce terme.

M. Gauck prend ainsi le risque de froisser la Turquie, un important allié que Berlin s’est toujours efforcé de ménager sur ce sujet. L’Allemagne abrite la première communauté turque à l’étranger, estimée à  environ trois millions de personnes.

Dans un discours, le président a précisé que des militaires allemands « ont participé à la planification et pour  une part à la mise en place des déportations.Des informations d’observateurs et de diplomates allemands  qui ont clairement établi la volonté d’extermination contre les Arméniens ont été ignorées » car le Reich allemand, allié à l’empire ottoman, « ne voulait pas compromettre ses relations » avec lui.

C’est la première fois que l’Allemagne utilise officiellement le terme de « génocide » pour évoquer ces massacres.

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 24 avril 2015

L’Europe triple le budget de la surveillance des migrants !

Les chefs d’État et de gouvernement des 28 États membres de l’Union européenne ont décidé jeudi soir de tripler le budget de l’opération de surveillance des frontières maritimes Triton, ramenant les montants au niveau de l’opération de sauvetage des naufragés Mare Nostrum.

migrant

L’augmentation du budget de Triton semblait acquise dès avant le début du sommet.  Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a proposé de tripler, plutôt que doubler, les montants alloués à Triton.

Avec 9 millions d’euros par mois pour surveiller les frontières maritimes et secourir les migrants qui lanceraient un appel à l’aide le budget revient au niveau de celui de l’opération Mare Nostrum, organisée par l’Italie entre octobre 2013 et octobre 2014, avant que  Triton ne se substitue à l’opération de sauvetage.

La Belgique a soutenu la proposition de M. Juncker, a souligné le Premier ministre Charles Michel. Tous les pays européens n’étaient  pas aussi convaincus de l’opportunité de cette mesure.

Outre l’augmentation des moyens financiers, les dirigeants  européens ont également convenu de renforcer la position en mer Méditerranée, en fournissant à l’opération Triton des navires et des moyens  humains supplémentaires. La Belgique mettra ainsi le navire Godetia à disposition. La Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne notamment  ont aussi annoncé l’engagement de navires en Méditerranée.

Les dirigeants européens veulent aussi « identifier, capturer, voire  détruire » les bateaux des passeurs qui entassent les migrants sur  des embarcations de fortune. Ils ont chargé la Haute représentante de  l’Union européenne pour la politique étrangère Federica Mogherini  d’un mandat afin de « prendre les initiatives pertinentes le plus vite possible ».

Un projet de réinstallation des réfugiés a été évoqué, dans des discussions intenses, mais l’accueil de ces réfugiés se fera sur base  volontaire, ce qu’on regrette côté belge. Le projet de conclusions finales parlait d’au moins 5.000 réfugiés accueillis, la Belgique et  d’autres pays plaidaient pour que ce nombre soit revu à au moins  10.000, mais le texte final ne contient aucun chiffre précis.

La Commission européenne va présenter à la mi-mai sa stratégie en  matière de migration légale. Cette stratégie sera discutée au Conseil  européen de juin.

Les dirigeants européens veulent aussi "identifier, capturer, voire détruire" les bateaux des passeurs qui entassent les migrants sur des embarcations de fortune.

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 24 avril 2015

La Belgique, 19e pays le plus heureux du monde !

La Suisse est le pays le plus heureux du monde, suivie de près par l’Islande, le Danemark, la Norvège et le Canada,  selon une étude internationale sur le bonheur publiée jeudi à New-York. La Belgique, quant à elle, se classe à 19e place. Le classement compte 158 pays.

bonheur

Ce rapport 2015 sur le bonheur dans le monde est le troisième cherchant à quantifier le bonheur, pour essayer d’influencer les politiques des gouvernements. Les Nations-Unies avaient publié le premier en 2012.

Pour arriver à leurs conclusions, les chercheurs ont étudié l’espérance de vie en bonne santé, le PIB par habitant, le soutien social (avoir quelqu’un sur qui compter), la confiance (mesurée par la perception d’une absence de corruption politique ou dans les affaires) la perception de liberté dans ses choix de vie et la générosité.

