Emissions à venir

90 secondes pour comprendre pourquoi on mange des crêpes à la chandeleur…

90 secondes pour comprendre pourquoi on mange des crêpes à la chandeleur…

Ce matin dans sa chronique 90 secondes pour comprendre, Frédéric Moray a développé un thème de circonstance: la chandeleur. D’où nous vient cette tradition et quelle est-elle vraiment?

Une tradition mondiale. En ce 2 février, on mange des pancakes en Amérique du Nord, des blinis en Russie, des tortillas du Mexique ou encore des bricks au Maroc.

Le point commun ? La forme et la couleur : un cercle doré qui rappelle le soleil.

Et donc, selon la tradition païenne, la chandeleur annonce le retour du soleil pour les peuples du Nord.

Ces crêpes sont faites à base du froment de la moisson précédente. Froment que l’on peut gaspiller à cette époque de l’année, puisque les prochaines moissons approchent.

Mais c’est devenu une tradition religieuse aussi, non ?

Oui, et c’est pour cela qu’elle est aujourd’hui célébrée un peu partout dans le monde.

A la fin du 5e siècle le Pape Gélase récupère de nombreuses fêtes païennes pour en faire des célébrations religieuses chrétiennes. Et notamment, il récupère cette Festa Candelarum des Romains, une fête des chandelles en l’honneur du Dieu de la nature.

Il décide qu’en ce 2 février, les Chrétiens célèbreront désormais la présentation de l’enfant Jésus au Temple. Jésus, né 40 jours plus tôt.

Garder ses chandelles allumées et les porter à l’Eglise en cette sainte journée assurait de bonnes récoltes aux paysans pour l’année à venir.

La légende dit que pour récompenser les pèlerins, le Pape leur offrait des crêpes.

Et aujourd’hui, il reste tout une série de dictons liée aux récoltes et à la chandeleur.

Oui …  »Rosée à la Chandeleur, hiver à sa dernière heure. »,  »A la Chandeleur, l’hiver s’apaise ou reprend vigueur », ou encore   »A la Chandeleur le jour croît de deux heures ».

Important, en tous cas, pour s’assurer une bonne récolte et rendre sa famille prospère : faire sauter la première crêpe de la main droite en tenant une pièce dans la main gauche.

Déposer ensuite cette première crêpe sur l’armoire de la chambre, avec la pièce placée à l’intérieur. Et la laisser là jusqu’à l’année suivante.

A l’époque, on récupérait le tout et on donnait la pièce au premier pauvre que l’on rencontrait.

Source: rtl.be

La Chandeleur et les crêpes….

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 2 février 2016

Mots-clefs : ,