Titre obligatoire

Emissions à venir

sept
19
mer
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
sept 19 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
09:00 WAPI JOB
WAPI JOB
sept 19 @ 09:00
WAPI JOB
WAPI JOB, c’est une émission où on retrouve et vous présente des indépendants, des entreprises de la Wallonie Picarde mais aussi de nos voisins du 59 en France, région liée de part la frontière commune.[...]

View Calendar

600 réfugiés à Mouscron : « Pas avant le 15 novembre », selon le bourgmestre Alfred Gadenne.

Les 600 demandeurs d’asile seront accueillis dans l’ancien hôpital du Refuge.

À Mouscron, ce sont 600 demandeurs d’asile qui devraient débarquer au cours du mois de novembre dans l’ancien hôpital du Refuge, où le propriétaire privé a loué le bâtiment à la société irlandaise Bridgestock. Si 300 demandeurs d’asile étaient attendus début novembre, ils pourraient arriver plus tard selon le bourgmestre car il y a des travaux à effectuer dans le bâtiment et encore de nombreuses tâches administratives à effectuer. Pour Alfred Gadenne, ce ne sera pas avant le 15 novembre.

Il y a quelques semaines, Fedasil avait informé la Ville de Mouscron que le gouvernement fédéral avait décidé de créer des places d’accueil dans l’ancien hôpital de la cité des Hurlus et de confier la gestion à une entreprise privée, en l’occurrence la société irlandaise Bridgestock qui gère actuellement des centres pour demandeurs d’asile en Irlande.

Le bourgmestre de Mouscron, Alfred Gadenne, a rencontré vendredi les responsables de la société irlandaise et il a pu exprimer ses priorités en matière de salubrité et de sécurité. «Bridgestock doit fournir les plans de son projet, qui seront analysés par la zone de secours pour définir les mesures de prévention incendie qui doivent être mises en place. La réalisation concrète de ces mesures sera contrôlée avant toute occupation du bâtiment. En ce qui concerne la salubrité, Fedasil a rédigé un cahier des charges contraignant et est chargé du contrôle du respect des prescriptions du cahier des charges avant l’occupation du bâtiment», informe la Ville.

L’autre priorité des autorités communales est la façon dont le projet pourrait s’intégrer dans le quartier. «L’outil utilisé pour ce faire est la demande de permis d’urbanisme. Bridgestock a été informé qu’il devait rentrer une demande de permis. Le traitement de cette demande permettra d’analyser les impacts potentiels sur l’environnement direct du site et la façon dont il conviendrait de les gérer.»

Le bourgmestre ajoute que le fonctionnaire délégué de la Région wallonne devra aussi donner son feu vert au projet et il maintient que ce sont 600 demandeurs d’asile, et non 900 comme il avait été indiqué erronément sur une annonce parue dans la presse. Mais selon lui, ils n’arriveront pas avant le 15 novembre bien que les travaux débuteront la semaine prochaine avec une dizaine d’ouvriers.

Source : lavenir.net

Alfred Gadenne temporise l'arrivée des réfugiés à Mouscron, pas avant les travaux de rafraichissement du Refuge.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur vendredi 30 octobre 2015

Mots-clefs : , ,