Les 13 pays en tête du classement sont les mêmes qu’en 2014, mais dans un ordre différent, a souligné Jeffrey Sachs, directeur de  l’Institut de la terre à l’université Columbia à New York, et l’un des auteurs du rapport écrit par un groupe d’experts indépendants et publié par le Sustainable Development Solutions Network, le Réseau pour des solutions de développement durable.

Ils combinent richesse et fort soutien social, ainsi qu’un  gouvernement relativement honnête et responsable, a-t-il souligné lors d’une conférence de presse. « Les pays en-dessous de ce groupe ne sont pas à la hauteur soit en  matière de revenus, soit en matière de soutien social, soit les deux », a-t-il ajouté.

L’Afghanistan (153e), et la Syrie déchirée par la guerre (156e) rejoignent les dix pays les moins heureux en fin de classement, Togo (158), Burundi (157), Benin (155), Rwanda (154), Burkina Faso (152), Côte d’Ivoire (151), Guinée (150) et Tchad (149). En dépit du conflit en Irak, ce pays est 112e, devant l’Afrique du  sud, l’Inde, le Kenya et la Bulgarie.

La Suisse est le pays le plus heureux du monde. En fin de classement, on retrouve le Togo !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 23 avril 2015

Nouvelle agression au couteau à Tournai !

Une personne a été victime d’une attaque au couteau mercredi soir sur les boulevards à Tournai. Agressée par trois  individus, la victime n’a été que légèrement blessée, a indiqué jeudi le parquet de Tournai.

couteau de cuisine

Les faits se sont déroulés la nuit de mercredi à jeudi, vers 23h15, le long du boulevard des Déportés à Tournai où la victime circulait à pied avec deux copains. Soudainement, le groupe a senti une présence derrière lui. Prenant peur, les deux copains de la victime ont pris la fuite et sont rentrés chez eux.

Interpellée par trois individus et sous la contrainte d’un couteau, la victime a été emmenée un peu plus loin pour être délestée de son argent par l’un des trois malfrats. En se débattant, elle a été blessée au cou et aux joues.

Les agresseurs ont réussi à prendre la fuite, a indiqué en fin de journée le parquet de Tournai. Une enquête a été ouverte par la police de la zone du Tournaisis.

La victime a été blessée au cou et aux joues par trois individus armés d’un couteau !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 23 avril 2015

Cet escroc est en liberté, aidez à le retrouver !

Les escrocs ne sont jamais à court d’idée lorsqu’il s’agit de gagner de l’argent. Dernière arnaque en date, celle utilisant le système Paysafe qui permet d’effectuer des paiements sur internet sans utiliser de carte bancaire.

Paysafe

C’est à la demande du Parquet de Bruxelles que la police diffuse la mise en garde. Le mode opératoire est toujours le même : une personne se rend chez un commerçant et lui demande une carte Paysafe d’un certain montant. Cette carte contient un code qui peut-être utilisé pour faire ses achats sur Internet sans l’utilisation d’une carte bancaire.

La personne reçoit la carte et prend une photo du code se trouvant sur celle-ci. Elle utilise ensuite une excuse pour dire qu’elle n’a pas assez d’argent pour la payer. Elle sort du commerce et va immédiatement sur Internet en utilisant le code pour effectuer des achats.

Le 25 octobre 2014 un marchand de journaux situé sur l’avenue Hansen Soulie à Etterbeek a été victime d’une escroquerie Paysafe. Le suspect entre dans le commerce. Il fait semblant d’appeler mais en réalité il filme le commerçant. Il demande de recharger son Paysafe pour 300 euros. Il prétexte l’oubli de sa carte bancaire dans la voiture, sort mais ne revient pas. À l’aide de son smartphone, il active immédiatement la carte grâce au numéro subtilisé.

Si vous disposez d’informations sur ce fait ou vous reconnaissez cette personne, veuillez prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit 0800 30 300. La discrétion est assurée. Les témoignages peuvent aussi parvenir via avisderecherche@police.belgium.eu. Cet avis est disponible sur www.police.be.

