Titre obligatoire

Emissions à venir

oct
23
lun
2017
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
oct 23 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
21:00 MAXI TOP
MAXI TOP
oct 23 @ 21:00
 

View Calendar

Maurane, 28 ans, de Frameries: « Le médecin-conseil m’a prise pour une profiteuse! »

Maurane Hogne, 28 ans, de Frameries est atteinte d’endométriose, une affection très lourde qui lui cause des douleurs vives au bas-ventre et de la fatigue. Reconnue jusqu’il y a peu invalide à 66 %, cette jeune maman vient, suite à un troisième passage devant un médecin-conseil, de se voir signifier par sa mutuelle qu’elle ne percevrait plus son indemnité. Incapable de travailler, elle ne sait plus quoi faire pour continuer à vivre décemment et à se soigner.

Maurane ne comprend pas. Son état ne lui permet pourtant pas de se remettre à chercher un emploi. « Rester longtemps debout, je ne sais plus. Certaines positions sont inconfortables. J’ai un blocage dans le bas-ventre. Soulever du poids, cela me fait mal… Je pensais que ma mutuelle, m’aiderait à me réinsérer petit à petit. Au lieu de ça, me voilà exclue. Je n’en peux plus d’être malade. Je suis totalement désociabilisée. C’est très culpabilisant de ne pas trouver de solution. Le médecin-conseil m’a prise pour une profiteuse. J’aimerais pouvoir gagner ma vie et être indépendante. J’ai plein d’ambition, plein de projets que je ne peux pas mettre à terme à cause de ma maladie. »

La jeune mère de famille, qui percevait auparavant une indemnité d’environ 800 euros, n’a désormais plus droit à rien. Elle doit continuer à vivre, se soigner et à élever son enfant sur le seul salaire de son mari. « Aujourd’hui, je n’ai plus de statut. Je suis demandeuse d’emploi en fin de droit. Étant cohabitante, je n’ai même plus droit au revenu d’intégration. Mon revenu de remplacement me permettait d’acheter des médicaments, d’aller chez le médecin. Ici, je viens de recevoir une facture de 70 euros de l’hôpital, je ne sais pas la payer. J’ai même dû annuler des rendez-vous médicaux. »

La dernière solution qui reste à Maurane pour récupérer ses droits est d’introduire un recours devant le tribunal du travail. C’est en somme un long combat judiciaire qui s’annonce pour la jeune maman parallèlement à sa lutte contre la maladie.

Tant à la FGTB qu’à la CSC, on constate depuis peu une hausse du nombre de recours face aux décisions des médecins-conseils. « Il y a clairement un durcissement de la politique. Des gens reconnus comme invalides de longue date sont remis au boulot alors qu’ils ne sont pas du tout aptes à travailler, » indique Frédéric Michel, le président de la FGTB Mons-Borinage.

« On observe un glissement des politiques qui sont menées contre les demandeurs d’emploi vers ceux qui bénéficient de la mutuelle. C’est la chasse aux chômeurs qui s’élargit aux malades, » estime pour sa part le permanent CSC Lorenzo Marredda.

Parallèlement à tout cela, depuis juillet dernier le ministre de l’Emploi Kris Peeters (Cd&V) et la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld) œuvrent à l’instauration d’un arrêté royal controversé dont l’objectif est de remettre sur le marché de l’emploi les malades de longue durée. Son principe est de retirer 10 % de leur allocation aux malades qui, malgré un avis médical positif, ne font pas assez d’efforts pour reprendre le travail. Un projet déjà dénoncé par les mutualités. « À l’heure actuelle, les mutualités accompagnent les personnes pour revenir vers le marché de l’emploi de manière positive, en tenant compte de leur état et de leurs capacités. Pour être en contact en permanence avec les malades, nous sommes convaincus qu’ils n’ont pas besoin de pression mais d’un accompagnement. Or, la nouvelle dynamique va dans le sens opposé : elle consiste à punir les gens sans tenir compte de leur état de santé. »
Source : sudinfo.be

Handicapée, sans chômage, et exclue de la mutuelle !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mercredi 9 décembre 2015

Mots-clefs : , ,