Cet escroc utilise le système Paysafe qui permet d'effectuer des paiements sur internet pour arnaquer des commerçants !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 23 avril 2015

Daniel Verdebout, CGSP : « Les gouvernements n’ont pas reculé d’un pas ! »

Les grèves du service public paralysent la quasi-totalité du pays. Plusieurs services n’ont pas ouvert leurs portes aujourd’hui, c’est notamment le cas des bureaux de l’Onem de Tournai, rue du Crampon. Daniel Verdebout, responsable de la centrale CGSP était présent devant les locaux, nous l’avons interviewé par téléphone.

verdeboutd

Il nous a confirmé que les bureaux de l’Onem était totalement fermés et que personne, mis à part les grévistes, ne s’est rendu sur place. Daniel Verdebout a installé un piquet devant les locaux pour dissuader tout travailleur de ne pas briser l’arrêt de travail organisé par la CGSP.

Pour le responsable de la centrale, il était indispensable de bloquer les bâtiments suite aux actions gouvernementales concernant les pensionnés et les pré-pensionnés. Il accuse notamment « les gouvernements qui n’ont pas reculé d’un pas » suite aux mouvements de grève organisés à la fin de l’année 2014.

Une autre mesure qui fait polémique est celle concernant le saut d’index qui doit être voté ce soir. Pour M. Verdebout, cela ne fait aucun doute, la loi passera.  « En principe, ça devrait passer. On aura du mal à les éviter. Donc des actions futures sont à prévoir. »

Daniel Verdebout revient également sur le choix de la CSC de ne pas suivre le mouvement. « Ils respectent et couvrent la grève […] mais je n’ai vu aucune personne de la CSC habillée en vert. »

Retrouvez l’interview complète de Daniel Verdebout ci-dessous :

Interview de Daniel Verdebout, responsable de la centrale CGSP by Wallace -Pacifique Fm Officiel on Mixcloud

Pour Daniel Verdebout, responsable de la centrale CGSP, si l’index saute, de futures actions seront à prévoir !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 22 avril 2015

Pascal Douliez, CGSP : « L’action syndicale de la CSC est à géométrie variable ! »

Ce mercredi 22 avril est synonyme de grève générale du secteur public. Les syndicats descendent dans les rues du pays pour se faire entendre. Pacifique FM a contacté par téléphone l’un d’entre eux, Pascal Douliez, représentant à la CGSP.

Pascal-Douliez

L’homme tire un premier bilan très positif de cette matinée de grève. S’il regrette des actions plus timides du côté de l’enseignement, il félicite le soutien des administrations communales, des CPAS, des finances, de l’ONEM, des chemins de fer et des prisons.

Les revendications n’ont pas changé et vise toujours les actions budgétaires du gouvernement et le nouveau régime de pension. Pascal Douliez indique à ce compte qu’ils doivent faire face à « des hommes politiques très orgueilleux qui ne veulent rien entendre et ne font que mépriser les travailleurs. » Le syndicaliste regrette également le traitement de faveur accordé par le gouvernement au secteur privé alors qu’il ne fait rien pour les communes de CPAS de la Wallonie picarde.

Le représentant à la CGSP n’est pas non plus tendre avec ses affiliés et en particulier avec la CSC dont il avoue avoir « des difficultés à suivre la logique et le fil conducteur de leur action syndicale à géométrie variable selon la façon dont il se lève le matin. » Des mots cinglants que M. Douliez remet en perspective en observant « une certaine lassitude » des mouvements qu’il impute à la trop longue période séparant les grèves de fin 2014 avec les actions débutées aujourd’hui.

Retrouvez ci-dessous l’interview complète de Pascal Douliez :

Interview de Pascal Douliez, représentant à la CGSP by Wallace -Pacifique Fm Officiel on Mixcloud

« Des hommes très orgueilleux qui ne veulent rien entendre et ne font que mépriser les travailleurs, » c’est en ces termes…

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 22 avril 2015

Participez à notre enquête pour faire évoluer Pacifique FM !

Vous le savez, Pacifique FM est en constante évolution. Pour être toujours au plus prêt de ses auditeurs, la radio se réinvente en allant directement à votre écoute. Aujourd’hui plus que jamais, Pacifique FM vous donne la parole pour nous aider à améliorer votre radio préférée.

Logo Pacifique FM

Pour nous aider à faire évoluer Pacifique FM, c’est très simple ! Il vous suffit de cliquer sur le lien en fin de page et de répondre à quelques questions. Voilà ! Il s’agit d’un questionnaire sur vous, vos goûts, vos préférences, ce que vous aimeriez entendre sur Pacifique FM… Bref, un sondage en bonne et due forme qui vous donne l’occasion de vous exprimer.

Pacifique FM vous dit déjà merci et vous donne rendez-vous toute la journée sur 95.1 FM ou sur son site internet !

Enquête auprès des auditeurs de Pacifique FM

Quel type de musique écoutez-vous ? Quelle émission voudriez-vous entendre ? Pacifique FM vous donne la parole ! Répondez à notre enquête pour nous aider à faire évoluer la radio !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 21 avril 2015

Childerock 2015 – Une dixième édition de folie !

Réservez la date : le 24 avril 2015. C’est vendredi prochain que le Childerock célèbrera comme il se doit son dixième anniversaire au Pulse à Esquelmes.

childerock

Apprêtez-vous à vivre une soirée de folie. Le Childerock est de retour et pour sa dixième édition, il voit les choses en grand. En passant les portes du Pulse Café, entrez dans une ambiance rythmée par le groupe belge Zénith. Si vous ne voulez pas rater leur concert, on vous conseille fortement d’être présent dès 20 heures. Le cover band réinterprètera les chansons les plus populaires allant de Depeche Mode jusqu’au Daft Punk, l’assurance d’en avoir pour tous les goûts et d’y trouver son compte.

Un DJ set prendra ensuite le relais pour vous faire danser jusqu’au bout de la nuit. DJ Dave et DJ Max Mallet auront la lourde tâche de vous faire bouger avec leurs meilleurs mix. Une mission qu’ils relèveront haut la main on en est sûrs. Deux salles pour deux ambiances : de la House, de l’électro et du commercial d’un côté; une spéciale années 80 et 90 de l’autre.

Les préventes sont disponibles sur le site de vente en ligne E-teek pour la modique somme de 10 euros. Si vous décidez de payer directement sur place, vous devrez ajouter 2 euros en plus. Et deux euros, ce n’est pas rien puisque c’est le prix exceptionnel auquel seront vendus les bières et les softs.

Pacifique FM, votre radio du Tournaisis et de la Wallonie picarde est par ailleurs l’un des sponsors officiels du Childerock. C’est pourquoi, à partir du lundi 20 avril et pendant toute la semaine, on vous offrira l’occasion de gagner des placers pour participer à l’événement. Alors n’hésitez pas et restez à l’écoute de 95.1 FM pour peut-être avoir la chance de remporter la promesse d’une soirée de dingue.

On récapitule, le Childerock c’est le vendredi 24 avril au Pulse à Esquelmes, 10 euros la prévente, 12 sur place, 2 euros les boissons et une soirée qui s’annonce pleine d’ambiance !

Pacifique FM vous offre l'occasion de remporter des entrées pour la dixième édition du Childerock ! Restez à l'écoute de…

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 17 avril 2015

Quels sont les grands chantiers prévus sur les routes de Wallonie ?

C’est presque devenu une tradition annuelle, les travaux routiers sont prêts à faire leur retour sur les routes wallonnes. Petit tour d’horizon de ce que le printemps et l’été nous réservent.

chantiers

De grands bouleversements seront à prévoir à travers toute la Wallonie. Le ministre wallon des Travaux publics et de la Sécurité routière Maxime Prévot et la Sofico ont mis en garde les conducteurs contre les chantiers à venir. Il faudra adapter son temps de conduite en fonction des travaux.

Au nombre de 17, les chantiers constituent la dernière phase d’un plan de réhabilitation du réseau routier wallon débuté en 2010 par Benoît Lutgen. Si certains ne dureront que quelques mois, d’autres plus important pourraient s’étendre jusque 2017. Entre-temps, un nouveau plan visant le développement des infrastructures wallonnes sera lancé en 2016 et devrait durer jusqu’en 2019.

La Société wallonne de Financement complémentaire des infrastructures et la Banque européenne d’Investissement vont financer ces chantiers qui devraient s’élever à quelques 500 millions d’euros.

Ces travaux auront lieu sur le réseau structurant, autrement dit, les artères principales du réseau wallon, soit les autoroutes et nationales deux fois deux bandes. Pratiquement tous les grands axes seront touchés par ces travaux. Parmi les plus importants, on notera des travaux sur la E411 à Aische-en-refail, ou encore sur la E42 entre Kain et Lamain, et entre Gosselies et Fleurus. Le viaduc de Herstal sur la E40 et celui de Wauthier Braine sur la E19 vont être restaurés en profondeur.

Voici en détail la liste des chantiers attendus :

A Aische-en-Refail, sur la E411/A4, la rénovation « en profondeur » de la chaussée sur 4 km, en direction de Bruxelles, se poursuit durant l’été. Le chantier devrait être cloturé pour septembre 2015 si les conditions météo le permettent. Sur le même axe et dans la même direction, la réhabilitation d’un tronçon de 9 km entre Wellin et Rochefort est également en cours, et ce au moins jusqu’à l’hiver prochain.

Encore à plus long terme, jusque début 2017 au moins, la réhabilitation des tronçons Froyennes – Lamain (7,5 km vers la France) et Lamain – Kain (8,5 km vers Bruxelles) a été entamée dernièrement sur la E42/A8. La première phase du chantier, actuellement en cours, s’étend de l’échangeur N°34 Froyennes à l’échangeur de Marquain A8/A17 en direction de la France.

Un autre chantier concerne le pont de La Louvière. Sur la E42/A15 entre Courcelles et Viesville, en direction de Liège, 5 kilomètres doivent faire l’objet d’une mise à neuf, mais la date de début des travaux doit encore être fixée, prochainement. Sur la N90 à Floreffe, la chaussée et le Carrefour des Tourettes sont déjà en phase de lifting, et le chantier se terminera durant l’été.

Parmi les chantiers qui reprennent ce printemps et auront inévitablement des conséquences pour les automobilistes de l’été, il y a les travaux du viaduc de Beez (E411/A4), qui doit subir une mise en peinture anticorrosion dans le sens vers Bruxelles, ainsi qu’un placement de glissières de sécurité. La première opération devrait se terminer durant l’été, la seconde à l’automne.

Les deuxième et troisième phases de rénovation d’un important tronçon de la E42/A15 sont prévues ce printemps et cet été, respectivement entre Gosselies et Fleurus et entre Fleurus et Sambreville, dans le sens Mons-Namur. Le chantier avait débuté durant l’été 2014. Sur la E40/A3, la sécurisation et la mise à neuf des accès et sorties 36 (Blégny), à Barchon, reprennent également. Les travaux entrent dans leur dernière phase et se clotûreront à l’été.

Sur le R0 et l’E19/A7, la poursuite d’un chantier d’abattage d’arbres et de remplacement de glissières de sécurité débuté en avril 2014, sur un tronçon de 23 kilomètres entre la région flamande et Familleureux, doit avoir lieu. Le dernier tronçon, entre l’aire autoroutière d’Orival (Station Total) et Arquennes, sera au centre des travaux durant un mois, dès la fin avril. En avril également, et ce jusqu’à l’été, reprennent les travaux de revêtement et d’étanchéité du pont surplombant la ligne SNCB 117, à Seneffe.

Finalement, les chantiers principaux comptent également les travaux qui ont commencé avant 2015 et n’ont pas été interrompus durant l’hiver. Il s’agit des 3 viaducs de la E40/A3 à Herstal, du viaduc de Wauthier-Braine, des tronçons de N5 Philippeville-Samart et Somzee-Fraire, de la construction du contournement de Couvin et de la partie sud du R9 de Charleroi.

Des perturbations jusqu'en 2017, c'est ce que nous réservent les chantiers prévus sur les autoroutes wallonnes. Retrouvez la liste des travaux !

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 17 avril 2015